MURIC ( 1952 ) à 1956

muric-faceMURIC , horloge murale , mouvement mécanique à clé amovible , calibre 5G , autonomie 8 jours . Présente au catalogue 1952 , référencée G 634-10 . Boîtier en Pollopas , lunette métal façon or , cadran chiffres reliefs noirs sur zone galbée façon or mat , aiguilles et chiffres bruns Van Dyck  , vitre en verre bombé , mention 8 DAYS sous l’orifice de la clé rappelant à l’export son autonomie de 8 jours . Son nom de MURIC trouve son origine dans le fait qu’il s’agit d’un horloge murale . Elle apparaît pour la dernière fois au catalogue 1956 sous la dénomination MURIC  mais continue à être diffusée à partir de 1957 sous sa version CLOISIC , dotée d’un plus moderne calibre 1AG , qui s’en distingue aisément par ses aiguilles pleines et les nouvelles couleurs de la zone des heures dorénavant jaune Pernod ( consultez notre article sur l’histoire très particulière de ce jaune ). Format 21 x 21 cm .

En 1954 uniquement , cette  éphémère version au boîtier en Pollopas bordeaux (ou aubergine) était disponible sous la référence 634-12 .rumic-muric RUMIC                                                                         MURIC                                                Son nom de MURIC est utilisé en anagramme avec la  RUMIC  selon la pratique  courante chez Jaz de décliner ainsi la dénomination d’un modèle dont on conserve l’habillage mais dont le mécanisme change . Effectivement la RUMIC  – à gauche sur la photo – était équipée d’un mouvement électrique sur secteur 110 ou 220 volts . Outre son câble d’alimentation , la RUMIC se distingue de la MURIC par sa trotteuse centrale rouge.

La MURIC possède la particularité de disposer d’un emplacement pour ranger la clé, petit                                   détail qui disparaîtra en 1956 sur la CLOISIC.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                     Ce modèle est visible dans le film Les carottes sont cuites de Robert Verney.

BLONIC 1959 à 1961

blonic.JPGBLONIC , horloge murale , gamme Electric , mouvement à pile LR20 , calibre 1AL . Nouveauté du catalogue 1959 à la page 23 , référencée 1849-10 . Boîtier en Pollopas blanc , lunette en métal façon or , vitre en verre bombée , cadran à zone des heures verte , chiffres métal en relief , trotteuse rouge . Format 26 x 22 cm . Le petit bouton en relief avec son éclair et la mention electric annonce la future gamme des Jaz Electric . Selon un usage fréquent chez Jaz , son nom est l’anagramme de NOBLIC une autre horloge murale qui lui ressemble en tous points sauf qu’il s’agit encore d’une horloge mécanique qui se remonte par devant en ouvrant la lunette . On comprend mieux dès lors que la BLONIC dispose d’un hublot qui s’ouvre bien que cela soit totalement inutile pour une horloge électrique . De même , le petit bouton sert à obturer l’orifice prévu pour remonter le calibre mécanique avec une clé . Apparue en même temps que la NOBLIC , dont le nom s’explique par la forme du boîtier en écusson, la BLONIC disparaît aussi vite qu’elle , puisqu’elles ne sont plus proposées au catalogue 1961/62 . La BLONIC est donc , en 1959 , une des toutes premières horloges à pile Jaz apparue en même temps que la SOLMIC qui avait elle aussi son pendant à mouvement mécanique affublée également d’un anagramme,  la SMOLIC .

SORIC / SOGIC 1954 à 1960

soric

SORIC , pendule murale , mouvement mécanique, calibre 1G à clé en façade , autonomie 8 jours . Nouveauté dans la catalogue de 1954 à la page 15 , référencée 664-12 (622-10 en 1955). Boîtier en Pollopas ivoire, chiffres relief et aiguilles brun Van Dyck , aiguilles formes buildings . Format 19 x 18,5 cm .

