MODIC (1925 à 1939)

 

Le MODIC est l’un des quatre premiers réveils « JAZ » de la CIMH avec le REPLIC , le CLASSIC et le CLUB . Initialement équipé du  calibre 1D , il évolue dans les années 30 en acquérant le calibre H sans oublier quelques changements esthétiques . Vitre légèrement bombée . Les pieds qui se terminent par une boule des premiers modèles sont spécifiques au MODIC . Diamètre 9,5 cm , poids 420 gr .modic Mars 1926 à répétition (14)voir l’article que nous consacrons à ce MODIC à répétition de 1926 .

MODIC , gros réveil « modèle courant », mouvement mécanique , calibre D dit à l’époque « grand calibre réveil ». Référencé dans le tarif F129 de 1936 .

MODIC 113

Numéros 112 et 113  pour le modèle émail uni rouge, cadran blanc ou lumineux . Numéros 114 et 115 pour le modèle émail uni bleu, cadran blanc ou lumineux . Numéros 110 et 111 pour le modèle nickel , cadran blanc ou lumineux . Diamètre 9 cm . Le nom de MODIC sera réattribué en 1978 à un petit réveil .

Se voulant à la mode  mais surtout  accessible pour une somme modique comme l’indique les publicités de son lancement  , son nom était tout trouvé . En 1937 , il est toujours dans la collection avec de nouvelles variantes qui sont présentées  aux pages 16, 18 et 19 du catalogue . Le n°158 est équipé du calibre H et perd la bélière au profit d’un petit carénage autour du bouton d’arrêt de sonnerie : voir l’article consacré aux MODIC n°158 et 159 .

Catalogue Jaz 1937 page 18.jpgclassic-replic-modic CLASSIC , REPLIC et MODIC .classic replic modic batic (4)CLASSIC , REPLIC , MODIC et BATIC

jaz_pu16.jpgPetit prospectus non daté mais les prix correspondent à un tarif de 1936 , fragment d’un billet de loterie publicitaire .Jaz Modic aiguilles

 

Boîte de 1939 pour MODIC Nickelé n°111 à cadran  lumineux

Sur cette face de boîte spécifique au MODIC , à gauche la version lumineuse  , sur l’autre la version NL dite à cadran blanc ;

Boîte pour MODIC  à cadran « blanc » , c’est à dire non-lumineux . Format de la boîte 11 x 10 x 6,8 cm . Le tarif de 33 Francs , imprimé au tampon encreur dans l’espace prévu , permet de le dater de 1935 et de l’attribuer à un MODIC n°110 à boîtier nickelé et cadran non- lumineux .Modic 39 fr cadran blanc (3)1934 Modic nl 45 Francs1934 Modic Nl 45 FrLe prix indiqué de 45 Francs pour MODIC à « cadran blanc » peut correspondre selon le tarif rose n°F97 de 1934  à un réveil non lumineux nickel ou en peinture émaillée unie . Modic 42 Fr cadran blanc (2)Le même MODIC à « cadran blanc » avec un prix de 42 Fr peut être un MODIC n°110 nickel ,d’après le tarif d’août 1936 ;  les prix étaient donc en baisse par rapport à 1934 .

REPLIC (1925 à 1937)

 

 

Le REPLIC est l’un des quatre premiers réveil « JAZ » de la CIMH avec le MODIC , le CLASSIC et le CLUB . En 1923 il s’appelle encore le JAZ petit modèle, le grand modèle étant le futur CLASSIC . On le trouve en deux  versions, lumineuse réf. n°121 ou non lumineuse réf. n°120 . Le modèle à répétition apparaît vers 1929 , réf. 120 et 121 . Notons qu’à cette époque  le REPLIC ne possède pas encore d’aiguille des secondes qui n’apparaît qu’en 1937 avec l’adoption du calibre H au détriment du calibre 1D des débuts . Il peut être doté au dos de deux  cloches différentes , plate ou creuse.                                                                                                                                                                                    REPLIC , gros réveil « modèle courant », mouvement mécanique, « grand calibre réveil » , calibre 1D . Référencé n°139 dans le catalogue de 1937, page 18 pour la version avec aiguilles et chiffres lumineux , la version non lumineuse est référencée 138 . Nickelé, muni d’une aiguille de secondes  comme l’on ne nommait pas encore trotteuse . Le REPLIC existe également en variante avec sonnerie à répétition , lumineux ou non  , référencés n°141 et 140 . A noter la bélière surbaissée qui faisait partie du nouveau style des réveils Jaz en 1937 .  Son nom fait allusion au premier modèle sorti des usines JAZ de Puteaux à partir de 1921 dont il est une réplique . Dans le type REPLIC de grande dimension  , la cloche est creuse et présente en sa partie centrale un enfoncement où viennent le loger les clefs et les boutons , ce qui permet de suspendre le réveil contre une paroi plane . Diamètre 11 cm . Replic n°165 de 1936 (1)Le REPLIC n° 136 à bélière basse , mouvement dit  » silencieux » , pas encore de trotteuse . Replic 168 (3)

