Emile Bollaert : un Noric pour l’Empereur Bao Daï

Portrait de l’Empereur par Harcourt et un Noric par Jaz noric Jazette_1948_Juin_page_02[1]Extrait Jazette Juin 1948 page 21 .                                                                                                                                                                     Ce petit encart  dans une Jazette , l’organe de communication de Jaz avec ses horlogers affiliés , mérite quelques explications pour les plus jeunes d’entre nous qui ignorent certainement qui sont Monsieur Bollaert et même Bao Daï , le flamboyant Empereur du Vietnam , décédé en 1997 à Paris dans un oubli quasi total . bao dai 1948S.A.I. l’Empereur Bảo Đại ,  « Gardien de la Grandeur » , en 1948  à Paris.

La caricature ne voudrait retenir de lui que l’image d’un souverain fantoche , volage , décadent et dispendieux , allant jusqu’à faire graver ses paquets de cigarettes à son nom .

C’est oublier que son destin ressemble étrangement à celui de son homologue chinois Puyi , magnifiquement mis en scène par Bertolucci dans le Dernier Empereur , avec une chute  moins douloureuse , heureusement .  Élevé dans une solitude extrême , soumis à une sinistre routine , n’ayant jamais eu ni jouet , ni compagnon de jeu , mal nourri : il pesait 20 kilos à neuf ans . Empereur à douze ans , il sera privé de son pouvoir par la France Coloniale , puis l’envahisseur japonais et enfin la Chine avec le Viet Minh . Faute de pouvoir réformer son pays , il passe de plus en plus de temps aux loisirs : chasse , yachting , bateau , cheval , golf , tennis ;

Certes son goût du luxe était sans limite . Par exemple , les collectionneurs de Rolex savent que la montre du souverain vietnamien s’inscrit dans le Top 10 des plus onéreuses au monde . Surnommée «Bao Dai» , vendue cinq millions de CHF en 2017, elle est fabriquée en 1952 . Déjà à l’époque , ce modèle automatique en or , dont le cadran noir est serti de cinq diamants , était le plus cher de la marque à la couronne . Il l’aurait acquise au printemps 1954 alors qu’il séjournait à Genève lors les pourparlers de paix concernant la guerre d’Indochine . En visite chez Philippe Beguin, un célèbre détaillant de la marque , le 13ème et dernier Empereur du Vietnam aurait demandé la Rolex la plus chère , comme à son habitude , et se serait offert cette référence 6062 unique.

Toute aussi célèbre et prévisible dans l’univers du grand luxe , La Ferrari Bao Daï .

En étudiant parisien et en costume traditionnel , celui qui n’est encore que le Prince Héritier Vinh Thuy pose devant une spectaculaire horloge , en 1926 dans son propre hôtel particulier , avenue Lamballe à Paris XVI°.bao dai horlogeAccoudé sur le manteau d’une cheminée où trône une horloge Art Déco , probablement en bakélite sur trois boules blanches . Dans ce contexte le choix d’un Jaz , un NORIC , bien qu’il soit un Tirage Limité , entièrement fait à la main , pourrait sembler dérisoire . Ce cadeau s’inscrit pourtant dans une tradition diplomatique que les Bollaert connaissent visiblement bien , qui consiste , au-delà de la fonction pacificatrice , à promouvoir un savoir-faire:  ainsi les ambassadeurs de Louis XIII ou Louis XIV emportent en Chine une foule de présents , de l’horlogerie particulièrement .

Toutefois il ne s’agit pas d’un cadeau réellement diplomatique, qui échoit de droit aux services du protocole de l’Elysée pour un chef d’Etat , mais d’un cadeau personnel et amical , proportionné aux moyens d’un couple aisé de hauts fonctionnaires après guerre . dalat villa (3)En outre , ce NORIC est parfaitement adapté au style et au standing du Palais d’été de Dalat qui est en fait une grande villa Art Déco .

Ce réveil n’aurait pas détonné dans ces chambres , assez sobrement décorées.

D’ailleurs un carillon Vedette , sans aucune ostentation, trône encore au mur du salon

Dans son pays ou en France , le Roi des Rois pratiquait la chasse à outrance . Après guerre ,  il va donc chasser en Alsace dont le gibier a été totalement préservé par le rattachement au Reich . Evidemment , il se rendait à la fameuse chasse de Jean Bonin de la Bonninière , Comte de Beaumont , dont le territoire cynégétique couvrait douze communes alsaciennes . En 1954  avec dix amis , ils abattent en un seul week-end : 829 faisans , 360 lièvres , 138 perdreaux , 88 canards , 27 chevreuils et un seul sanglier . Or ce domaine de Diebolsheim  qui reste légendaire pour les chasseurs , est situé à 30 kms à peine de l’usine Jaz de Wintzenheim . L’Empereur d’Annam et du Tonkin a t il entendu parler de cette fabrique ? Est il passé devant ?  Cela a t il joué dans le choix de Madame Bollaert ? En tant que prince héritier,  il fait ses études en France, fréquentant le Cours Hattemer où il est scout , le lycée Condorcet, le lycée Lakanal puis l’École libre des sciences politiques n’ignorant donc rien de la culture et du commerce français ,  il ne pouvait guère avoir ignoré les publicités pléthoriques de Jaz .

