AMPLIC n°4802 /4803 (1936 à 1937)

amplic (4)AMPLIC 4802                                                                                                                                             AMPLIC 4802 et 4803 , pendulette Art Déco , gamme des Stylites , mouvement mécanique , calibre K , autonomie 8 jours ,11 pierres, sans fonction réveil . Chevalet socle chromé , supports en bakélite , inclinable , vitre en verre biseautée , cadran métal , 4 chiffres et 8 index en relief , mention 8 jours sous le XII , centre en forme de tonneau de métal brossé . Format 20 x 12 cm                                                                                                                                                                   amplic (1)Deux versions disponibles : 4802  non lumineuse dite à cadran blanc ou 4803 lumineuse dite à cadran de Luxe . Présent au tarif d’Août 1936 et au catalogue de l’été 1937 .AMPLIC 1937Les AMPLIC comportaient 3 variantes de cadran déclinés en CB pour Cadran Blanc non- lumineux et CL Cadran de Luxe lumineux . Amplic 4802 étiquette (1)Amplic 4802 étiquette (2)Par chance , notre exemplaire porte encore son étiquette d’origine , blanc signifie que le cadran est non-lumineux . Voyez les articles des AMPLIC 4800/4801 et AMPLIC 4804/4805charmic et amplicOn ne confondra pas les AMPLIC avec le CHARMIC  -dans l’angle à gauche-  qui est un réveil et se distingue donc aisément à sa troisième aiguille au cadran .

FEUILLIC 1950

feuillic 1950 belge.jpgFEUILLIC , petit réveil , gamme des Stylites , mouvement mécanique , calibre 1J . Format 10,5 x 8,5 cm , poids 370 gr . Hors catalogue en France , référencé 484-11 dans le catalogue export en Belgique de 1950 . Boîtier métal coloré anodiquement , à décor de fougères sur fond grenat , socle et garnitures en métal doré , cadran métal à chiffres en relief doré brillant sur fond argenté , aiguilles et points lumineux

La dénomination FEUILLIC sera réattribuée en 1970 .  On reconnaît le corps des DABRIC et CABRIC , les aiguilles du BLAISIC et le décor des FOUGIC  .

BASIC (1939) à 1941

1939 non identifieVersion lumineuse datée de 1941 sur le marteauinconnu 1939 (1)Version non-lumineuse datée de 1939 sur le marteau

BASIC , réveil de la gamme des Gros Jaz , gamme alors nommée « grand réveil », mouvement mécanique , calibre 3D à répétition , existe en lumineux et non-lumineux .

Boîtier en métal peint couleur gris/vert , lunette chromée , cadran métal , vitre en verre légèrement bombé . Diamètre 9,5 cm . Le BASIC a été décliné dans d’autres couleurs inconnu 1939 dos

 

 

La répétition de sonnerie est débrayable au sommet à côté du bouton d’arrêt de sonnerie . Cette base en tôle creuse visé sur le boîtier est  le premier du genre chez Jaz pour un réveil rond qui  n’avait utilisé que des paires de pieds jusque là : elle a l’origine de son nom . Cette dénomination de BASIC  sera réattribuée en 1969 .

 

BASIC daté 4-40 pour 4° trimestre 1940 sur le battant de son marteau

LOSIC 1967 à 1969

losicLOSIC , petit réveil , gamme des Stylites , mouvement mécanique , calibre J . Nouveauté du catalogue 1967/68 à la page 2 , référencée 552-11 . Boîtier et socle en métal doré , cadran blanc , aiguilles et point lumineux . Diamètre 7 cm , poids 325 gr  . Disponible uniquement aux catalogues 1967/68 et 1968/69 . La dénomination LOSIC sera réattribuée en 1973 à une horloge murale .