 

REPLIC 168 de 1937 , il est doté du calibre H , d’une trotteuse dite petite seconde à 6 heures , de pieds boules , d’aiguilles flèches et la bélière est supprimée au profit d’un motif émaillé bleu .
classic-replic-modicPrésents simultanément dans les collections depuis 1926:  CLASSIC, REPLIC et MODIC , versions non lumineuses .boîtes Classic Replic ModicFormats des boîtes 1929 replic (1)1929 replic (2)1929 replic (3)Cette boîte – en assez piteux état- pour un Replic à Répétition et cadran blanc ( inscription au tampon encreur à peine lisible dans le cartouche rond ) ne peut être daté précisément en raison de l’absence de prix , qui est le seul repère possible puisque Jaz ne datait pas ses boîtes avant guerre .

 

 

 

Boîte pour REPLIC à cadran non lumineux  dit blanc , le prix imposé de 39 Fr permet de dater cette boîte de 1934/35 . L’année suivante il aurait été proposé à 45 Francs comme l’indique le mini tarif ci-dessous . 1934 1935 REPLIC Lx 42 Fr (4)Boîte pour REPLIC à cadran lumineux , dont le prix de 42 Fr nous permet – comme pour la boîte plus haut – de l’attribuer à un REPLIC Nickel de 1934/35 .1934 1935 REPLIC Lx 42 Fr (3)Sur le côté des boîtes sont reproduits d’un côté les cadrans dit blancs , c’est à dire non-lumineux 1934 1935 REPLIC Lx 42 Fr (1) De l’autre côté , ce sont un modèle lumineux que l’on retrouve . Format de ces boîtes 12,5 x 11,5 x 6,5 cm .jaz_pu16Ce petit fascicule est aisé à dater puisque les prix correspondent à 1936 ; l’inflation est si constante à l’époque que les prix augmentent chaque année  ; en outre le dessin ne montre pas d’aiguille des secondes , dite trotteuse , qui n’apparaît qu’en 1937 .

 

boîte Replic n°139 (5)boîte pour REPLIC n°139 circa 1937 version lumineuse  replic boite 138boîte pour REPLIC n°138 circa 1937 cadran blanc signifie non lumineux 

 

boîte REPLIC n°171 (3)Cette boîte est un peu déroutante puisqu’elle arbore sur ses côtés , étonnement vierges d’inscriptions et de décors par rapport aux modèles reproduits plus haut  , un coup de tampon encreur avec les références pour un des derniers REPLIC , le n°171 ,  alors que la « dormeuse » du couvercle est le première version connue devenu obsolète dans la communication de Jaz à cet époque ; on notera en outre que l’étiquette est trop grande pour la boîte et qu’elle s’en trouve tronquée sur les bords ; autant d’élements montrant les « bricolages » auxquels Jaz a été contraint pendant la guerre .Replic 138  (2).JPGBoîte de REPLIC n° 138 nickel à cadran blanc boite réplic 27 frboîte réplic 27 fr prixBoîte de REPLIC à 27 Francs.