Emile BOLLAERT ( 1890 Dunkerque + 1978  Paris ) Compagnon de la Libération , dit Beaudoin de son pseudonyme dans la Résistance.                                                                                                                                                                   Il fait si courageusement la guerre de 1914-18  qu’il obtient la Légion d’Honneur et cinq citations .
Entré dans la carrière préfectorale en 1919 , il occupe divers postes en départements puis au cabinet d’Edouard Herriot . De 1932 à 1934 , il est directeur général des Beaux-Arts . Ayant refusé de prêter serment à Pétain , il est révoqué. En 1941 , il entre dans la Résistance et est désigné dès 1942 comme le futur préfet de police de Paris puis comme Commissaire à l’Intérieur à la Libération . En 1943,  le Général de Gaulle  le nomme Délégué Général du Comité français de la Libération nationale auprès du Conseil national de la Résistance en remplacement de Jean Moulin .monument commémoratif de l'échouage du Jouet des Flots le 3 février 1944 à Feunteun AodEn Février 1944 , Bollaert est intercepté avec Pierre Brossolette sur la côte bretonne en cherchant à se rendre à Londres suite au naufrage du Jouet des Flots . Transférés au siège de la Gestapo , 82/84/86 avenue Foch  – surnommée alors avenue Boche – ils sont atrocement torturés .

Brossolette se suicide en sautant de balcon en balcon, tandis que Bollaert est déporté à Buchenwald , Dora et Bergen-Belsen . EB-1mai45Le 1° mai 1945  , E.B. défile, en tenue de déporté, sur les Champs Élysées EBM51-1mai45-Koenig-1.jpgà l’Arc de Triomphe, avec le général Koenig, alors gouverneur militaire de Paris , qui sera le dernier Maréchal de France et lui aussi Compagnon de la libération .                                                                                                                                                                Rapatrié en 1945 , alors qu’il ne pèse plus que 45 kilos, il est désigné comme Commissaire de la République à Strasbourg , puis nommé en 1947 Haut Commissaire de la République en Indochine .Il y mène des négociations avec avec Hô Chi Minh qui repousse les conditions françaises d’armistice. Il offre la « liberté » au Vietnam , au Cambodge et au Laos , dans le cadre de l’Union Française, puis Il négocie avec l’Empereur Bao Daï lors des entretiens de la baie d’Along.EBM79-auTonkin-1Au Tonkin avec l’amiral Battet et Madame Bollaert de dos , toujours aux côtés de son époux.                                                                                                                                                                                                                                                                                  Les 6 et 7 décembre 1947, Émile Bollaert rencontre Bao Daï en baie d’Along et signe avec lui un accord fixant les grandes lignes d’un traité franco-vietnamien. Bao Daï manifeste sa première réticence en ne signant pas de son nom d’empereur, mais de son nom de simple citoyen Vinh Tuy.Bao Dai Baie d'AlongJuin48-1 Le 5 juin 1948 , l’Empereur Bao Daï contresigne , en présence de M. Émile Bollaert , une déclaration par laquelle la France reconnaît l’indépendance du Vietnam, auquel « il appartient de réaliser son unité ».Le 5 juin 1948, Dao Baï, Emile Bollaert, Nguyen Van Xuân et Tran Van Huu à bord du Duguay-TrouinLe 5 juin 1948, à l’extrême gauche Bao Daï et Emile Bollaert à bord du Duguay-Trouin .                                                                                                                                                                 Les accords de la Baie d’Along ont pour conséquence le rétablissement de Bao Dai à la tête de l’état .
Le soir même, Bao Daï part pour la France.

Madame Bollaert aux côtés de son époux , qui s’occupa de choisir un cadeau pour Bao Daï , chez l’horloger Keller , rue de Constantinople  Paris VIII°.

1964_oct_13_selassieEmile Bollaert , président la Mission Laïque Française , s’incline devant  S.A.I Haïlé Sélassié I°, Empereur d’Ethiopie , le 13 Octobre 1964.                                                                                                                                                                  De 1949 à 1960, Emile Bollaert est président de la Compagnie Nationale du Rhône , le concessionnaire du Rhône pour la production d’hydroélectricité .guy mollet emile bollaert et FMGuy Mollet , Emile Bollaert et François Mitterrand 1956 campagne législative du Parti Radical                                                                                                                                                                                                                                                                          Conseiller de la République , comme l’on nommait alors les sénateurs choisis par les députés de l’Assemblée Nationale , il est inscrit au groupe du Parti Radical puis  Radical-Socialiste et élu par 531 voix sur 582 votants .

Il meurt en mai 1978 , est enterré au cimetière Montparnasse .EB-GrandCroix Le 21 mars 1961 à l’Elysée , le Général De Gaulle le décore de la Grand-Croix à titre militaire en présence – à l’extrême gauche – de Pierre MESSMER le héros de Bir Hakeim , futur Premier Ministre qui avait été son directeur de Cabinet , et de Madame Bollaert à la gauche de l’ex Président Vincent Auriol .                                                                                                                                                                         Site BollaertNos remerciements , les plus chaleureux et les plus respectueux , vont à Monsieur Alain Bollaert qui a conçu un site à la mémoire de son père Emile BOLLAERT et nous a donné l’autorisation d’en utiliser les éléments nécessaires à cet article  . Nous vous invitons à consulter ce site remarquable par la qualité et la clarté de son analyse , l’exclusivité de certaines informations et la richesse de son iconographie . Le plus admirable est l’objectivité de son fils cadet , qui n’a caché aucune polémique et ne tombe à aucun moment dans le danger de l’hagiographie  .  http://www.emile-bollaert.fr/

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s