ZONIC 1964 à 1965

Zonicphoto , courtoise du collectionneur Serge Bennati                                                                                                                                                                                                            ZONIC , grand réveil , gamme Jaz de Luxe , mouvement mécanique , calibre AF dans sa version 5AF , échappement à ancre , 7 pierres, autonomie 8 jours . Nouveauté du catalogue 1964 /65 à la page 2  , référencée 817-11 . Lunette en métal doré tournée diamant , socle en métal doré , cadran argent et noir , deux chiffres sur écoinçons dorés , traits d’heures noirs , aiguilles et points lumineux , aiguilles dauphines dorées , calibre mono-barillet donc une seule clé pour le mouvement et la sonnerie , mention Made in France en bas de cadran . Diamètre 17 cm . Disponible uniquement au catalogue 1964/65 . La dénomination ZONIC sera réemployée en 1976 et 1983 .zonic dos

SOUABIC 1966 à 1970

souabic.JPGSOUABIC , petit réveil , gamme des Stylites , mouvement mécanique , calibre J . Nouveauté du catalogue 1966/67 à la page 6 , référencée 532-11. Corps et socle en laiton , aiguilles alphas  , aiguilles et points lumineux . Diamètre 8 cm . Disponible de 1966 à 1970 .

Bien que le SOUABIC soit fabriqué en France , Jaz choisit de faire allusion avec cette dénomination à la SOUABE , région historique d’Allemagne où se trouvait implanté  son nouvel allié Peter Uhren .

BONIC 1969 à 1970

bonic 1969-70BONIC , petit réveil , gamme Jaz Electric et gamme Jazistor , mouvement à pile LR6 , calibre CR . Nouveauté du catalogue 1969/70 à la page 15 , référencée 2806-41 . Corps noir et garnitures or , chiffres romains , aiguilles Breguet , aiguilles et points lumineux . Format 8 x 8,5 cm . Disponible uniquement au catalogue 1969/70 . Esthétiquement et techniquement très proche du TORSIC .

TOURNIC chiffres romains 1955 à 1960

tournic 1955.JPGTOURNIC , réveil de la gamme des Stylites , mouvement mécanique , calibre J . Nouveauté du catalogue 1955 à la page 10 , référencée 381-11 . Pendulette orientable ; boîtier et socle en métal façon or , chiffres romains  sur fond fond blanc , zone centrale marron , glace bombée en verre , aiguilles et petites barrettes rectangulaires lumineuses . Diamètre 11 cm . Cette version à chiffres romains et cadran marron est la toute première version du TOURNIC dont le nom provient évidemment de cette capacité à tourner sur son axe .tournic vert (Copier).JPGEn 1956 cette version à fond vert dégradé , référencée 381-13, remplace la première version à fond marron dégradé et voit aussi l’apparition d’une variante à chiffres arabes . Mais c’est en 1957 qu’apparaît la troisième version du TOURNIC – la plus réussie – avec des grands chiffres ajourés sur cadran glace . Les trois modèles de TOURNIC étaient proposés au même prix . Cette version reste en vente jusqu’ au catalogue 1959/60 , la version à chiffres ajourées se maintient deux ans de plus . La TERLIC est une variante de la TOURNIC avec un socle dans le style d’une mappemonde .tournic anatomieLe socle dissimule un contre poids en plomb qui permet d’orienter la pendulette sans la déséquilibrer ; celle ci est simplement pincée par l’arc de cercle .tournic dosTOURNIC dos tournic stellic pubpublicité Reader’s Digest 18,5 x 13,5 cm fevric tournic boulic pijic courbic pubpublicité 1956fevric tournic pub 1957publicité presse hebdomadaire , Avril 1957 , tiers de page , format 35 x 14 cm . tournic et févric 1957Publicité  Février 1957 : variante de composition et l’on notera la différence de prix pub-sept-1957Publicité presse Paris Match n°454 , 21 Décembre 1957 . Papier , pleine page 35 x 26,5 cm , création Ray . CALBRIC , TOURNIC , FEVRIC et FUTIC

STENOMETRE JAZ Licence PRATTE circa 1951

stenometre.jpgSténomètre Jaz , Licence Pratte à Lille . Mouvement mécanique , calibre 13D à trotteuse centrale . Diamètre 13,5 cm . Construit sur la base esthétique et mécanique d’un JAZIC , cet appareil comme son nom l’indique servait à mesurer la cadence des sténographes .