Le Replic est visible dans les films L’héroïque Monsieur Boniface et La fille du puisatier

REPLIC 168 de 1937 silencieux, doté du calibre H , d’une trotteuse dite petite seconde à 6 heures , de pieds boules , d’aiguilles flèches et du fameux motif émaillé bleu à la place de la bélière.
REPLIC 168 de 1937

CUBIC n°308 ( 1929 à 1936)

cubic-308CUBIC n°308 non-lumineux de 1931                                                                                                                                                                                                                                  Consultez notre galerie photo des variantes de CUBIC 

CUBIC n°308 n-l  en 1931                              en 1933                                  en  1935

CUBIC , petit réveil , mouvement mécanique , calibre E . Présent à la page 5 du Tarif de 1936 . Corps en métal chromé à effet miroir , cadran en métal avec zone centrale en creux , arrêt de sonnerie au sommet servant de fixation pour la bélière , quatre pieds carrés rivetés . Format 58 x 58 mm , poids 250 gr  . Référencée n°308  pour la version non-lumineuse dite  » à cadran blanc » par opposition au n° 309 avec aiguilles et chiffres lumineux . Réveil de Luxe mais n’appartenant pas à la catégorie « Jaz de Luxe « qui n’apparaîtra qu’en 1951 .cubic-309-et-308CUBIC n°309                                                      CUBIC n°308                                                                                                                                                                      La comparaison entre le  CUBIC n° 309  et le CUBIC n° 308 met en évidence la différence entre les versions , lumineuses ou non , qui implique outre des chiffres légèrement dissemblables des aiguilles totalement différentes . On notera que , pour le CUBIC n° 308 de 1931 , une version cubique des aiguilles Breguet a été choisie pour correspondre , comme la bélière et les quatre pieds carrés , à son  style quadrangulaire .cubic-308-dessus-et-dessousEn revanche dessus et dessous étaient parfaitement identiques entre les CUBIC 308 et 309.

Ce CUBIC pouvait être vendu en écrins spécifiques déclinés en trois versions : péga bleu n°15 , péga bordeaux n°16 ou suédine 2 tons n° 24  mais aussi livré en écrin chapelle jaz-cubic-312-face-et-dosCUBIC n°312                                                                                                                                                                     La gamme des CUBIC comprenait également jusqu’en 1936 d’autres petits réveils de même format , même calibre et parfois même cadran mais aussi avec un  socle en bakélite et sans bélière , un étonnant CUBIC cubiste sans chiffres ni index et enfin les  CUBIC à décor de peintures craquelées .Consultez notre galerie photo des variantes de CUBIC 

En outre , il en existe des versions estampillées West End Watch Co , l’importateur de Jaz aux Indes au temps de l’Empire Britannique

Gong sur calibre                                               Gong sur dos

A l’instar de ceux ci , son dos carré vissé touchant le cadre ne permet pas de s’en servir comme cloche pour la sonnerie , c’est donc un gong formé d’un cercle non fermé qui en fait office selon la méthode employée dans nombre de carillons .

 

Gong sur calibre =2 vis                             Gong sur dos =4 vis+ 2 rivets

Mais à la différence de leurs homonymes , ce gong n’est pas fixé sur le dos mais directement sur le mécanisme ; ils sont donc aisés à distinguer même sans les ouvrir : le gong est fixé au dos par deux boulons autour de l’axe central et le dos est lui même maintenu par 4 vis aux angles , en revanche si le gong est fixé sur le mécanisme les deux boulons sont remplacés par les deux vis de maintien du dos et il n’y en a donc pas aux 4 angles .CUBIC 308 ouvert Le gong se fixe aux points A et B  sur la platine , il dissimule le numéro de série gravé en creux mais pas la date ( cercle rouge ) .cubic 1932 faceCUBIC n°308 non lumineux de 1932. Il est visible dans le film Le souffle au cœur, de Louis Malle.cubic noirCUBIC n°308 non lumineux de 1933  cubic 308 1935CUBIC n°308 non-lumineux de 1935  à aiguilles glaives et squelettes                                                                                                                                                                cubic n°308 bis et 309 bisCUBIC n°308 bis /309bis catalogue 1937 page 8                                                                                                                                                                  En 1936 , les CUBIC n°308bis et n°309bis , dotés du même cadran que les 312 , sont ajoutés . En 1937  ne sont plus en vente que les 308bis /309 bis et leurs cousins  n°312 et n°313 à socle en Bakélite . L’origine de son nom vient évidemment de sa forme cubique , il en de même de son homonyme un grand réveil en plastique de couleurs vives , le CUBIC de 1974 .

