anatomie d’un réveil type pendulette officier Quartz années 80

ficic éclatéLes pendulettes dites d’officier sont un grand classique de la tradition horlogère depuis le XIX° siècle que tous les fabricants de réveils ont reproduit plus ou moins heureusement . Jaz n’a pas échappé à cet incontournable avec de nombreuses réinterprétations tels les OFFIC 1962 , OFFIC 1982 , CAILLIC , GRANCIC , GENDRIC , GALIC , MARTIC , URTIC , BELVIC , BILDIC , MILTIC , HAUTIC et cette FICIC même si aucunes ne sont dotées de vitres sur les côtés comme les modèles d’origine . Si les versions des années 60/70 sont encore dotées de boîtier tout métal , à la fin des années 70 le plastique gagne inexorablement du terrain avec la terrasse du dessus 8 et le socle 9 en imitation laiton et même la vitre 10 qui est en acrylique même si elle est biseautée pour faire illusion . Les joues de côté 6 et 7 sont également en plastique doré que le placage d’une très fine feuille d’aluminium doré veut faire passer pour du métal massif . Le cadran 5 est tout de même en métal mais les motifs sont simplement sérigraphiés et il cache un bien ordinaire mouvement à quartz . Seules la porte arrière 1 , la bélière 3 et la très fine feuille qui orne le sommet pour cacher les vis sont réellement en métal . L’ensemble serait tellement léger , donnant une impression de pacotille quand on la prend en main , qu’une plaque de laiton épais 4 est vissée sous le socle pour augmenter le poids et assurer l’équilibre du réveil .                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                           Consacrer un article à l’anatomie d’un réveil à Quartz des années 80 , comme ce FICIC , est lui accorder beaucoup d’honneur au regard de sa valeur esthétique , horlogère et par conséquent pécuniaire … proche de zéro ! Et si l’on se cantonne à ce genre de critères , lui consacrer un article , comme nous l’avons fait pour tous les Jaz des années 80 portant un nom , serait déjà lui porter un intérêt exagéré si l’on oublie notre souci d’exhaustivité et le but pédagogique et historique de ce site . Les blogs consacré à Jaz qui nous ont précédé , si louables fussent ils , étaient bien trop lacunaires et laissaient très souvent collectionneurs et vendeurs de Jaz bien démunis . Nous avons donc fait le choix d’aller au delà de notre propre collection pourtant très étendue et de dépasser nos choix et notre goût personnel afin d’informer tout le monde sur TOUS les Jaz . Même les dernières productions , qui ne sont plus identifiées par des noms mais par de simples références et n’ayant plus de jazeur boréal au dessus du logo Jaz , peuvent être reconnus en consultant les catalogues 1984 , 1985 , 1986 , 1987 , 1988 /89 , 1990 , 1991/92 , 1992 , 1993/94 , 1994 /95 , 1996 , 1997/98 , 1999 et 2000 recopiés in extenso .

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s