GROS JAZ Fifties /Sixties métal

gros-jazNous avons créer ce panorama afin de vous faciliter l’identification des Gros Jaz de la fin des années 50 et début des années 60 , arborant donc un jaseur à queue basse au cadran . Commencez par reconnaître le type de pieds , ensuite la présence d’une bélière , le type de bouton d’arrêt de sonnerie ou les inscriptions au cadran vous permettront d’affiner la reconnaissance du modèle . En cliquant sur son nom ci-dessous , vous en trouverez confirmation :  TRINCIC blanc   TRINCIC noir   SLAVIC   CINTRIC   CHANTIC   POLSIC     KUNIC     MIBRIC    FUNIC     DIBRIC    GONIC   GYNIC    BRONZIC   DORMIC     TRUPLIC    BRIDIC     DONIC     RUZIC     FRONZIC     ORZIC     FRAISIC                                                                                                                                                                                                                                                     La gamme des GROS JAZ , précédemment appelés GROS REVEILS , aurait pu s’intituler REVEILS CLASSIQUES d’abord parce que c’est ainsi qu’était nommé le premier d’entre eux dès 1921 , le CLASSIC , mais surtout parce qu’ils correspondent à ce que l’imaginaire populaire entend par « réveil » et plus particulièrement un JAZ . C’est un peu également une gamme par défaut puisque ce ne sont ni des Jaz de Luxe , ni des Stylites – terme qui a d’ordinaire une toute autre signification– mais pour Jaz signifie de style ou stylés , précédemment appelés Pendulites . Les Gros Jaz sont effectivement gros puisque d’un diamètre d’au moins 9,5 cm et sont tous mécaniques , certains ont des boîtiers en polystyrène ( non représentés dans la panorama ci-dessus) mais la plupart sont en métal.                                                                                                                                                                                  Mais le véritable point commun des Gros Jaz c’est leur mécanisme puisqu’ils sont exclusivement dotés du calibre U décliné dans de nombreuses variantes : à tic tac discret , répétition de sonnerie , Crescendo , Silentic , à trotteuse centrale , etc . Il sera détrôné en 1967 par le calibre PA suite à l’accord avec Peter Uhren , qui équipera les Gros Jaz des générations suivantes.                                                                                                                                                                                  Ils étaient relégués en fin de catalogue et étaient évidemment les moins onéreux des collections Jaz , néanmoins ils ont représentés l’essentiel des ventes de la marque et ont été présents , pour la plupart , aux catalogues pendant de nombreuses années ayant été produits pour la plupart à des centaines de milliers d’exemplaires , même ceux d’avant guerre comme les CLASSIC , MODIC , REPLIC , etc qui sont d’autant moins rares qu’ils furent vendus dans le monde entier dès les années 20 . Leur solidité et leur grande fiabilité leur assurent une présence constante sur les vides greniers et les sites marchands à des prix qui n’ont , en général , aucun sens au regard de l’importance extrême de leurs chiffres de production .

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s