 

Jaz cubic pubPublicité de presse 1931

CUBIC n°309 (1929 à 1936)

cubic-309CUBIC n°309.                                                                                                                                     Consultez notre galerie photo des variantes de CUBIC                                                                                                                                                                            CUBIC , petit réveil , mouvement mécanique , calibre E . Présent à la page 5 du Tarif de 1936 . Corps en métal chromé à effet miroir , cadran Luxe , arrêt de sonnerie au sommet servant de fixation pour la bélière , quatre pieds carrés , aiguilles cathédrales  . Format 58 x 58 mm . Référencé n°309 avec aiguilles et chiffres lumineux pour le modèle ci-dessus . Référencé CUBIC n° 308  en version non-lumineuse dite « cadran blanc ». Réveil de Luxe mais n’appartenant pas à la catégorie « Jaz de Luxe « qui n’apparaîtra qu’en 1951 , ce CUBIC pouvait être vendu en écrins spécifiques déclinés en trois versions : péga bleu n°15 , péga bordeaux n°16 ou suédine 2 tons n° 24 .cubic-dosDe haut en bas et de droite à gauche : calibre E , dos , dessus et dessous . La gamme des CUBIC comprenait également jusqu’en 1936 d’autres petits réveils de même format , même calibre et parfois même cadran mais avec un  socle en bakélite et sans bélière , référencés CUBIC n°312 et n°313 . A l’instar de ceux ci , son dos carré vissé touchant le cadre ne permet pas de s’en servir comme cloche pour la sonnerie , c’est donc un gong formé d’un cercle non fermé qui en fait office selon la méthode employée dans nombre de carillons . Mais à la différence de leurs homonymes , ce gong n’est pas fixé sur le dos mais directement sur le mécanisme . En 1937 ces CUBIC 308 et 309 ne sont plus en vente alors que leurs  » cousins » 312 et 313  à socle en Jazolite sont maintenus . L’origine de son nom vient évidemment de sa forme cubique , il en de même de son homonyme un grand réveil en plastique de couleurs vives , le CUBIC 1974 . Blangy Moderne et Jaz CubicEsthétiquement très proche du Réveil MODERNE de Blangy de 1939 donc postérieur 6,5 x 6,5 cm lipFormat quasi identique – 6,5 x 6,5 cm – pas de bélière mais écrin chapelle pour ce Lip , esthétiquement assez proche du CUBIC   .

 

GAMIC Répétition 1940 /1942

gamicGAMIC Répétition , gros réveil , mouvement mécanique , calibre 3D à répétition ,  autonomie 30 heures . Cage en métal émaillée  , lunette chromée , bélière basse , cadran métal , vitre en verre plat . Diamètre 9,5 cm . Le modèle ci-dessus à cage bleu est daté de 1941 , il est doté d’aiguilles et de points lumineux .gamic-1943 GAMIC 143-10 non-lumineuxgamic 4° trim. 1940 (4)GAMIC 143-11  lumineux  aiguilles cathédrale ( daté 4.40 sur le marteau de sonnerie pour 4° Trimestre 1940  )                                                                                                                                                                                                                                               Dans le catalogue 1942 , le GAMIC  Répétition n’est disponible que dans cette livrée beige Togo . La version non-lumineuse  était référencée  143-10 , 143-11 pour celle à aiguilles et chiffres lumineux . On notera , qu’à l’époque , la différence entre les versions lumineuses ou non ne consistait pas seulement à appliquer un produit luminescent sur les aiguilles et le cadran de la version non lumineuse , cela impliquait un changement esthétique radical pour les aiguilles et le cadran .img_7101-copier La fonction répétition est longuement vantée et expliquée dans ce catalogue illustré : » le Jaz à Répétition sonne 4 fois de suite , avec un silence de 30 secondes entre chaque sonnerie  »  . » Vos clients vous disent -ils ?  Je dors tellement que je n’entends pas la sonnerie -ou- si je l’entends je me rendors après . Vendez leur un Jaz à répétition ; ils ne manqueront de vous remercier  » . » sur tous les réveils à répétition , la sonnerie peut aussi fonctionner en continu si l’on pousse le curser » . On peut lire à droite CONT. pour continu , à gauche REPon pour répétition .gamic 4° trim. 1940 (3).JPG Le nom de GAMIC est réattribué en 1981 à un réveil-radio .gamic 4° trim. 1940 (2)GAMIC 143-11 et sa boîte d’origine portant , imprimée au tampon encreur rouge , ses références , nom et caractéristiques du cadran . boîte Gamicgamic 4° trim. 1940 (5)gamic 4° trim. 1940 (6)gamic 4° trim. 1940 (8)

