Jacques MEYER PDG de JAZ S.A.

meyer La France Horlogère n°432 avril 1982 page 71Jacques Meyer (né le 6 janvier 1930 à Paris XVI° + le 20 Octobre 2007 ) fils de Gilles Meyer , industriel et de Rose Weil . Ayant fait ses études à Janson de Sailly puis à l’Ecole Nationale Supérieur des Arts Décoratifs . Son grand père Georges Meyer avait fondé UTI  (Uti pour Utinam , la devise de Besançon) . Directeur Général puis PDG de 1956 à 85 des établissements UTI employant 450 personnes dans les années 1970 . Président d’UTI SAB Bruxelles de 1973 à 90 , Président d’Hattori Paris S.A de 1973 à 93 ; Senior Vice-Président de Titan Industries Ltd  – 5° fabricant mondial de montres , 438 magasins – à Bangalore , India de 1994 à 97  ; Directeur de Titan Intern. Marketing Ltd à Londres de 1994 à 97 ; Président de JMS Jacques Meyer Services depuis 1995 et de la SHR Société Horlogère Rotary depuis 1998 . Conseiller du Commerce Extérieur de la France de 1962 à 1995 comme Léon HATOT ( les CEE sont à l’origine du Traité de Rome ). Officier de la Légion d’Honneur , Commandeur de l’Ordre National du Mérite . PDG de Jaz S.A. , de Matra Horlogerie et Yema S.A. de 1982 à 86 .                                                                                                                                                                                           Concessionnaire exclusif de Seiko pour la France, la Belgique et le Luxembourg, Meyer devient de 1982 à 1986 PDG de Matra Horlogerie (Seiko Hattori) puis de 1987 à 1990 de la CGH Compagnie Générale Horlogère .1979 page 0 siège socialCGH dont le siège social se trouve alors au 33 avenue de la République à Paris                                                                                                                                                                                                                                                                                                PHILIPPE MATHIEU – LES ECHOS | 
Jacques Meyer qui était PDG de la Compagnie Générale Horlogère (CGH), n’est plus désormais que « directeur général et fondé de pouvoir  » de cette filiale du groupe nippon Hattori-Seiko. La présidence vient en effet d’être confiée à Fumitaka Ueno, un Japonais de 42 ans qui s’occupait auparavant à Tokyo du marketing de Hattori-Seiko, pour le marché européen.
Ce changement est motivé par « la réorganisation du groupe dans la perspective de l’Europe de 1993 ». Il est consécutif à la création, en novembre dernier de « Seiko Europe « , structure devant coordonner le marketing du groupe.
La CGH a réalisé en 1989 un chiffre d’affaires de 600 millions de francs. Elle emploie un peu plus de 600 personnes, dans le Doubs (Besançon et Morteau) et à Paris où se trouve son siège. pin's CGHPin’s de la CGH                                                                                                                                                                                                                                                      La CGH fabrique et distribue des montres, des réveils et des pendules de marque Seiko, Yema , Jaz , Pulsar , Lorus , Lassale . Hattori-Seiko dispose de filiales en Grande-Bretagne, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Suisse et en Suède, et de distributeurs en Espagne, en Italie, en Autriche et des agences au Portugal et en Grèce . La Belgique dépend, elle, de la CGH.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s