La mesure du Temps film O.D.F. 1948 ( analyse)

la mesure du temps.jpgLA MESURE DU TEMPS , film réalisé par  ODF , Office de Documentation par le Film .

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Diaporama des 65 vues du film fixe en noir et blanc : nous avons créé un article permettant d’appréhender une vue d’ensemble de ce film plus aisément grâce à une mosaïque d’images .

 

Nos écoles primaires d’autrefois comprenaient un musée scolaire que garnissaient volontiers les industriels français , comme St Gobain pour les produits chimiques et de meilleure mémoire Menier pour le chocolat . Toutefois dans le prolongement logique du principe de laïcité ,  l’école s’est assez tôt méfiée de la publicité en son sein . Son interdiction a ainsi été fermement posé par le Front Populaire en 1936 , pour être réaffirmé solennellement en 1952 puis dans les circulaires de 1967 et 1976 .

Néanmoins par le biais des buvards , la publicité pénétrait tout de même l’enceinte sacrée de l’école de la République mais étrangement Jaz n’a pas directement succombé aux mérites de ce vecteur ( voir l’article buvard Jaz) . Toutefois il y avait plus osé : la publicité de marque, insidieuse ou proclamée en grosses lettres dans des « cartons » flamboyants , s’affichait tout à fait officiellement lors des projections de films en classe . Si le « vrai cinéma » n’était pas en effet à la portée de tous les budgets scolaires , ni de toutes les compétences professorales , c’est sous la forme rudimentaire du « film fixe » que le cinéma a investi  l’école primaire où il a régné pendant près de trente ans . Toutes les écoles primaires possédaient un ou plusieurs projecteurs de films fixes diffusés par au moins quatorze maisons d’édition spécialisées dans la production de films éducatifs , dont les catalogues offrent une gamme de produits très diversifiée .                         boîte de film ODFBoîte de films par l’Office de Documentation par le Film .                                                                                                                                                                  En consultant les fonds de conservation de ces films comme celui de  la Bibliothèque diocésaine de Nancy , on mesure rapidement que le champ des connaissances couvert par cette production ne recouvre pas exactement celui qu’embrassent les manuels scolaires et qu’en fait il n’existe pratiquement aucun film consacré à l’enseignement du français ou des mathématiques . Le gros de cette production s’inscrit dans le vaste paysage des « Sciences Appliquées ». Leurs titres comme  Les Engrais azotés La Taille de la vigne, Les Conserves alimentaires et La Toilette de Bébé – suffit à nous renseigner : il s’agit d’auxiliaires des enseignements post-scolaires  à savoir l’enseignement agricole pour les garçons , l’enseignement ménager pour les filles et les vaches seront bien gardées .                                                                                                                                                                 Mais il faut aller plus loin et dérouler ces petits rouleaux de celluloïd à double perforation pour découvrir que le secret de ce réalisme vigoureux réside dans la levée d’un formidable tabou : en effet pour une bonne part  -notamment tous ceux réalisés par le prolifique Office de Documentation par le Film- ces films sont en effet « sponsorisés » et donc « expédiés gratuitement et sur simple demande » aux enseignants . Aux côtés de grandes associations caritatives comme la Croix Rouge de la Jeunesse ou le Comité de Lutte contre l’Alcoolisme ,  des Chambres Syndicales comme celle de la Savonnerie ou du Gruyère Français , ce sont surtout les grandes entreprises françaises qui pénètrent dans les écoles .                                                                                                                                              film1D’autres fois , elles s’abritent  sous la caution de l’Histoire : Végétaline propose Une cuisine à travers les âges  ; les crayons Conté puis le stylo BIC pour une  Histoire de l’écriture  aux nombreux épisodes et la Lampe Mazda propose une Histoire de l’éclairage , tandis que Couleur et Peinture étaient confiés à Ripolin , les Freins à Citröen , etc . Bien entendu , cette « réclame » se pare parfois d’une certaine scientificité : ainsi JAZ et LIP patronnent-ils deux films concurrents qui portent le même titre anodin : « La Mesure du Temps »  .                                                                                                                                                              C’est une belle lutte que se livrent , sur le territoire scolaire , les fournisseurs habituels des déjeuners et des goûters des enfants : Banania  avec Se nourrir sainement  fait sourire jaune de nos jours , Ch. Danone fournit  Les Bons microbes , Gervais  prétend Savoir bien se nourrir , La Basquaise assure Le Biscuit et enfin Nestlé gère déjà Le Cacao et le Chocolat et évidemment  Le Café .

La publicité sait aussi jouer sur le long terme en envisageant la consommation de l’adulte : les automobiles Simca et la Régie Nationale des Usines Renault se disputent par anticipation les faveurs des petits Français , tout comme Jaz qui a compris que les enfants étaient d’excellents prescripteurs et d’ailleurs les ciblaient déjà dans leurs journaux comme Mickey Magazine au moment de la Fête des Mères , des communions et de Noël .

Sur les 67 images du film , ce ne sont pas moins de 15 qui affichent le logo Jaz , sans compter celles qui montrent un réveil Jaz en situation . plan final la mesure du temps.jpgL’audace va jusqu’à afficher une partie de la gamme pour dernière image . Nous avons ajouté les noms qui nous ont permis de dater le film qui ne l’était pas ; en fait c’est le petit PETIC , au premier plan , qui donne une date précise et certaine avec ses pieds à pans coupés qui ne sont commercialisés qu’en 1948 .                                                                                                                                                              Peut être faudrait-il mettre en perspective cette petite intrusion de la réclame française avec les 750 millions de dollars par an récoltés de nos jours par les écoles américaines en échange du visionnage de séquences obligatoires de publicité , des journées Coca Cola ou Pizza Hut et ce sont 200 écoles américaines qui emploient une méthode d’apprentissage de lecture publicitaire , sous prétexte que les petits savent identifier les logos des entreprises dès l’âge de deux ans .

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s