GROLIC 1969 à 1984

grolicGROLIC 1207-75 cuivre                                             GROLIC 1207-31 nickel 

GROLIC , réveil de la gamme des Gros Jaz , mouvement mécanique à répétition (à partir de 1970) , calibre PA  . Nouveauté du  catalogue  1969-1970 à la  page 34 , référencé 1207-71 (1207- 75 à partir de 1970 . Boîtier et cloches en cuivre rouge , sonnerie sur deux clochettes reliées par une grande bélière , cadran doré , chiffres romains , aiguilles cathédrales , aiguilles et points lumineux . Diamètre 12,5 cm .grolic Encore en vente en 1980 sous la forme d’un nouveau modèle nickelé à cadran blanc, chiffres arabes , aiguilles et chiffres lumineux  , référencé 1207-31 . En 1983 il récupère son cadran à chiffres romains , il est encore en vente en 1984 .

 

                         GROLIC 1207-31 dos 

grolic export 77Une troisième version cuivre rouge et cadran noir existe, uniquement en 1977, pour l’exportation, disponible à la page 37 du catalogue export, portant la référence 1207-35.

japy-135-71-angle

La version de la filiale de Jaz , le Japy 135 possède des pieds différents.

 

 

Même Peter Uhren qui fabriquait pour son partenaire Jaz , tous ses gros réveils                    mécaniques , diffusait sa propre version .

Maurice Favières et son GROLIC

GOTIC ( 1931 à 1940)

gotic

GOTIC n°419 , réveil de la gamme des Pendulites , mouvement mécanique , calibre D . Présenté dans le catalogue de 1937 à la page  page 12 . gotic cadranTout en laiton chromé , cadran dit moderne en carton , piétement en Jazolite brune , aiguilles type buildings . Dimensions 13 x 11 cm. goticgotic dosCe modèle , ci-dessus et au second plan sur la première photo ,  est antérieur puisque son calibre est daté de 1931 , on remarquera les aiguilles dites cathédrales lumineuses et les chiffres typiquement Art Déco .

gotic bak verteAu tarif de 1933 , les GOTIC sont proposés avec ce socle en bakélite vert-jade alors que d’ordinaire celle ci est brune  .

Slogan publicitaire du catalogue de 1937 : La pendulite a mis à la portée de tous les réveils de fantaisie. L’éclat du chrome et la couleur de la Jazolite apportent une note gaie dans tous les intérieurs.gotic-jauneGOTIC imitation marbré jaunegotic bakeliteGOTIC imitation bakélite gotic dosGOTIC imitation bakélite : le corps est en métal peint , seul le socle est en vrai bakélite gotic anatomieGOTIC démontégotic anatomie 2Cette version est daté en creux 1932 sur le marteau de la sonnerieGotic boîte (1)boîte d’origine pour GOTIC . Format 14 x 12,5 x 6 cm Gotic boîte ouverteSans dates , ni références , ni fioritures : nous pouvons toutefois la dater de 1940 par comparaison avec la boîte d’un LORRIC , tout à fait identique , que nous pouvons dater par le réveil qui s’y trouvait , puisque – fait exceptionnel – nous avons acheté l’ensemble  neuf de stock près de quatre vingt ans après sa fabrication .

