M. Henry KLOPFER usine de Wintzenheim de 1952 à 1980

 

Grâce à l’historien Guy FRANK , nous avons eu l’honneur de rencontrer Monsieur Henry KLOPFER , le 24 Août 2017 , dans sa grande et belle maison des faubourgs de Wintzenheim au pied du château du Hohlandsbourg . Il nous a cordialement ouvert les portes de son foyer , de ses albums photos et de son infaillible mémoire . Notre correspondant local et collectionneur de Jaz , Monsieur Mariano Macor , le rencontre depuis régulièrement pour recueillir son témoignage capital pour l’histoire de Jaz .                                                                                                                                                    dna article kopfler Le hasard a voulu que DNA , les Dernières Nouvelles d’Alsace , consacre une pleine page à l’usine alsacienne de Jaz , trois jours avant notre entrevue ; Texte de l’article :            Henri Klopfer, 83 ans, après sa formation au collège technique a été embauché en 1952 à l’usine de la SAP à Colmar : « J’ai débuté comme simple ouvrier fraiseur à l’usine rue de la Houblonnière, puis comme régleur sur machine, jusqu’à mon départ en 1955 pour l’armée ; démobilisé fin 1957, je suis retourné chez Jaz, où ils m’ont intégré au service développement des nouveaux produits, d’abord comme dessinateur, puis j’ai assumé la charge de rapatrier certaines productions d’une autre usine ; suite à des formations internes et des cours du soir au conservatoire des arts et métiers, j’ai réussi à gravir les échelons jusqu’au diplôme d’ingénieur ; je suis parti en 1981, quand le déclin de l’usine était inéluctable ».
Petite anecdote, en mars 1976, Henri Klopfer avait fait visiter l’usine à M. Maigrat, collaborateur de Lionel Stoleru, nouveau secrétaire d’État, chargé des problèmes des travailleurs manuels. Il était accompagné de Jean-Pierre Raffarin, attaché parlementaire.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Nous vous recommandons la lecture du témoignage de M. André Voirin qui complètera admirablement celui de Monsieur KLOPFER .                                                                                                                                                                                                                 Nous avons fait le choix de rédiger et illustrer d’images les trois heures d’enregistrements avec M. KLOPFER pour les rendre plus lisibles mais de conserver les passages de sa biographique personnelle , même si Jaz n’y est pas directement mêlé , puisqu’une grande partie de sa vie , 27 ans , a été consacré à cette marque :                                                                                                                                                                                                    je suis entré chez Jaz le 22 janvier 1952 …. c’est ainsi que Monsieur Klopfer commence son récit alors que nous arrivons chez lui à l’improviste et qu’il ne s’appuye sur aucunes notes écrites . Ce détail nous donne immédiatement une idée de la qualité et de la précision du témoignage qu’il va nous fournir et que nous vous livrons , hélas sans son accent alsacien si typique .                                                                                                                                                                          Né en 1934 , fils d’un petit viticulteur sans argent ( …) à .. petit village . diplômé de ….18 ans

 

Un ami de mes parents , Fernand Maurer , ancien chauffeur du Maréchal de Lattre de Tassigny qui reçoit des obséques nationales en cette année 1952 , était l’homme de confiance de M.ROBLIN le dirigeant de CARAT … une entreprise d’horlogerie suisse                                            ( article en construction , à suivre bientôt )

Calibre SH fiche technique

Calibre SH , made in Japan , avec  sonnerie à heure et demie sur deux gongs . Ce mouvement était fabriqué au Japon mais les horloges assemblées en France . Il équipe les PREVIC , NARGIC , SONNIC , RENIC , ALFIC , NOGIC , GARNIC , NAUDRIC , SOSIC , RHONIC , DODIC , mais aussi des horloges de la marque Vedette .calibre sh.jpgcalibre sh.jpg2calibre sh.jpg3calibre sh.jpg4Dodic mécanismecalibre SH équipant un DODIC dodic mode d'emploiAttention : si vous possédez ce type de pendules . Le mode d’emploi fixé au dos indique qu’ il ne faut jamais manœuvrer le bouton lorsque la sonnerie est en cours

GREINER Electronics et JAZ

Dans les années 50 Jaz avait breveté et distribué le SPIREGLOR et le TEXTOSCOPE   , deux appareils destinés à l’industrie horlogère . Jaz Actualités 2 Janvier 1975extrait Jaz Actualités n°111 du 2 janvier 1975                                                                    En 1970 Jaz se lance enfin dans la production de montres – consultez le site de référence https://sites.google.com/site/jazmontrevintage/  de notre ami Stéphane spécialiste des montres Jaz – ce qui impliquera un gros effort de formation des horlogers affiliés d’autant que cela correspond avec l’essor de l’horlogerie électronique , à diapason et à quartz . Afin de faciliter l’équipement des réparateurs , Jaz va s’associer à GREINER Electronic .

Dans les années 70 , le leader des appareils de réglage et de diagnostic c’est bien  GREINER Electronic de Langenthal en Suisse dont Jaz se fera le distributeur exclusif . Les représentants de Jaz montres – ce n’était pas les mêmes que ceux des horloges ou des réveils – étaient également distributeurs exclusifs des machines GREINER Electronic Jaz Actualités 1° Juillet 1977extrait Jaz Actualités n°131 du 1° juillet 1977                                                                      Le nettoyeur à ultrason l’ULTRASON U-3 ( voir son fonctionnement sur You Tube  https://www.youtube.com/watch?v=L0miGsLkTlc  )Jaz Actualités 8 sept 1978Fin de cette collaboration en 1978Jaz Espanola SACette enveloppe en notre possession , datée du 23 Septembre 1974 , prouve qu’à la même période , la branche espagnole de Jaz , JAZ ESPANOLA S.A. , s’adressait à la concurrence directe pour GREINER electronic  qu’était WITSCHI Fils , autre spécialiste suisse des appareils de mesures et de test pour l’horlogerie .

