MINIC 1952 à 1954

minic nlMINIC 102-10 Nl                                                                                                                                     minic LxMINIC 102-11 Lx                                                                                                                                                                                                                                                                MINIC , réveil de la gamme Gros Jaz , mouvement mécanique , calibre 22D . Nouveauté du catalogue de 1952  . IMG_8700 (Copier)Boîtier et cloche en métal peint en vert métallisé ; cadran blanc en carton , sans bélière , réserve – entre vitre et cadran- en plastique blanc .minic nl et lx Deux variantes disponibles : non-lumineux réf. 102-10 ou aiguilles et points lumineux  réf. 102-11 ( on notera la différence de la typographie des chiffres en fonction des variantes) . Diamètre 9,5 cm , poids 355 gr .minic références Les références 102-10 imprimées au tampon bleu correspondent à un MINIC non-lumineux ; 123 indique la date soit Décembre 1953 .

013 correspond à 01= Janvier et 3= 1953 . Format des boîtes 11 x 10 x 7 cm .

Outre sa couleur verte , le MINIC ne présente aucune différence en apparence avec un CLAMIC et pourtant il représente une petite révolution par l’emploi du DURILIUM et non plus du laiton traditionnel pour sa fabrication  . minic calibre duriliumLe durilium , ou duralium sa dénomination la plus usitée , est un alliage d’aluminium , de magnésium , de manganèse , de silice et de 4% de cuivre ce qui en faisait un métal essentiellement « français » quand le laiton devait être entièrement acheté à l’étranger en le payant en devises voire en or . On le voit sur cette photo , platines et rouages sont de couleur grise – métal « blanc » – alors que les écrous , marteau et cliquet en laiton sont dorés .laiton restrictionsSi les restrictions et pénuries de guerre cessent presque complétement en 1948 , après une bien courte accalmie , elles reprennent en 1950 pour les matières premières en raison des besoins des usines d’armement du monde entier pour la Guerre de Corée . Illustrées de ces dessins explicites  , les Jazettes  – l’organe de communication interne de Jaz vers ses horlogers affiliés – vont se faire l’écho des déboires des industriels pour essayer acquérir du laiton ou du nickel alors même que le papier et le carton font de nouveau l’objet de restrictions .pinay antoine Cela aurait déjà dû suffire à assurer à cet alliage et au MINIC une belle carrière mais il y avait aussi  » le Miracle Pinay » du nom du célèbre ministre des finances et chef du gouvernement Antoine PINAY . En ce printemps de 1952 , avec son légendaire petit chapeau rond , sa simplicité, son air tranquille de gérant de la tannerie familiale, il sauve la France de la catastrophe financière où l’avaient acculée sept ans d’inflation . Il n’a jamais brillé dans l’arène politique ni dans les salons parisiens et les ténors parlementaires se gaussent de ses idées  » simples « . Mais il a un plan pour la défense du franc et la stabilisation des prix et annonce modestement une  » expérience « . Celle-ci se traduit par une campagne très habilement menée pour la baisse des prix , par l’annonce que la pression fiscale ne sera pas accrue et par le lancement d’un emprunt indexé sur l’or en Mai . MINIC la défense du FrancAffichette 27 x 21 cm 1952                                                                                                                                                                                                                                                                                     Le succès s’amorce , c’est cela  » le miracle Pinay  » et la Défense du Franc dans laquelle Jaz s’engage , ne cachant pas son soutien à l’homme providentiel , en offrant cette affichette tricolore avec chaque MINIC à la gloire de la Défense du Franc et de la baisse des prix . En outre sa dénomination MINIC s’explique clairement par la volonté de Jaz de proposer un nouveau Jaz populaire à un MINI prix , inférieur de 8% au précédent premier prix de la marque . En fait cette stratégie de petit prix  s’ajoutant à l’emploi d’un alliage aura un effet désastreux sur la manière dont les horlogers reçurent le MINIC : accoutumés au laiton , ils restaient méfiants vis à vis d’un nouveau métal , le durilium leur rappelait trop les alliages blancs de substitution de la guerre et en faire le premier prix de la gamme Jaz n’a pas joué en sa faveur , laissant croire à un produit au rabais . On devine à travers les différents éditoriaux dans les Jazettes de 1952 que la maison mère doit lutter contre les idées reçues et racontars  » encore un métal de guerre » ou  » tout ce qui n’est pas jaune ne peut pas être bon » aggravé de cette offre tarifaire qu’elle doit très vite corriger à la hausse pour revaloriser le MINIC . D’autant que la situation économique recommençant à se dégrader entraînant la démission de Pinay en Décembre 1952 , le MINIC se trouve indirectement et injustement lié à l’échec du Ministre . Il quitte la scène en 1954 avec la disparition des calibres D au profit des calibres U , lesquels n’auront pas de variante en durilium . La dénomination MINIC faisant allusion à son prix MINI ,  sera réattribuée en 1970 .