Etonnante variante que ce GOTIC  à clef amovible trouvé en Grande Bretagne ; On pourrait penser à une modification , toutefois notre horloger conseil a noté que les « carrés » de remontoirs semblent de mêmes mesures que les arbres de barillets : en conséquence , il pourrait donc s’agir d’un essai qui n’aura heureusement pas de suite : que de clefs amovibles potentiellement perdues .gotic boîte (5)boîte à la dormeuse reprenant la silhouette du GOTIC gotic boîte (4)le prix de 65 francs pour un cadran lumineux permet de dater cette boîte de 1936 gotic boîte (2)gotic boîte (1)

LOTIC (1932 à 1940)

lotic-1   LOTIC aiguilles « cathédrale » et chiffres lumineux

  LOTIC non-lumineux                                                                                                                                                                                                                                                     LOTIC , réveil de la gamme des Pendulites , mouvement mécanique , calibre D . Présenté dans livret tarifaire F129 de 1936 et dans la catalogue de 1937 à la page 12 . Boîtier en  bakélite Jaz dite Jazolite , lunette chromée , vitre en verre plat , aiguilles cathédrales pour les premières versions  . Format 11,5  x  11,5 cm .Lotic GB 2cadran non-lumineux lotic-2 Existe en deux couleurs : noyer et thuya , référencées 434 et 436 , pour les versions à cadran non lumineux et 435 et 437 pour les modèles à aiguilles et points ou chiffres lumineux .lotic 1940Le marteau de ce LOTIC est daté 2-40 pour 2° trimestre 1940 ce qui en fait probablement la dernière version puisqu’il n’y en a plus au catalogue de 1942 . Les cadrans des précédents modèles étaient en carton , celui-ci est en métal .

Dos et côté du LOTIC de 1940 lotic anatomieDe haut en bas et de gauche à droite : réserve avant chromée , vitre bombée en verre , réserve intérieur ; dos-cloche , cache poussières visé au dos du mécanisme dont il amortit les bruits ; boîtier en Jazolite , cadran et mécanisme .

Lotic GBBoîtes d’origine pour LOTIC .

pub-blangy-1937                                                                                                                                                                         Cette page de publicité pour les réveils BLANGY de 1937 démontre avec le modèle Golf combien les formes des pendules en bakélite étaient relativement proches d’une marque à l’autre .

BATIC (1931 à 1939)

BATIC n°208 de 1933 non-lumineux

BATIC , petit réveil , mouvement mécanique , calibre E  . Référencé n°209 pour la version chromée à aiguilles et chiffres lumineux et n°208 pour le modèle chromé non-lumineux dans le tarif de 1936 et le catalogue de 1937 . Corps , pieds et bélière en métal ;  cadran en papier gaufré , aiguilles cathédrales pour la version lumineuse , aiguilles scotie et feuille pour les non-lumineux , arrêt de sonnerie au sommet  . Diamètre 6,2 cm , poids 205 gr .

BATIC 1935
BATIC 1931 doré


                                                                                                                                                                                                                                                                 classic replic modic batic (4)

batic nl (5)BATIC non lumineux BATICBATIC lumineux

Jusqu’en 1934 le BATIC était disponible en nickelé ou émaillé en diverses couleurs dont le rouge , mais aussi chromé ou doré . A partir de 1935 seules versions chromées restent disponibles . Dernière apparition des BATIC au tarif F 178 d’avril 1939  : référencé 208 pour la version chromée n-l et réf. 209 pour la version lumineuse

Le cadran du BATIC évolue esthétiquement au fil des années et un écrin chapelle est proposé en option .BATIC

BATIC doré collection Stéphane Gorget fondateur du site jazmontrevintage  batic dosBATIC dos , clés et boutons d’origine .batic et boiteBATIC nickelé à cadran lumineux et sa boîte au format 8,3 x 7,5 x 5,5 cm , la plus petite de cette catégorie qui servait donc également pour les petits LUCICbatic boiteBATIC nickelé à cadran blanc , non-lumineux , et sa boîte calibre E batic nlLe BATIC dispose d’une variante du calibre E qui lui est propre ; Effectivement , il est le seul réveil doté de ce calibre qui n’a pas de sonnerie sur gong comme les CUBIC , LUCIC , JANIC et VERDIC qui ont un marteau sur tige à droite du calibre . La sonnerie se faisant sur son dos cloche , le BATIC est équipé d’un marteau en acier bleui à gauche de son  calibre . Consultez l’article du calibre E .

Du plus gros au plus petit : CLASSIC , REPLIC , MODIC et BATIC : on le constate ici le BATIC est le plus petit des réveils ronds d’avant guerre

comparaison de taille avec un réveil rond classique