En 1956, la SORIC au calibre G devient la SOGIC en adoptant le calibre 1AG, référencée 1622-10. La forme du boîtier des SORIC et SOGIC est directement  hérité des SARRIC et PRINTIC d’après guerre mais celles-ci étaient en faïence . Le cas est unique chez Jaz d’un changement de matière pour une même forme , il est emblématique du triomphe des matières synthétique qui s’amorce dans les années 50 où la production était de 5Mtonnes contre 100Mtonnes aujourd’hui . La SOGIC est au catalogue 1959/60 pour la dernière fois .livic soric cuisic Paris Matchpublicité Paris Match , format 34,5 x 13,5 cm cuisic soric livicpublicité presse Novembre 1955 revue mensuelle CONSTELLATION n°91 ( dos de la Une) , déclinaison simplifiée de la version de Paris Match .

RUMIC 1953 à 1960

rumic-priseRUMIC , horloge murale , gamme Jaz Electric , mouvement électrique sur secteur , calibre 1R et 2R . Boîtier Pollopas ivoire , lunette « or » , cadran chiffres reliefs noirs sur zone « or » galbée , aiguilles marrons et trotteuse centrale rouge . Présente au catalogue 1955 à la page 15 , elle apparaît pour la dernière fois au catalogue 1959/60 . Référencée 934 -10 avec le calibre 1R en 110 volts et 934-20 avec le calibre 2R en 220 volts . Format 21 x 21 cm .rumic mention Electricmention Electric en relief au bas du cadran rumic-muricSon nom de RUMIC est l’anagramme de MURIC selon l’habitude chez Jaz de décliner ainsi la dénomination d’un modèle dont on conserve l’habillage mais dont le mécanisme change . Effectivement la MURIC – à droite sur la photo- était équipée d’un mouvement  mécanique dont on voit en façade , entre l’axe centrale et le 6 , l’orifice pour la clé de remontage .

 

La RUMIC , outre son câble d’alimentation , s’en distingue par sa trotteuse centrale rouge . Ce boîtier en pollopas ivoire sera encore remployé lorsque , changeant son calibre 5G pour le plus moderne 1AG ,  la MURIC devient  CLOISIC . La dénomination RUMIC sera réattribuée en 1983 .

RUMIC et sa boîte d’origine en carton ondulé prise et câble RUMICLa prise d’un câble d’origine doit comprendre le logo Jaz en creux

SMOLIC 1960 à 1963

smolicSMOLIC , horloge murale , mouvement mécanique , autonomie 8 jours , à clé en façade , calibre 4AG . Nouveauté du catalogue 1959/60 à la page 19 , référencée 1647-10 .Boîtier en Pollopas  couleur ivoire ( le Pollopas que l’on confond souvent avec de la bakélite , qui ne peut pourtant pas être de couleur claire , est un plastique de la famille des aminoplastes crée vers 1928 par Pollak , un chimiste américain), jonc plastique et lunette métal « or », cadran rouge , chiffres romains en relief sur zone ivoire , aiguilles métal « or » , vitre en verre bombé . Format 20 x 16,5 cm .smolic-dosL’attache de suspension est fixée au dos sur le couvercle du mécanisme ; elle pivote afin de permettre l’accès au système de réglage de l’avance-recul , assurant ainsi également la fonction de stop poussières . Toutefois comme la SOLMIC sa « jumelle » électrique , on pouvait se procurer l’option 2PE52 ,composée d’un ensemble de pieds et cabochon « or » pour transformer cette horloge murale en pendule à poser .smolic-ouvertAttention de ne pas la confondre avec la SOLMIC  , apparue la même année ,dont elle se différenciait uniquement par l’emploi d’un mouvement électrique à pile , le calibre AL qui lui dispose d’une trotteuse centrale .Les mouvements à clé , comme celui de la SMOLIC ,qui se remontent tous en façade , ne disposent pas de bouton au dos pour ajuster l’heure , il faut tourner l’aiguilles des minutes au doigt : la vitre pivote donc pour accéder au cadran.  Selon un tradition bien implantée chez Jaz , des modèles ayant un habillage identique mais se différenciant uniquement par leur mécanisme , portent des noms qui sont l’anagramme de leurs  » jumeaux » ( voir la rubrique anagramme )   Etonnamment la SOLMIC disparaît du catalogue en 1962/63 alors que sa  » cousine » la SMOLIC à mouvement mécanique , de conception plus ancienne donc , s’y maintient encore cette année là pour la dernière fois . Elle est la dernière horloge mécanique vendue par Jaz , étonnamment on trouvait encore ce type de pendule mécanique à remontage en façade sur le catalogue Manufrance en 1970 . Format 20 x 16,5 cm .

