Prospectus publicitaire circa 1924

 

couverturePetit prospectus publicitaire , sept volets pliés en six , format 8 x 9 cm . Ce petit format permettait de l’inclure dans les boîtes d’emballages des réveils .  verso 1 à 7Verso 1 à 7 1 & 2 & 3& 4&5&6&7Recto de 1 à 7 verso 1 & 2Verso 1 & 2  Cette usine a été construite entre 1919 et 1921  à Puteaux ; on aperçoit en arrière plan le grand rond point avec le monument de la Défense , aujourd’hui déplacé ; Cette place sera remplacé par le CNIT  dans le cadre de la création du quartier des affaires de la Défense qui vaudront expropriation et démolition de cette usine en 1964 . Voir notre article sur la représentation des usines dans les publicités des entreprises d’horlogeries ( à venir bientôt) .verso 3 & 4Verso 3 & 4 .  Le CLUB , ici dans sa version lumineuse , apparaît en 1924 . Les réveils sont encore une telle nouveauté qu’il convient d’expliquer leur fonctionnement par le menu .verso 5 & 6Verso 5 & 6 . REPLIC . Le bouton d’arrêt au sommet du réveil est une relative nouveauté , les Zig et Zon de Japy en avaient déjà au début du XX° siècle , et représente un progrès par rapport à certains réveils de la concurrence qui contraignait à manipuler le bouton de sonnerie au dos .Pour arrêter les cloches extérieures , il fallait pivoter un crochet qui bloquait la sonnerie , dorénavant le bouton au sommet est gage de facilité .verso 6 & 7Verso 6 & 7 . Le CLASSIC est le premier et le plus grand des réveils ronds de la marque , sa place en première place est une évidence . Les prix uniformes , non indiqués parce que très fluctuants en ces temps de forte inflation , étaient « uniformes  » c’est à dire imposés par la marque afin d’éviter une concurrence entre horlogers affiliés à Jaz .1 & 2 & 3& 4&5&6&7Recto de 1 à 7 recto 1 & 2Recto 1 à 2 ; Avant que Jaz ne se serve du jaseur boréal comme griffe de la marque , c’est la dormeuse qui était le vecteur de communication de la marque .recto 2 & 3Recto 2 & 3  ; on notera que la gamme de Jaz était encore très réduite et limitée à trois réveils ronds , employés à tous les usages et dans chaque pièce , quitte à ne pas respecter les proportions pour rendre la chose visible et crédible . recto 4 & 5Recto 4 à 5 . L’emploi du terme carillon – il s’agit de sonnerie – est usurpé mais fait rappel à ce qui dotaient alors les foyers français recto 6 & 7Recto 6 à 7 . L’exagération est vraiment importante sur ces deux dernières images : le plus gros Jaz avec ses 12 cm de diamètre , le CLASSIC , se voit doublé de volume .

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s