LARMIC 1977

LARMIC , réveil alarme , Jaz Electronic , sonnerie moduleur et tic-tac discret , mouvement électronique à pile , calibre TR , licence ATO . Réservé à l’exportation , nouveauté du catalogue 1977 Export à la page 42 . Dimension 5,7 x 7 x 4,2 cm . Corps en plastique , arrêt de sonnerie en façade , trotteuse centrale , chiffres et points lumineux . Deux  modèles disponibles :  façade chromée réf. 4465-31 ou dorée 4465-71.

larmic 77 3Cas exceptionnel parmi les modèles de la collection JAZ , ce LARMIC , comme le RIGNIC est équipé d’un système d’alarme , un contacteur/rupteur déclenchant le buzzer, à installer sur une porte . Sa dénomination LARMIC est évidemment en rapport avec sa fonction aLARMe .

SAPIC 1977

SAPIC , réveil , Jaz Electronic , sonnerie moduleur et tic-tac discret , mouvement électronique à pile , calibre TR , licence ATO . Réservé à l’exportation , disponible uniquement au catalogue 1977 Export à la page 42 . Dimension 10,5 x 7 x 5,2 cm . Corps en plastique , arrêt de sonnerie au sommet , trotteuse centrale rouge , aiguilles et points lumineux .Trois versions sont disponibles : bleu réf. 6453-55 , jaune 6453 -75 et corail 6453-85 .sapic (1)On notera sur cet exemplaire les bandes noires sur les côtés que l’on retrouve sur les Japy 6453.sapic (2)

sapic-japy-77Le SAPIC est disponible en France mais sous label Japy avec quelques variations de couleur à la page 41 du catalogue Jaz France 1977 : le Japy 6453 .

Le nom SAPIC avait déjà été attribué en 1951 .

BUSSIC 1976 à 1977

BUSSIC , petit réveil , Jaz Electronic , sonnerie moduleur et tic-tac discret , mouvement électronique à pile , calibre TR , licence ATO . Réservé à l’exportation, disponible dans les catalogues pour l’export 1976 et 1977 . Dimension 10,5 x 7 x 5,2 cm . Corps en plastique , arrêt de sonnerie au sommet , trotteuse centrale , aiguilles et points lumineux . Trois versions sont disponibles : blanc à cadran noir, réf. 6451-15 , orange à cadran blanc 6451 -81 et brun à cadran blanc 6451-95 .

bussic japy 77Le BUSSIC est disponible en France mais sous une référence Japy avec quelques variations de couleur à la page 41 du catalogue France 1977.

Il est esthétiquement très proche du CHARMIC disponible dans les catalogues France.

CHIPIC 1976 à 1977

 

chipicCHIPIC , gros réveil , mouvement mécanique , calibre PA . Destiné à l’exportation, disponible dans les catalogues export 1976 et 1977.

Boîtier métal , trotteuse centrale rouge , aiguilles Breguet , aiguilles et points lumineux .                                                                                                                                                                  chipic 77Trois couleurs disponibles : blanc à cadran noir réf. 1246-13 ; jaune à cadran noir réf. 1246-73 ; corail à cadran blanc réf. 1246-73 . Diamètre 11 cm .

chipic japy 77En France , le CHIPIC est  distribué sous la marque JAPY  référencés 137-13 , 137-73 et 137-61 .

PAGIC 1976 à 1977

pagic (1)PAGIC 1205-11 blanc                                                                                                        PAGIC , gros réveil , mouvement mécanique , calibre PA . Réservé à l’exportation pas distribué en France , disponible dans les catalogues export 1976  page 41 et 1977 page 40 . Boîtier métal , sans bélière , aiguilles et points lumineux . Trois modèles disponibles : blanc réf. 1205-11 ;  bleu réf.1205-51 et rouge réf. 1205-61 . Diamètre 8,7 cm .

le PAGIC bleu provient de grande Bretagne pagic 77Versions JAPY 131 On remarque sur cette image issue de ce catalogue export que le PAGIC est griffée JAPY puisque c’est sous cette marque qu’il est distribué en France . Tous les Japy étaient entièrement fabriqués par Jaz depuis le rachat de cette marque en 1954 mais cantonnées en fin de catalogue parce que Jaz en avait fait ses produits d’entrée de gamme . A l’étranger Japy n’étant pas connu , il n’aurait pas été rentable pour Jaz de lancer un campagne publicitaire pour des produits entry level product . Par un amusant paradoxe , les Jaz bas de gamme artificiellement catalogués Japy en France redeviennent donc des Jaz à l’étranger .pagic (2)Nos remerciements au collectionneur Marc Barat pour ses photos de son PAGIC 1205-11 blanc , qui est doté d’un bouton d’arrêt de sonnerie luminescent que l’on retrouve aussi sur certains exemplaires de Japy 131 .

NISIC 1977

nisic 77

NISIC , gros réveil , mouvement mécanique , calibre PA . Réservé à l’exportation , nouveauté du catalogue 1977 export à la page 40 . Boîtier plastique , aiguilles et points lumineux . Trois modèles disponibles : blanc réf. 1231-11 ;  bleu réf.1231-51 et orange réf. 1231-81 . Diamètre 9 cm . Il se rapproche esthétiquement du  PARMIC qui fera son apparition l’année suivante .