CUISIC 1954 à 55 / CUIDIC 1956 à 63

cuidic

CUISIC , horloge murale , mouvement mécanique , à clé amovible , remontage anti-horaire en façade ,  calibre 5G , 8 jours d’autonomie . cuisicNouveauté du catalogue 1954 à la page 15 , référencée 664-12 . Boîtier en Pollopas blanc , lunette chromée ouvrante à charnière à gauche , aiguilles et chiffres bruns Van Dyck sur zone verte métallisée . Format 26,5 x 20 cm .cuidic-ouvert Précédemment équipée du calibre 5G , elle est rebaptisée CUIDIC sans aucune différence esthétique avec la CUISIC lorsqu’elle adopte le calibre 1AG . Ces deux noms font , évidemment, allusion à leur lieu de destination privilégié : la cuisine . Le catalogue de 1955 à la page de la  CUISIC insiste sur cette prédestination :  » En faïence , en pollopas ou en métal , la ligne pure de ces pendules murales s’accorde avec la netteté des cuisines modernes » . Pour les deux dernières présentations aux catalogues 1961/62 et 1962/63 ,  sa zone des heures qui avait toujours été verte devient or . Son nom sera réutilisé pour une pendule CUISIC en 1982.cuisiclivic soric cuisic Paris Matchpublicité Paris Match , format 34,5 x 13,5 cm cuisic soric livicpublicité presse Novembre 1955 revue mensuelle CONSTELLATION n°91 ( dos de la Une)cloisic cuidic lamic pubpublicité presse Novembre 1955 revue mensuelle CONSTELLATION n°91 ( dos de la Une) format 18 x 13 cm , déclinaison simplifiée de la version de Paris Match

Les différences de format à l’édition de ces pages de publicité – 29 x 12,5 en haut , 18 x 13 à gauche et 23,5 x 17 cm à droite – ont justifié de légères modifications de leurs maquettes respectives .delfic formic mitric rhonic neptic cuisic rampic campic pubpublicité Paris Match 1954 , format 34,5 x 13 cm .

 

 

GENIC (1939/42) et 1947 à 1954

genic-1

GENIC , grand réveil de la gamme des Pendulites , mouvement  mécanique dit silencieux , calibre H . Boîtier en Jazolite , garnitures dorées ou de couleurs , chemin de fer rectangulaire à l’intérieur de la zone des heures , cadran métal satiné , lunette en polopaze . Format 19 x 13,5 cm .                                                                                                L’histoire du GENIC est emblématique des difficultés rencontrées par les industries pendant la Seconde Guerre et particulièrement l’industrie horlogère en raison du contingentement des matières premières . Ainsi le GENIC , ci dessus , avec sa lunette verte en Polopaze et sa cage en Jazolite date de 1939 , mais la guerre interrompant  peu à peu totalement la production de la bakélite et autres plastiques , il disparaît des catalogues en 1943 pour ne réapparaître qu’en 1947 avec le modèle ci dessous  qui voit le jaseur boréal remplacer le logo Jaz d’avant guerre que l’on voit en tête d’article , ci-dessus .                                                                                                                                Le GENIC apparaît pour la dernière fois au catalogue en 1954 , aux côtés de sa variante non silencieuse le DEGIC qui est presque totalement identique d’aspect .genic GENIC présenté dans la brochure tarifaire F.F.47 de Décembre 1947 , référencé  235-11 . Boîte en Jazolite couleur noyer , aiguilles et chiffres  lumineux , lunette en Polopaze blanc . Existe en non lumineux . En 1950 et 1951 ,  la sombre couleur noyer cède sa place à la couleur thuya , plus claire .genic baguettes de couleurs (1)La mention silencieux du modèle d’avant guerre cède la place à Silentic , une nouvelle gamme Jaz . 1953 page 12Au catalogue Jaz de 1953 , DEGIC et GENIC sont exposés séparément , en observant attentivement on distingue une seule différence entre eux : sous le logo du GENIC on devine la mention SILENCIEUX qui n’est logiquement pas sous celui du DEGIC .