LIMPIC 1946 à 1947

limpic 1946 (1)LIMPIC 194 -11                                                                                                                                                                                                                                                                 LIMPIC , grand réveil à mouvement mécanique courant , calibre 1D . Présent uniquement dans les tarifs d’Octobre 1946 et de Mars 1947 . Boîtier , cloche et lunette en métal , cadran métal satiné , sans bélière , aiguilles alphas , mention Made in France et CIMH en bas de cadran  . Diamètre 9,5 cm .                                                                                                                                                           limpic nl (1)LIMPIC 194-10                                                                                                                            Quatre variantes disponibles : Boîte , cloche et lunette en duralinox poli , réf.194-10 pour la version non-lumineuse et réf.194-11 pour la version à aiguilles et chiffres lumineux . Boîtier et cloche aluminitées rouge , lunette duralinox poli , uniquement non-lumineux , réf. 194-40 . Même modèle mais en bleu réf.194-50 . Au tarif de Mars 1947 seuls les deux duralinox poli sont maintenus . Plus aucun LIMPIC au tarif de Décembre 1947 . limpic 1946 (2)Une horloge murale sera nommée LIMPIC , également , en 1969 .limpic nl (2)limpic nl (3)

QUATRIC (1944) à 1945


quartic (1)QUATRIC 153-11 Lx 

QUATRIC , grand réveil à répétition de sonnerie , mouvement mécanique à platines en métal  » blanc » , calibre 3D , présenté dans le tarif F.A. 45 de 1945 . Boîtier métal et cloche mouchetés , lunette duralinox , sans bélière , cadran carton , vitre en verre plate , mentions Made in France et CIMH en bas de cadran . Diamètre 9,5 cm . Référencé 153-10 pour la version non-lumineuse et 153-11 pour la version à aiguilles et chiffres lumineux .quartic (2)

LUCIC 1928 à 1943

 

lucic 1928LUCIC 1928.                                                                                                                                            LUCIC , petit réveil de la gamme Jaz de Luxe , puis gamme des Petits Calibres , mouvement mécanique . D’une fabrication très soignée, les petits réveils JAZ , 30 heures , calibre E possèdent  des pignons taillés , trempés , polis ;  des platines pleines ; un porte-échappement et des barillets indépendants , un échappement empierré . Format 63 x 72 mm , aiguilles glaives , mention Made in France , boîtier en Jazolite .

LUCIC n°362 acajou , non-lumineux

Boîte de LUCIC acajou , format 8,5 x 7,3 x 5,5 cm la plus petite boîte de cette catégorie qui servait également pour le petit BATIC  ; Cette boîte ne peut être datée précisément en raison de l’absence de prix qui est le seul repère possible puisque Jaz ne datait pas ses boîtes avant guerre . La mention au tampon cadran blanc signifie qu’il s’agit d’un modèle non-lumineux . lucicComparaison de taille entre une boîte de LUCIC au premier rang et une boîte de FONIC qui bénéficie de la reproduction de la silhouette du modèle contenu dont le cadran est remplacé par la dormeuse .

Lucic 1935                                                    LUCIC n°366 thuya non-lumineux

En 1936 la brochure tarifaire F129 propose trois versions : bakélite acajou , chiffres et aiguilles rouges , réf. 362 en non-lumineux et 363 en lumineux ; bakélite thuya , chiffres et aiguilles verts , réf. 366 en non-lumineux et 367 en  lumineux  ; bakélite granit , chiffres et aiguilles rouges , réf. 368 en non-lumineux et 369 en  lumineux .

Le modèle granit n’est plus disponible en 1937.

lucic 1943lucic boîte recto verso 1943LUCIC 321-11 thuya de 1943 et sa sobre boîte typique des pénuries de la guerre

En 1942  seul le modèle Thuya est proposé , avec écrin réf. 0321-11 ou sans réf. 321-11 . Il est alors équipé d’une lunette émaillée rapportée , d’un cadran métal satiné avec zone émaillée vert clair et chiffres lumineux . Notre exemplaire , neuf de stock bien qu’acquis récemment , a été toujours protégé de la lumière ce qui explique la vivacité du vert de l’émail du cadran qui est en général devenu plus clair avec le temps . lucic calibre

Le calibre est numéroté en creux , les deux derniers chiffres indiquant l’année de fabrication , ici 1935 . Le cadran en carton est fixé au mécanisme par deux clous tordus selon un usage qui va se perpétuer jusqu’aux années 90 en URSS et en Chine . lucic gongComme pour ses contemporains , les CUBIC et JANIC , un gong fixé sur  le dos fait usage de sonnerie .lucic anatomie

PARTIC 1953 à 1959

particPARTIC 369-11                                                                                                               PARTIC , réveil de voyage , mouvement mécanique , calibre J . Nouveauté du catalogue 1953 . Emboîtage clos en polystyrène , garnitures laiton , cadran argent , mention Made in France en bas de cadran , aiguilles et points lumineux , aiguilles phalliques pour la version 369-21 . Format 10 x 7 cm , épaisseur 3,5 cm . Réf. 369-11. partic bleu (2)PARTIC 369-21                                                                                                                 D’abord proposé en boîtier ivoire , à partir de 1955 il n’est plus disponible qu’en bleu layette , avec un nouveau cadran , réf.369-21 jusqu’à sa dernière apparition au catalogue 1958/59 . Sa dénomination PARTIC est liée à sa fonction de réveil de voyage pour PARTIR , il succédait au PARIC .partic bleu (8)partic bleu (9)cadran alvéolé du PARTIC 369-21 et ses aiguilles phalliques

