DONRIC 1961 à 1962

donric (2)DONRIC , grande pendulette , gamme des Stylites , mouvement mécanique , échappement à ancre , 7 jewels / 7 pierres , calibre 13 K , sans fonction réveil . Nouveauté du catalogue 1961/62 à la page 9 , référencée 563-10 . Boîtier , socle et lunette en métal doré , finition diamant , cadran blanc à filets rayonnants , pas de chiffres mais des index en relief , aiguilles dorées , non-lumineux . Diamètre 17,5 cm . Le DONRIC apparaît uniquement dans le catalogue 1961/62 .donric (1)comparaison de taille entre le DONRIC et un DUCHIC

RAFIC 1982 à 1984

rafic face

RAFIC , petit réveil , mouvement mécanique , calibre CS , 7 jewels . Nouveauté du catalogue 1982-83 à la page 19 . Coque plastique , chiffres romains doré sur cadran noir , chemin de fer intérieur , aiguilles et points lumineux. rafic dosRéférences 1462-21 pour le modèle à boîtier en plastique beige et 1462-41 pour le noir . Format 7 x 7,5 x 2,5 cm , poids 135 gr . En 1985 le RAFIC n’est plus disponible .

POINTIC 1957

pointicPOINTIC , petit réveil  , gamme Jaz de Luxe , mouvement mécanique , calibre AB , 7 pierres , échappement à ancre , à sonnerie limitable . Nouveauté du catalogue 1957 à la page 3 , référencée 723-11 . Boîtier et socle en métal doré , pas de chiffres mais des index sous formes de barrettes d’heures en relief sur cadran argenté mat , aiguilles et points lumineux . Si la  vitre bombée est étonnamment en plexiglas et non en verre , les parties métalliques font l’objet d’un traitement de surface bicolore assez sophistiqué , alternant parties dorées et argentées ; technique décorative que l’on retrouve sur d’autres Jaz de Luxe comme le VOUTIC et le TAMBRIC . Ainsi la partie plate du socle est argenté mais ses bords dorés et les pans de la lunette passe de l’argent mat au doré brillant . Diamètre 7,5 cm . Le POINTIC n’est disponible qu’en 1957 .

Son socle en pointe est à l’origine de son nom .

CENTRIC 1958 à 1960

centric (5)CENTRIC , grande pendulette , gamme des Stylites , mouvement mécanique , calibre K ,7 pierres , autonomie 8 jours , échappement à ancre , sans fonction réveil . Nouveauté du catalogue 1958 /59 à la page 15 , référencée 528-20 . centric (7)Boîtier et pieds boules en métal doré , cadran zone centrale dorée soleillée , huit plots en relief en guise d’index , quatre chiffres en relief sur zone noire à quadrillage doré brillant , vitre en verre bombé , aiguilles glaives , non-lumineux . Diamètre 16 cm , poids 520 gr . Disponible uniquement aux catalogues 1958/59 et 1959/60 . Il apparaît dans un film de 1975 avec Bernard BLIER  . La dénomination CENTRIC  sera réemployée pour une horloge murale en 1968 et en 1982 .centric (8)centric (9)

GAPIC 1982 à 1983

GAPIC , réveil de voyage , mouvement mécanique , calibre CS , 7 jewels . Nouveauté du catalogue 1982 à la page 37 . Coque plastique gainée cuir , chiffres romains , aiguilles et points lumineux. Disponible en 2 coloris : naturel réf. 1463-71 ou noir réf. 1463-41 . Format 7,3 x 7,7 x 3 cm .

En 1984 il n’est plus disponible . La dénomination GAPIC avait déjà été attribuée en 1953 à un réveil de voyage .

CALIC 1982 à 1983

calicCALIC 1464-71.                                                                                                                                         CALIC , réveil de voyage , mouvement mécanique calibre CS , 7 jewels ou 7 rubis . Nouveauté du catalogue 1982 à la page 37 . Coque gainé cuir , dateur , aiguilles et points lumineux  . Deux versions disponibles : boîtier cuir naturel réf. 1464-71 ou noir réf. 1464-41 . Format 7,3 x 7,7 x 3 cm . A noter que le dateur ne comprend pas les jours mais seulement la date puisque la variante du calibre CS à 7 rubis , le 6CS , peut suivant les modèles être dateur jour et date ou simplement dateur comme pour ce CALIC  .

Seul le modèle 71 subsiste en 1983 . Il n’est plus disponible en 1984 . La dénomination CALIC avait déjà été attribuée en 1972 .

