Galerie des Jaz mécaniques de 1921 à 1942

 

 


Galerie chronologique des réveils et pendules à poser de 1921 à 1942 ne portant donc pas encore au cadran de jaseur boréal au dessus du logo Jaz . Les modèles de transition comme les JOLIC , LEGIC , TOURIC , AFRIC , ARGIC , NERVIC , NOVIC et VERDIC existent également avec le jaseur à queue basse au dessus du logo Jaz , vous les retrouverez donc aussi dans la galerie des Jaz mécaniques de 1943 à 1967 . Les minuteurs et réveils de voyage font l’objet de galeries spécifiques .                                                                                                                                                                                     CLIQUEZ SUR LA PHOTO POUR ACCEDER A L’ARTICLE CORRESPONDANT

 

    réveil club (1)    galerie des cubic.jpg   

 artist (1) bureau-1928 portic face

       

    gotic  gotic bakelite

gotic-jaune romic  janic 1932 nl    

    Jaz Anglic (5)

     

lucic 1928    galerie nymphic

amplic 4805  amplic 4800 amplic (4) amplic (3)

cadic  

     

         

       lorric

           

public bleu 1940           1939 non identifie

         

 nervic 2  

  duric    

      pratic   staybric 2

   

CUBIC n°302 (1932 – 1935)

cubic bleu 1935CUBIC n°302 émail bleu non-lumineux

CUBIC n°302 , petit réveil , mouvement mécanique , date en creux  sur le calibre E de 1935 . Corps en métal chromé à effet miroir et émail , cadran blanc en métal à zone centrale en creux , vitre en verre biseauté , arrêt de sonnerie au sommet servant de fixation pour la bélière , quatre pieds carrés rivetés , aiguilles glaives . Existe en émail bleu, vert ou rouge, avec des cadrans assortis . Disponible en lumineux  ou  non-lumineux . Format 58 x 58 mm .

Réveil de Luxe mais n’appartenant pas à la catégorie « Jaz de Luxe « qui n’apparaîtra qu’en 1951 . Voyez les autres versions dans notre  galerie photo des variantes de CUBIC 

LUCIC 1928 à 1943

 

lucic 1928LUCIC 1928.                                                                                                                                            LUCIC , petit réveil de la gamme Jaz de Luxe , puis gamme des Petits Calibres , mouvement mécanique . D’une fabrication très soignée, les petits réveils JAZ , 30 heures , calibre E possèdent  des pignons taillés , trempés , polis ;  des platines pleines ; un porte-échappement et des barillets indépendants , un échappement empierré . Format 63 x 72 mm , aiguilles glaives , mention Made in France , boîtier en Jazolite .

LUCIC n°362 acajou , non-lumineux

Boîte de LUCIC acajou , format 8,5 x 7,3 x 5,5 cm la plus petite boîte de cette catégorie qui servait également pour le petit BATIC  ; Cette boîte ne peut être datée précisément en raison de l’absence de prix qui est le seul repère possible puisque Jaz ne datait pas ses boîtes avant guerre . La mention au tampon cadran blanc signifie qu’il s’agit d’un modèle non-lumineux . lucicComparaison de taille entre une boîte de LUCIC au premier rang et une boîte de FONIC qui bénéficie de la reproduction de la silhouette du modèle contenu dont le cadran est remplacé par la dormeuse .

Lucic 1935                                                    LUCIC n°366 thuya non-lumineux

En 1936 la brochure tarifaire F129 propose trois versions : bakélite acajou , chiffres et aiguilles rouges , réf. 362 en non-lumineux et 363 en lumineux ; bakélite thuya , chiffres et aiguilles verts , réf. 366 en non-lumineux et 367 en  lumineux  ; bakélite granit , chiffres et aiguilles rouges , réf. 368 en non-lumineux et 369 en  lumineux .

Le modèle granit n’est plus disponible en 1937.

lucic 1943lucic boîte recto verso 1943LUCIC 321-11 thuya de 1943 et sa sobre boîte typique des pénuries de la guerre

En 1942  seul le modèle Thuya est proposé , avec écrin réf. 0321-11 ou sans réf. 321-11 . Il est alors équipé d’une lunette émaillée rapportée , d’un cadran métal satiné avec zone émaillée vert clair et chiffres lumineux . Notre exemplaire , neuf de stock bien qu’acquis récemment , a été toujours protégé de la lumière ce qui explique la vivacité du vert de l’émail du cadran qui est en général devenu plus clair avec le temps . lucic calibre

Le calibre est numéroté en creux , les deux derniers chiffres indiquant l’année de fabrication , ici 1935 . Le cadran en carton est fixé au mécanisme par deux clous tordus selon un usage qui va se perpétuer jusqu’aux années 90 en URSS et en Chine . lucic gongComme pour ses contemporains , les CUBIC et JANIC , un gong fixé sur  le dos fait usage de sonnerie .lucic anatomie

ROMIC ( 1931 à 1932 )

romic faceROMIC , petit réveil , gamme des Pendulites , mouvement mécanique , calibre 1D . Boîtier en métal chromé , socle en Jazolite , cadran en carton , aiguilles cathédrales et chiffres lumineux , référencé n°429 . Format 9,5 x 11 cm . Mention CIMH en bas du cadran .