Publicités 1953 Reader’s Digest

Détails publicités Reader’s Digest 1953partic (3)partic (4)

TOUCHIC 1964 à 1967

touchicTOUCHIC , petit réveil , gamme des Stylites , mouvement mécanique , calibre J . Nouveauté du catalogue 1964/65 à la page 10 . Boîtier en métal , socle en métal doré finition diamant , quatre filets dorés sur la tranche , cadran argenté , vitre en plexiglas  bombé , mention Made in France en bas de cadran , chiffres et index en relief , aiguilles dauphines , aiguilles et points lumineux . Format 6,9 x 7,8 cm , poids 260 gr .                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Disponible en deux couleurs : boîtier à tranche noire réf. 514-11 ou boîtier à tranche argent mat réf. 514-23 . Dernière apparition au catalogue 1966/67 . La dénomination TOUCHIC avait déjà été attribuée en 1956 .touchic-gauchetranche noir réf. 514-11tranchic 514-23 (3)tranche argent mat 514-23 drilic ravic touchic stilic pesic scintic poudric roussic dissic cambric tempic clipsic Paris Match 1965++publicité Paris Match double page , 35 x 52 cmtranchic 514-23 (2)

LOUVRIC 1° version 1967 à 1969

louvric 1967 1970LOUVRIC , petit réveil , gamme des Stylites , mouvement mécanique , calibre J . Nouveauté du catalogue 1967/68 à la page , référencée 530-11 .

Boîtier , bélière et pieds en métal doré , cadran argent et zone centrale dorée , chiffres romains sur écoinçons blancs , chiffres et aiguilles noirs , aiguilles et points lumineux . Diamètre 7,5 cm . Le LOUVRIC est en fait le successeur du SEIZIC dont il ne se distingue que par le cadran , il donnera lieu à partir de 1970 à une deuxième version , doté de chiffres arabes et d’un calibre 14DV à rubis et tic tac discret . Le bouton au sommet n’a pour seule fonction que de fixer le mouvement sur le boîtier ;  il faut donc baisser la bélière et le dévisser pour démonter ce réveil  . Son style néo Louis XVI lui vaut sa dénomination LOUVRIC , par allusion au Louvre résidence royale  .

SEIZIC 1964 à 1967

seizicSEIZIC , petit réveil , gamme des Stylites , mouvement mécanique , calibre J . Nouveauté du catalogue 1964/65 à la page 10 , référencée 513-11 .

Boîtier et pieds en métal doré , cadran blanc avec zone bronzée , bélière fixe , chiffres romains , chiffres et aiguilles noirs , aiguilles et points lumineux . Format 7,5 x 9,5 cm . seizic dessusSa double couronne de perles de style typiquement Louis XVI sont à l’origine de sa dénomination qui complète la série des autres réveils néo-classiques de la même période : les QUINZIC et TREIZIC . Le SEIZIC est supprimé des catalogues en 1967/68 , mais il réapparaît  cette même année , légèrement modifié , sous la dénomination LOUVRIC .seizic stilicpublicité presse 1964 , format 28 x 10 cmravic seizic pub 1966Publicité pour communiants 1966 format 34 x 13 cm .

FOUGIC 1952 à 1953

Fougicimages de courtoisie du collectionneur  Serge Bennati                                                                                                                                                                                                           FOUGIC ,  grand  réveil , gamme des Stylites , mouvement mécanique , calibre 1J . Nouveauté de  1952 , référencé 391-11 .Boîtier métal laqué noir , décor de fougères , cadran métal chamois , chiffres et points en reliefs , socle doré , lumineux . Format 14,5 x 10,5 cm . FOUGIC dosCes fougères sont à l’origine de son nom de FOUGIC ;  il appartient à une série de réveils qui ne varient que par leurs décors : les GLYCIC , BUTIC  , VIBRIC et BAMBIC  . Le FOUGIC n’est disponible qu’en 1952 et 1953 . Ce décor de fougères est repris du FEUILLIC réveil de 1950 réservé à l’export .

 

MARCHIC 1953 à 1955

marchicMARCHIC , réveil , gamme des Stylites , mouvement mécanique , calibre 1J . Nouveauté de 1953, Référencé 386 -11 dans le catalogue 1955 . Boîtier marbre Skiros blanc veiné rose , cadran métal couleur champagne , lunette en laiton doré , chiffres en relief , aiguilles dauphines , aiguilles et points lumineux , mention made in France en bas de cadran . Format 14 x 11 cm . Le MARCHIC n’est plus au catalogue en 1956 , il est doté du même cadran et mécanisme de base que les CRUCIC , CERMIC , SAUVIC , CARLIC et MARVIC un autre réveil en marbre du même catalogue 1954 , ce qui est pourtant rare chez Jaz qui n’a pas abusé de cette matière contrairement à ses concurrents comme Bayard et surtout DEP .