Le Sténomètre étant bien évidemment hors catalogues , les seuls informations que nous avons trouvé le concernant viennent du journal VENDRE d’octobre 1951 à la page 678 en bas à droite ;  pour comparaison le JAZIC se vendait à peine moins cher à 2.475 Fr .calibre stenometreLa sonnerie n’étant pas nécessaire , le calibre D a été allégé du ressort et bien logiquement du marteau , ce qui un peu gênant puisque Jaz gravait  la date de fabrication sur sa tête . stenometre dosEn conséquence il n’y a au dos qu’une clé , celle du remontage du mécanisme et qu’un bouton central celui du changement d’heure .stenometre anatomiePour le reste on reconnaît tous les éléments constitutifs d’un classique JAZIC .cadran stenometre.JPGL’aiguilles des heures a été supprimée et celle des minutes remplacée par cette petite aiguilles qui permet de totaliser les minutes sur le petit cadran central , numéroté de 0 à 60 . L’élément le plus important est donc la grande trotteuse rouge qui explique l’emploi du JAZIC plutôt qu’un autre modèle Jaz ou même d’une autre marque . Nous vous renvoyons pour une meilleure compréhension à l’article du JAZIC mais , pour rappel , il était le premier grand réveil au monde à être doté d’une grande trotteuse centrale , dès lors il était idéal pour cette fonction , remplaçant avantageusement les montres goussets qui faisaient jusque là office de Sténomètres . Basées sur un mouvement de chronomètre , elles avaient l’avantage de disposer d’un bouton de départ mais leur petit format en réservait la lecture au seul examinateur . Avec ce dérivé du JAZIC , les sténographes elles mêmes pouvaient visualiser leur performance . Nous vous invitons à consulter cet article très complet sur L’école de Sténographie PRATTE de Lille , établissement privé de formation des jeunes filles aux métiers du secrétariat ouvert à Lille en 1919 dont le fondateur Jean PRATTE avait conçu une méthode de sténographie au début du XX° siècle et dont le fils André assurait les fonctions de président de l’Association sténographique professionnelle créée en 1916 et sera secrétaire général du congrès de la Fédération nationale des sociétés de sténographie de France qui se tient à Lille en juillet 1936.

Réveil hors catalogue export 1970

export facePetit réveil , mouvement mécanique , calibre CH ,7 jewels . Cadre et socle en métal doré , cadran en métal brossé , vitre plate en plexiglas , chiffres Breguet , aiguilles Breguet , aiguilles et points lumineux . Format 7 x 7,5 cm , 275 gr . Le chiffre 8 dans un cercle qui est reproduit au cadran rappelle l’autonomie de 8 jours de ce calibre d’origine suisse , justifiant la mention Swiss Made sous le VI .export dosLa mention Swiss est redoublée au dos export calibre CH (1)La référence 800 CH de ce calibre , à échappement ancre et 7 pierres , fait évidemment référence à son origine suisse . Daté en creux de 1970 sur le calibre , ce réveil n’apparaît pourtant pas aux catalogues français de cette période . Le calibre 800 CH fera sa première apparition officielle au catalogue 1971/72 dotant les BANIC , BRILIC , BRONZIC , BULIC et le réveil de voyage BERNIC . Mais nous savons par les Jazettes , le journal interne de communication avec les horlogers affiliés , que Jaz testait régulièrement de nouveaux modèles à l’export avant de les introduire ou pas sur le marché français comme par exemple la LORENESE qui ne sera vendue qu’en Italie . Apparemment ce modèle , que nous avons acquis en Allemagne , ne sera pas retenu mais avait servi de test pour les cinq  modèles cités plus haut qui ne seront proposés qu’aux catalogues 1971/72 et 1972/73 . En 1974 tous les réveils 8 jours sont supprimés du catalogue , les modèles électroniques ayant pris leur place . Voir un exemplaire similaire de 1968