 

Nous possédons des modèles datés de 1931 à 1933 . La dénomination ROMIC sera réattribuée en 1979.romic 1932ROMIC de 1932 et sa boîte spécifique . Le thème récurrent sur les boîtes et publicités Jaz de la dormeuse est encadré dans la silhouette d’un ROMIC .romic sur boiteLe modèle est reproduit sur la tranche .

 

Le petit Journal 25 mai 1933 pub romic                      Sous la flèche un ROMIC reproduit dans une publicité de 1933

CLUB ( 1924) à 1935

club (3)CLUB version non-lumineuse , calibre D daté d’Avril 1932 sur le marteau .                                                                                                                                                                 CLUB , réveil , mouvement mécanique , calibre B la première année puis calibre D . Boîtier en métal émaillé rouge et doré ou noir et rouge , pieds boules dorés , sans bélière , arrêt de sonnerie au sommet , existe en version lumineuse ou non-lumineuse dite à cadran blanc ,  chiffres et aiguilles Breguet , cadran en carton imprimé et chemin de fer au pourtour , vitre en verre plat . Diamètre 11 cm .

 

Le CLUB est l’un des quatre premiers réveils « JAZ » de la CIMH  , Compagnie Horlogère de Mécanique Horlogère , mentionnée en bas de cadran . Avec les REPLIC ,  CLASSIC , MODIC ,  NORMAL , ARTIST , PRESIDENT et BUREAU , le CLUB est un des rares Jaz dont le nom ne se termine pas en -IC . Il n’est plus en vente en 1936 .                          Jaz La France Horlogère 1°Oct 1927 26°année n°19 La France Horlogère 1° Octobre 1927 , 26° année , n°19 , publication professionnelle bi-mensuelle , pleine page 38 x 27 cm                                                                                                                                                                                                                                         Y compris notre exemplaire , nous ne connaissons à ce jour que trois autres CLUB , tous sans bélière et dans cette robe craquelée noir et rouge , alors que la France Horlogère de 1927 et le tarif de 1934 , seuls documents à notre disposition actuellement , mentionnent un décor émail et or que l’on retrouve sur les CUBIC craquelés .réveil club (1)Catalogue 1934/1935 page 2 extrait                                                                            Dans ce catalogue 1934/1935 , le CLUB apparaît subitement sans ses pieds boules mais avec une bélière , il a gardé les aiguilles Breguet mais pas les chiffres , il est alors référencé n°142 et ses couleurs sont rouge et or craquelées .extrait tarif rose Tarif Jaz  circa 1934 extrait page 2 . Ce tarif illustré présente l’intérêt de faire apparaître une version à répétition , dotée d’un  calibre 3D . Ephémère variété puisque le CLUB n’est plus au catalogue en 1936 . On constate qu’il est à peine plus cher que ses confrères disponibles en nickel , chrome ou émail uni , c’est à dire peint . Ce n’est donc pas cette petite différence de prix qui explique la difficulté à trouver des CLUB , d’autant que l’on trouve aisément ses contemporains , FONIC , ROMIC , GOTIC et CUBIC tous plus onéreux . Le CLUB ayant été doté des mêmes calibres B puis D que ses confrères , sa fiabilité n’est pas en cause pour expliquer son évidente rareté de nos jours alors qu’il a été disponible à la vente pendant onze ans , ce qui implique une forte diffusion : rappelons que Jaz vend 786.000 pièces en 1929 et atteint 10.000.0000 en 1943.                                                                                                                                                                             Ce paradoxe ne peut donc s’expliquer que par sa seule différence , à savoir son revêtement en peinture craquelée , qui s’obtient par la différence de séchage entre les deux couleurs appliquées l’une derrière l’autre et l’incompatibilité entre leurs médiums , aqueux et cellulosique par exemple . L’état d’usure , dans lequel se trouvent les exemplaires connus , prouve que cette technique présente des défauts de durabilité ; en particulier dans la deuxième couche noire qui tient visiblement mal sur la primaire rouge . En résumé , les CLUB ne sont pas réellement rares puisqu’ils ont été produits à des dizaines de milliers d’exemplaires , en revanche leur mauvais état de conservation dissuadent leurs possesseurs de les mettre en vente , s’ils ne les ont pas jetés , d’autant que le craquelé peut apparaître comme un effet non voulu et être considéré comme un défaut d’aspect .commande-etiquettes-1926Bon de commande d’étiquettes de 1926                                                                           En 1926 l’offre de Jaz se limite à sept réveils : quatre  ronds le REPLIC , le CLASSIC et le MODIC et le CLUB  qui étaient disponibles en version non-lumineuse C.B. dite cadran blanc ou  lumineuse  C.L. dite cadran luxe et trois grands réveils en bois marqueté :  les NORMAL , ARTIST et BUREAU . Aux origines de Jaz , cela impliquait des aiguilles et des chiffres très différents d’une version à l’autre  ; ce n’est pas le cas du CLUB qui ne sera doté que d’aiguilles et chiffres Breguet  , avant 1935 .

