Les vignes du seigneur de Jean Boyer 1958

Comédie , remarquablement interprétrée par Fernandel , Pierre Dux et Simone Valère ,  dont l’intrigue est la volonté un peu ridicule d’accession des uns à la bourgeoisie et des autres à la noblesse d’après l’œuvre éponyme de Robert de Flers et Francis de Croisset . Belle ironie de la part des auteurs lorsque l’on sait que Francis de Croisset , issu d’une famille juive allemande , était né Edgard Franz Wiener . Son ami le journaliste Maurice de Waleffe (1874-1946) témoigne que , dès son arrivée à Paris , en 1897, il projetait , pour mieux s’intégrer à la société parisienne , de demander sa naturalisation , de changer de nom et de se faire baptiser . En fait , par son changement de nom , il parvient même à une noblesse d’apparence alors que son comparse dans l’écriture de cette pièce est né Marie Joseph Louis Camille Robert de La Motte Ango de Flers , marquis de La Motte-Lézeau , comte de Flers dit « marquis de Flers » . Alliance de la carpe et du lapin pour une comédie à succès maintes fois reprise au cinéma et au théatre

les vignes du seigneur3les vignes du seigneur2les vignes du seigneur

Les différentes scènes nous emmènent autour du bureau du Comte interprété par Pierre DUX , sur lequel trône cette incroyable pendulette Longchamp , en forme d’étrier , fabriquée par Jaz . Consultez notre article consacré à la collaboration entre Jaz et Longchamp .

 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s