LAVIC 1949

 

lavic 1949.jpgLAVIC , réveil de la gamme des Stylites , mouvement mécanique , calibre J . Référencé 418-10 pour la version Lx et 418-11 pour la Nl dans la Jazette de Février 1949 , faisant office de Tarif FB 49 non illustré . Pas encore présent dans le tarif de Novembre 1948 et déjà plus présent dans les tarifs de Mai 1949 , son existence est donc très éphémère . Corps en marbre blanc – onyx – socle en métal doré , vitre plastique légèrement bombée . Format 8,8 x 9,5 cm , poids 480 gr . Un réveil  non-identifié , lui aussi en marbre et partageant ce même cadran , est daté lui aussi de 1949 .lavic dos .jpglavic 2.jpg

L’appellation LAVIC sera reprise pour un modèle de 1982 .

MARVIC 1954

marvic (6)

MARVIC , réveil de la gamme des Stylites , mouvement mécanique , calibre 1J . Disponible uniquement dans le catalogue 1954 , à la page 3, référencé 393-11 . marvic (5)Boîtier en marbre , zone centrale onyx , côtés damiers verts et noirs , socle noir ; lunette en laiton façon or, cadran façon argent ; chiffres en relief ; aiguilles et points lumineux , vitre bombée en plexiglas , mention Made in France en bas de cadran . Format 17,5 x 12 cm . Il est doté du même cadran et mécanisme de base que les CRUCIC , CERMIC , SAUVICCARLIC  et MARCHIC un autre réveil en marbre du même catalogue 1954 , ce qui est pourtant rare chez Jaz qui n’a pas abusé de cette matière contrairement à ses concurrents comme Bayard et surtout DEP .marvic (3)marvic (4)marvic (2)marvic (1)

MARCHIC 1953 à 1955

marchicMARCHIC , réveil , gamme des Stylites , mouvement mécanique , calibre 1J . Nouveauté de 1953, Référencé 386 -11 dans le catalogue 1955 . Boîtier marbre Skiros blanc veiné rose , cadran métal couleur champagne , lunette en laiton doré , chiffres en relief , aiguilles dauphines , aiguilles et points lumineux , mention made in France en bas de cadran . Format 14 x 11 cm . Le MARCHIC n’est plus au catalogue en 1956 , il est doté du même cadran et mécanisme de base que les CRUCIC , CERMIC , SAUVIC , CARLIC et MARVIC un autre réveil en marbre du même catalogue 1954 , ce qui est pourtant rare chez Jaz qui n’a pas abusé de cette matière contrairement à ses concurrents comme Bayard et surtout DEP .