JANIC ( 1932 à 1938 )

janic-1JANIC lumineuxen écrin chapelle

janic NL.jpgJANIC non-lumineux                                                                                                                                                                                                                                                          JANIC , petit réveil , mouvement mécanique , calibre E . Présent à la page 9 du catalogue de 1937 . Boîtier en métal chromé , socle en Jazolite marbrée thuya , aiguilles cathédrales pour les versions lumineuses . Existe en non-lumineux  réf. 218 et lumineux réf.219 . Format 9 x 7,5 cm .

Un écrin spécial était disponible en péga bleu ou peau bordeaux .

janic 1932 dosC’est de dos que la ressemblance avec son contemporain le CUBIC paraît la plus évidente , le couvercle arrière étant quasiment similaire avec de chaque côté du bouton central deux boulons de maintien du gong . Les inscriptions incisées en creux , plus ou moins adroitement , correspondent aux dates des interventions des différents horlogers pour l’entretien et la révision du mouvement .

Effectivement de par la taille , la technique et l’esthétique le JANIC est en fait un CUBIC qui n’est pas cubique et c’est bien la seule différence entre eux : ils sont dotés du même calibre E , un gong fixé sur le dos fait office de sonnerie pour ces deux réveils , leurs boîtiers chromés reposent sur un petit socle en bakélite .janic 1932 nlJANIC 1932 non-lumineuxJanic Lumineux faceJANIC 1932 lumineux . Ces deux derniers cadrans sont en carton , gaufré en creux et striés de lignes argentées et brillantes pour la partie centrale .janic cadran cannagejanic cadran cannage loupeCe JANIC est doté lui aussi d’un cadran en carton gaufré mais à motif de cannage Janic 1938 lxJANIC 1938 lumineux cadran métal Janic cadran                   Variante de cadran non-lumineux  pub-janic-1933Etrangement dans les publicités et les tarifs de 1933 , le JANIC est en vente sans son socle en Jazolite  ,socle qui est pourtant présent en 1932 et de retour après cette date . De ce fait son format s’en ressent et descend à 68 x 62 mm et toujours en 1933 il est disponible , comme le CUBIC , en émail craquelé prune , rouge ou bleu .

MODIC n°158/159 1937

modic-158

Le MODIC est l’un des quatre premiers réveils « JAZ » de la CIMH avec le REPLIC , le CLASSIC et le CLUB . Initialement équipé du calibre D , il évolue dans les années 30 en acquérant le calibre H sans oublier quelques changements esthétiques . Voir notre article détaillé sur le MODIC.

MODIC N°158 (159 pour le modèle lumineux ), gros réveil « modèle courant », mouvement mécanique , calibre H silencieux. Nouveauté dans le catalogue de 1937, page 16. Diamètre 9,5 cm. Le nom de MODIC sera réattribué en 1978 à un petit réveil .

Se voulant à la mode  mais surtout  accessible pour une somme modique comme l’indique les publicités de son lancement  , son nom était tout trouvé

Boîtier pour MODIC n°159 

Boîtier pour MODIC n°111 de 1939

Le thème récurrent de la dormeuse pour ses publicités est encore exploité par Jaz dans une de ses nombreuses variantes . Pour les modèles comme les ROMIC ou FONIC de la gamme des Pendulites , les boîtes étaient spécifiques et représentait la silhouette et le nom imprimés du réveil . Dans le cas des réveils courants , comme le CLASSIC ou ce MODIC , un espace était prévu au centre de la silhouette d’un réveil pour appliquer un tampon donnant le nom , la référence et les caractéristiques principales .modic 1938 dosDos d’un MODIC 1938 en état parfait ; les très fines inscriptions que l’on aperçoit sont les dates de révision que les horlogers gravaient à la pointe sèche ; en général , ils les plaçaient en dessous à un endroit moins visible mais dans ce cas précis , l’entretien étant très régulier , il n’y a plus guère d’emplacements disponibles en dessous . pochette réparationPochette de réparation de 1938 , représentant un MODIC 158 .