En revanche au catalogue 1954 , le dernier où le GENIC apparaît , il n’est plus reproduit à côté de son jumeau le DEGIC  comme en 1953 , mais une seule reproduction suffit pour les deux . En général , il ne faut attribuer aux catalogues une trop grande fiabilité , des images anciennes pouvant être utilisées sur des catalogues plus récents ; néanmoins il semble , pour avoir vu des exemplaires sans mention SILENTIC ou SILENCIEUX au cadran , que son caractère discret n’était parfois indiqué que par une étiquette amovible , comme l’exemplaire ci-dessus , issu de la collection de Monsieur Véga .

Calibre D à gauche au rythme rapide et calibre H à droite beaucoup plus lent

Pour ceux qui ne veulent pas ou ne sentent pas capables d’ouvrir leur réveil pour savoir s’il s’agit d’un calibre D et donc d’un DEGIC ou du calibre H du GENIC : il suffit de les écouter et comparer avec l’animation ci-dessus , la différence est évidente .genic baguettes de couleurs (3)On notera que pour éviter de payer une redevance  à Bakeland GmbH pour l’emploi de la marque déposée Bakélite ou à F.Pollak pour le Pollopas , Jaz comme d’autres fabricants avaient déposé ses propres brevets  sur des matières similaires et « jazifié » leurs dénominations devenues Jazolite et Polopaze . Le GENIC apparaît pour la dernière fois au catalogue en 1954 , aux côtés de sa variante non silencieuse le DEGIC qui est presque identique d’aspect .

genic-2

 

 

On trouve des lunettes de couleur brune blanche , verte , rose et même totalement rouge incluant les baguettes de côté qui sont en générales dorées mais peuvent être de couleur blanche .

 

 

Publicité Octobre 1952 si l’on songe que Jaz fabrique aussi des réveils dont le tic-tac ne s’entend pour ainsi dire pas le GENIC

SOLMIC 1959 à 1961

solmicSOLMIC , pendule à poser ou suspendre , Jaz Electric , mouvement à pile LR20 , calibre AL , à trotteuse centrale . Nouveauté du catalogue 1959/60 à la page 23  , référencée 1847-10 . Boîtier en Pollopas ivoire , jonc plastique et lunette « or » ; cadran ivoire , zone centrale rouge , chiffres romains en relief et aiguilles or .  solmic piedsLe modèle présenté sur la première photo est un exemplaire à suspendre mais en option on pouvait acheter cet ensemble de pieds et cabochon « or », référencé 2PE52 , pour la transformer aisément en pendule à poser . Attention de ne pas la confondre avec la SMOLIC dont elle se différenciait uniquement par l’emploi d’un mouvement mécanique 4 AG d’une autonomie de 8 jours dont le remontage par clé se faisait en façade entre l’axe central et le VI ; de cette conception commune la SOLMIC à hérité d’une lunette en verre bombée cerclée de métal « or » qui s’ouvre , tout à fait inutile puisque le changement d’heure se fait au dos par un bouton intégré au mouvement à pile . Les mouvements à clé qui se remontent tous en façade , ne disposent pas de bouton pour ajuster l’heure , il faut tourner l’aiguilles des minutes au doigt  . solmic dosSOLMIC dos calibre AL                                                                                                   Selon une tradition bien implantée chez Jaz , des modèles ayant un habillage identique mais se différenciant par leur mécanisme portent des noms qui sont l’anagramme de leurs  » jumeaux » ( voir la rubrique anagramme )  . Etrangement la SOLMIC disparaît du catalogue en 1962/63 alors que sa  » cousine » la SMOLIC à mouvement mécanique , de conception technique plus ancienne donc , s’y maintient encore cette année là pour la dernière fois . Format 20 x 16,5 cm .solmic talicpublicité presse ; Reader’s Digest 18,5 x 13 cm . Présentation très hors normes pour cette réclame à 80 % composée d’un long texte : les horloges à piles étaient de telles nouveautés qu’elles justifiaient , peut être , une si longue explication .talic solmic pubPrésentation plus classique et réussie pour cette publicité sur le même thème . Reader’s Digest 18,5 x 13,5 cm .parmic talic solmic pub 1959ultime déclinaison pour  Paris Match  1959 , pleine page , format 35,5 x 26 cm représentantdécor repris sur cette carte postale avis de passage de représentant en 1962notice CPetit prospectus 1960 à 1962 .