RECTIC 1980 à 1982

rectic 1980

RECTIC , petit réveil , mouvement mécanique , calibre CS , 7 jewels . Nouveauté du catalogue 1980 à la page 26 , référencée 1469-71 . Boîtier en laiton poli  aiguilles et points lumineux . Format 7,5 x 6 cm . Il n’est plus disponible en 1983.

rectic dosSon nom a été inspiré par sa forme rectangulaire . La dénomination RECTIC avait déjà été attribuée en 1969 à une horloge murale et en 1962 à un réveil Jaz de Luxe .

LUNIC 1980 à 1982

LUNIC , réveil de voyage , mouvement mécanique , calibre CS , 7 jewels . Nouveauté du catalogue 1980 à la page 28 . Coque gainé cuir , aiguilles et points lumineux  . Deux versions disponibles : boîte cuir naturel réf. 1466-71 ou brun réf. 1466-81 . Diamètre 7,5 cm .

En 1983  le LUNIC n’est plus disponible . La dénomination LUNIC avait déjà été attribuée en 1963 .

ALSIC 1951 à 1957

alsic vert

 

ALSIC , petit réveil , gamme Jaz de Luxe , mouvement mécanique , calibre AB , à sonnerie limitable , échappement à ancre . Nouveauté du catalogue 1951 . Boîtier en métal doré dans gainerie en cuir , fermetures dorées , cadran argenté , six chiffres en relief , aiguilles et points lumineux . Format 7,5 x 8 cm , poids 300 gr .

Quatre couleurs de cuir disponibles : vert réf.719-11 ; havane réf.719-21 ; bleu réf.719-31 ; rouge réf.719-41 .

 

En 1956 seuls les havanes et bleues sont encore disponibles . En 1958 l’ALSIC n’est plus en vente . La dénomination ALSIC sera réutilisée en 1976 pour une horloge murale .sarda jaz 1953 page 23L’ALSIC  avec le SAPIC noir  l’EMPIC et le BUTIC fait partie des rares Jaz vendus également en dehors du réseau des horlogers affiliés Jaz , puisqu’on le retrouve à la page 23 du catalogue de vente par correspondance 1953 de SARDA Besançon sans-titre-48En 1950  Jaz produit 1.400.000 réveils , son usine de Puteaux a dû chasser ses bureaux vers le Siège Social parisien de la rue de la Boétie  , en outre des ateliers ont été ouverts à Annecy et rue Bayen à Paris mais cela ne suffit pas encore . Afin de faire face à son expansion galopante , Jaz prend  la majorité du capital de la SAP -Société Alsacienne de Précision- dont l’usine alsacienne fabriquait les productions de « Carat horlogers de précision » et elle absorbe cette dernière marque  . Jaz fait ainsi une double bonne affaire : elle s’installe en Alsace à Wintzenheim près de Colmar dans son immense usine et hérite des calibres de précision de Carat dont le « 100 »rebaptisé « AB »  à 7 pierres et sonnerie limitable . Alsic version CARAT (4)ALSIC en version CARAT .                                                                                                  Les dénominations SAPIC célèbrent donc la prise en main de la société SAP et COLMIC parce que l’usine est en banlieue de COLMAR et enfin ALSIC parce que ses usines sont  alsaciennes .sans-titre-55 L’arrivée de ce calibre AB dans le giron de Jaz induit l’apparition d’une nouvelle gamme de réveils les « Jaz de Luxe » dont ces trois réveils sont les pionniers .pub 1952 Réalitéspublicité pleine page Réalités , 31,5 x 23,5 cm , photo A. Berguglian . Ces  trois réveils de Luxe  correspondaient parfaitement au lectorat de Réalités qui était la revue illustrée la plus influente et la plus lue entre les années 1950 et 1970 . Avec son dos carré , son impression en quadrichromie , d’un prix élevé – 590 francs en 1956 –  Réalités  accordait une large place à la photographie , une grande importance au choix des couvertures et à la qualité de ses encarts publicitaires .pub-gapic-balic-raffic-et-alsic

COURIC 1980 à 1985

couric
COURIC , petit réveil , mouvement mécanique , calibre CS , 7 jewels . Nouveauté du catalogue 1980 à la page 26 , référencée 1468-71 . Boîtier en laiton poli biseauté , chiffres Breguet , aiguilles et points lumineux . Format 5,5 x 6 cm .

En 1985, il perd sa décoration perlée . Son nom est remplacé par la simple référence 3012 ; cette dénomination COURIC avait déjà été employée pour un réveil de voyage en 1969 . Il n’est plus disponible en 1986.couric-dosLe COURIC est vraiment est un très petit réveil ce qui permettait grâce à la housse fournie de s’en servir en réveil de voyage .