ARTIST (1924 à 1933)

artist (1).jpg ARTIST , grand réveil-pendulette borne , mouvement mécanique , calibre 1D . Circa 1924/28 . Corps en acajou plaqué et frise en marqueterie , lunette en laiton , aiguilles scoties  , vitre en verre plat , cadran émaillé ø 55 mm . Format 17 x 16 cm  .artist (2).jpgExistait en version aiguilles et chiffres lumineux ou non lumineuse , comme le modèle ci-dessus .

 

Au début des années 20 , l’usage de baptiser ses productions d’un nom de deux syllabes finissant en -IC n’est pas encore fixée par Jaz qui appelle ces premières pendulettes ARTIST , NORMAL et BUREAU . Ces trois pendulettes sont encore présentes au tarif de 1933 . Ce décor artistique est à l’origine de son nom .

MODIC (1925 à 1939)

 

Le MODIC est l’un des quatre premiers réveils « JAZ » de la CIMH avec le REPLIC , le CLASSIC et le CLUB . Initialement équipé du  calibre 1D , il évolue dans les années 30 en acquérant le calibre H sans oublier quelques changements esthétiques . Vitre légèrement bombée . Les pieds qui se terminent par une boule des premiers modèles sont spécifiques au MODIC . Diamètre 9,5 cm , poids 420 gr .modic Mars 1926 à répétition (14)voir l’article que nous consacrons à ce MODIC à répétition de 1926 .

MODIC , gros réveil « modèle courant », mouvement mécanique , calibre D dit à l’époque « grand calibre réveil ». Référencé dans le tarif F129 de 1936 .

MODIC 113

Numéros 112 et 113  pour le modèle émail uni rouge, cadran blanc ou lumineux . Numéros 114 et 115 pour le modèle émail uni bleu, cadran blanc ou lumineux . Numéros 110 et 111 pour le modèle nickel , cadran blanc ou lumineux . Diamètre 9 cm . Le nom de MODIC sera réattribué en 1978 à un petit réveil .

Se voulant à la mode  mais surtout  accessible pour une somme modique comme l’indique les publicités de son lancement  , son nom était tout trouvé . En 1937 , il est toujours dans la collection avec de nouvelles variantes qui sont présentées  aux pages 16, 18 et 19 du catalogue . Le n°158 est équipé du calibre H et perd la bélière au profit d’un petit carénage autour du bouton d’arrêt de sonnerie : voir l’article consacré aux MODIC n°158 et 159 .

Catalogue Jaz 1937 page 18.jpgclassic-replic-modic CLASSIC , REPLIC et MODIC .classic replic modic batic (4)CLASSIC , REPLIC , MODIC et BATIC

jaz_pu16.jpgPetit prospectus non daté mais les prix correspondent à un tarif de 1936

 

Boîte de 1939 pour MODIC Nickelé n°111 à cadran  lumineux

Sur cette face de boîte spécifique au MODIC , à gauche la version lumineuse  , sur l’autre la version NL dite à cadran blanc ;

Boîte pour MODIC  à cadran « blanc » , c’est à dire non-lumineux . Format de la boîte 11 x 10 x 6,8 cm . Le tarif de 33 Francs , imprimé au tampon encreur dans l’espace prévu , permet de le dater de 1935 et de l’attribuer à un MODIC n°110 à boîtier nickelé et cadran non- lumineux .Modic 39 fr cadran blanc (3)1934 Modic nl 45 Francs1934 Modic Nl 45 FrLe prix indiqué de 45 Francs pour MODIC à « cadran blanc » peut correspondre selon le tarif rose n°F97 de 1934  à un réveil non lumineux nickel ou en peinture émaillée unie . Modic 42 Fr cadran blanc (2)Le même MODIC à « cadran blanc » avec un prix de 42 Fr peut être un MODIC n°110 nickel ,d’après le tarif d’août 1936 ;  les prix étaient donc en baisse par rapport à 1934 .

