Les buvards publicitaires Jaz

buvard-horlogerie-pariset-besancon-jaz-vers-1945-1955-buv50S’il est de belle qualité , comme il est précisé au bas et effectivement on constate qu’il est filigrané à droite , ce buvard est esthétiquement bien triste . Sans doute parce qu’il ne s’agit pas d’un buvard publicitaire officiel de Jaz mais de celui d’un petit concessionnaire qui n’a disposé que du talent très limité de son fournisseur local .

 

Contrairement à ses concurrents ,  SMI , BAYARD , FFR ou BLANGY qui succombèrent à ce médium si populaire jusqu’à l’arrivée du stylo BIC et de son autorisation à l’école en 1965 , JAZ n’a jamais employé le buvard comme support publicitaire . buvard blangySi BLANGY va jusqu’à cibler les écoliers , il ne faut pas croire que les buvards étaient uniquement destinés à ceux ci puisque tout un chacun écrivait à l’encre et à la plume .

En terme de buvards , il faudra donc se contenter de publicités indirectes , comme Jean Coffe à Luxeuil les Bains qui cite Jaz sans en montrer et Langlois à Montluçon qui ne cite pas Jaz mais montre un COLMIC .buvard DARD.jpgBuvard , très fin , par R. DARD 20,5 x 12 cm . Comme chez de nombreux horlogers français , la répartition est souvent celle ci : les réveils et pendules pour Jaz , les montres pour Lip et les carillons à Vedette .buvard raymondBuvard épais 21 x 12,5 cm . Répartition à peu près semblable hormis les carillons attribué à Louis Girod de Morbier qui avait réussi à se faire une place sur ce marché très concurrentiel grâce à un système de vente à crédit auprès des clients des horlogers .buvard yemaCe buvard représentant la célèbre usine YEMA du 65 rue des Cras à Besançon est intimement liée à l’histoire de Jaz ; Si cette usine de pointe construite en 1961 se retrouve également reproduite sur les avis de passage et les papiers à en tête de la fameuse marque fondée par Henry Louis BLUM en 1948 , son adresse se trouve aussi à la fin des catalogues Jaz à partir de 1988 comme étant celle du service des commandes de la CGH JAZ . 65 -67 rue des CrasEffectivement en 1987, la CGH Compagnie Générale Horlogère est créée pour rassembler les marques françaises Jaz et Yema, ainsi que les marques japonaises SeikoLotus et Pulsar ; ainsi le siège bisontin de Yema devient le centre névralgique de ces marques pour grouper leurs commandes .

buvard BayardLes papibeverophiles le savent , quasiment toutes les marques d’horlogerie , ont distribué des buvards …

buvard…toutefois la majorité des buvards sont émis par de simples revendeursbuvard avis de passageCe buvard est à double usage puisqu’il sert également d’avis de passage du représentant

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s