REPLIC (1925 à 1937)

 

 

Le REPLIC est l’un des quatre premiers réveil « JAZ » de la CIMH avec le MODIC , le CLASSIC et le CLUB . En 1923 il s’appelle encore le JAZ petit modèle, le grand modèle étant le futur CLASSIC . On le trouve en deux  versions, lumineuse réf. n°121 ou non lumineuse réf. n°120 . Le modèle à répétition apparaît vers 1929 , réf. 120 et 121 . Notons qu’à cette époque  le REPLIC ne possède pas encore d’aiguille des secondes qui n’apparaît qu’en 1937 avec l’adoption du calibre H au détriment du calibre 1D des débuts . Il peut être doté au dos de deux  cloches différentes , plate ou creuse.                                                                                                                                                                                    REPLIC , gros réveil « modèle courant », mouvement mécanique, « grand calibre réveil » , calibre 1D . Référencé n°139 dans le catalogue de 1937, page 18 pour la version avec aiguilles et chiffres lumineux , la version non lumineuse est référencée 138 . Nickelé, muni d’une aiguille de secondes  comme l’on ne nommait pas encore trotteuse . Le REPLIC existe également en variante avec sonnerie à répétition , lumineux ou non  , référencés n°141 et 140 . A noter la bélière surbaissée qui faisait partie du nouveau style des réveils Jaz en 1937 .  Son nom fait allusion au premier modèle sorti des usines JAZ de Puteaux à partir de 1921 dont il est une réplique . Dans le type REPLIC de grande dimension  , la cloche est creuse et présente en sa partie centrale un enfoncement où viennent le loger les clefs et les boutons , ce qui permet de suspendre le réveil contre une paroi plane . Diamètre 11 cm . Replic n°165 de 1936 (1)Le REPLIC n° 136 à bélière basse , mouvement dit  » silencieux » , pas encore de trotteuse . Replic 168 (3)

REPLIC 168 de 1937 , il est doté du calibre H , d’une trotteuse dite petite seconde à 6 heures , de pieds boules , d’aiguilles flèches et la bélière est supprimée au profit d’un motif émaillé bleu .
classic-replic-modicPrésents simultanément dans les collections depuis 1926:  CLASSIC, REPLIC et MODIC , versions non lumineuses .boîtes Classic Replic ModicFormats des boîtes 1929 replic (1)1929 replic (2)1929 replic (3)Cette boîte – en assez piteux état- pour un Replic à Répétition et cadran blanc ( inscription au tampon encreur à peine lisible dans le cartouche rond ) ne peut être daté précisément en raison de l’absence de prix , qui est le seul repère possible puisque Jaz ne datait pas ses boîtes avant guerre .

 

Boîte pour REPLIC à cadran non lumineux  dit blanc , le prix imposé de 39 Fr permet de dater cette boîte de 1934/35 . L’année suivante il aurait été proposé à 45 Francs comme l’indique le mini tarif ci-dessous . 1934 1935 REPLIC Lx 42 Fr (4)Boîte pour REPLIC à cadran lumineux , dont le prix de 42 Fr nous permet – comme pour la boîte plus haut – de l’attribuer à un REPLIC Nickel de 1934/35 .1934 1935 REPLIC Lx 42 Fr (3)Sur le côté des boîtes sont reproduits d’un côté les cadrans dit blancs , c’est à dire non-lumineux 1934 1935 REPLIC Lx 42 Fr (1) De l’autre côté , ce sont un modèle lumineux que l’on retrouve . Format de ces boîtes 12,5 x 11,5 x 6,5 cm .jaz_pu16Ce petit fascicule est aisé à dater puisque les prix correspondent à 1936 ; l’inflation est si constante à l’époque que les prix augmentent chaque année  ; en outre le dessin ne montre pas d’aiguille des secondes , dite trotteuse , qui n’apparaît qu’en 1937 .

boîte Replic n°139 (5)boîte pour REPLIC n°139 circa 1937

boîte REPLIC n°171 (3)Cette boîte est un peu déroutante puisqu’elle arbore sur ses côtés , étonnement vierges d’inscriptions et de décors par rapport aux modèles reproduits plus haut  , un coup de tampon encreur avec les références pour un des derniers REPLIC , le n°171 ,  alors que la « dormeuse » du couvercle est le première version connue devenu obsolète dans la communication de Jaz à cet époque ; on notera en outre que l’étiquette est trop grande pour la boîte et qu’elle s’en trouve tronquée sur les bords ; autant d’élements montrant les « bricolages » auxquels Jaz a été contraint pendant la guerre .Replic 138  (2).JPGBoîte de REPLIC n° 138 nickel à cadran blanc boite réplic 27 frboîte réplic 27 fr prixBoîte de REPLIC à 27 Francs