BRISIC 1955 à 1956

brisicBRISIC , petit réveil , gamme des Stylites , mouvement mécanique , calibre J . Nouveauté du catalogue 1955 à la page 7 , référencée 365-11 . Boîtier métal argenté patiné , cadran argenté , zone centrale dorée , chiffres dorés rapportés ,aiguilles alphas bleuies, glace biseautée , aiguilles et points lumineux . Format 8 x 8 cm , poids 400 gr . Le BRISIC n’est déjà plus disponible en 1957 .

 

LIVRIC 1950 à 1956

livric faceLIVRIC , réveil  , gamme des Stylites , mouvement mécanique , calibre 1J  . Nouveauté du catalogue de Novembre 1950 , référencée 477-13 . Boîtier et socle gainés de cuir rouge , inter-socle et lunette en métal doré , cadran métal , aiguilles alphas , aiguilles et chiffres lumineux . Format 11,5 x 13,5 cm , 290 gr .livric-jazette-novembre-1950Illustration extraite de la Jazette de Nov. 1950 , publicité pour vitrine . Sur tous les catalogues de 1950 à 1956 le LIVRIC est présenté avec ce cadran blanc , avec aiguille pontife pour l’heure et parfois six intersocles .

Toutefois nous ne connaissons que ces versions avec cadran doré et aiguilles bâtons ou alphas et quatre inter-socles .livric (13)livric doslivric tranche

Le LIVRIC tire son nom de son décor en cuir imitant la reliure traditionnelle d’un livre avec ces coiffes , nerfs et contre-nerfs . Disponible jusqu’en 1956 , le LIVRIC côtoyait dans les catalogues deux autres Stylites gainés de cuir :  les MARIC et CHEVIC .

HOMIC 1957 à 1963

homic (4)HOMIC , pendule à poser puis réveil , gamme Jaz de Luxe et gamme Jaz à Tirage Limité , mouvement mécanique , calibre K puis AF dans sa version 1AF  , 11 jewels , 8 jours d’autonomie . Nouveauté du catalogue 1957 à la page 4 , référencée V872-10 . Format 16,5 x 14,5 cm , poids 880 gr .homic (11)homic (8)Boîtier en métal doré ; cadran argenté mat , fond noir décoré de rayons dorés ; quatre chiffres et huit index de métal doré en fort relief , aiguilles alphas , aiguilles façon or , non lumineux , vitre en verre plat .            homic 2En 1961/62 la HOMIC , qui était dotée depuis 1957 du calibre K , hérite du calibre AF . Ce changement n’est pas sans conséquence puisque , si l’autonomie reste de 8 jours , le nouveau calibre AF est doté de la fonction réveil que n’avait pas l’ancien K . Ainsi équipée , de pendulette à poser , la HOMIC devient un réveil qu’il est aisé de distinguer de la version précédente ,  puisqu’elle affiche évidemment une troisième aiguille au cadran , mais surtout parce que le décor est inversé en façade : la partie noire est désormais en bas et la partie dorée gagne le haut . En conséquence ses références sont modifiées et deviennent 813-10 .                                                                                                                                                                                                                                                             Lors de sa première apparition en 1957 , elle appartenait à la catégorie des Tirages Limités , toutefois le succès a sans doute modifié l’intention originelle puisqu’elle sera disponible jusqu’au catalogue 1962/63 . Sa silhouette de maison , avec son petit toit à deux pans , est à l’origine de son nom anglicisé de HOMIC .homic (9)homic (10)homic (2)homic (12)

GYNIC 1957 à 1968

En vente de 1957 à 1968 , le GYNIC a fait l’objet de trois versions successives .                                                                                                                                                         GYNIC , grand réveil , gamme des Gros Jaz , mouvement mécanique , calibre 14U . Nouveauté du catalogue 1957 à la page 15 . Boîtier en métal laqué , cadran en métal doré chiffres bruns sur zone crème , aiguilles alphas brunes , aiguilles et barrettes lumineuses , les barrettes sont sur le chemin de fer à l’intérieur de la zone des heures , pieds antigliss , vitre en verre bombé , arrêt de sonnerie au dos , mention Made in France en bas de cadran  . Diamètre 9,5 cm . gynic 57 bleuGYNIC 1013-30 , non-lumineux .                                                                                        Disponible de 1957 à 1959 en 3 couleurs de boîtier : vert turquoise réf.1013-10 en NL et réf.1013-11 en LX ; bleu réf.1013-30 en NL et réf.1013-31 en LX ; gris réf.1013-40 en NL et réf.1013-41 en LX

Le cadran comportait en bordure une large bande dorée en relief qui faisait office de réserve et maintenait la vitre contre le boîtier .gynic dosLa première version du GYNIC , équipée du calibre 14U de 1957 à 1959 , avait  l’arrêt de sonnerie au dos .

gynic 1960

En 1960 , cette deuxième version du GYNIC adopte le calibre 16 U ce qui implique un arrêt de sonnerie au sommet contrairement à la version de 1957 à 1959 qui l’avait au dos , la partie centrale du cadran n’est plus dorée mais de la même couleur que la zone des heures et les aiguilles sont dorénavant droites . Pour le reste , rien ne change puisque les trois couleurs de boîtier disponibles sont les mêmes qu’en 1957 : vert turquoise réf.1013-14 en NL et réf.1013-15 en LX ; bleu réf.1013-34 en NL et réf.1013-35 en LX ; gris réf.1013-44 en NL et réf.1013-45 en LX

 

Enfin pour la troisième et dernière version du GYNIC , une nouvelle gamme de couleurs apparaît dans le catalogue de 1961-1962 avec un changement radical de cadran : crème réf. en NL et réf.1013-19 en LX . Bleu réf .1013-39 en LX uniquement .Vert 1013-59 en LX uniquement . Rouge réf.1013-68 en NL et 1013-69 en LX .

Le calibre 16U change de nom et devient le 56U dans le catalogue 1965-1966 , dernière apparition des GYNIC au catalogue 1967/68 .boiteBoîte de vente pour GYNIC 1013-18 crème                                                                                                                                                                                                                             En résumé on peut dire que les GYNIC sont des GONIC sans bélière . Cette bélière et les couleurs des boîtiers sont les seules différences entre GYNIC  et GONIC qui apparaissent et disparaissent en même temps , 1957 à 1968 , subissent les mêmes modifications de , calibre 14U puis 16U et enfin 56U , et les mêmes changements de cadrans .

PESIC 1963 à 1968

pesic noirPESIC 501-11

PESIC , réveil de la gamme des Stylites , mouvement mécanique , calibre J. Nouveauté du catalogue de 1963-1964 à la  page 11 , référencé 501-11 . Chapiteau et base en laiton massif façon or , joues en plastique noir , cadran blanc , chiffres en relief , index facettés et aiguilles dorées , aiguilles alphas , aiguilles et points lumineux . Format 10,5 x 8,5 cm.

pesic 501 81PESIC 501-81pesic rouge (3)pesic rouge (1)PESIC 501-61

En 1964/65 sont ajoutées les variantes à joues crème réf. 501-81 et à joues rouges réf. 501-61 . Le PESIC apparaît pour la dernière fois au catalogue 1967/68 , pour cette dernière année l’offre est réduite au seul modèle 501-11 « noir » comme la première année de mise en vente  . On retrouve le même style de joues noires sur son contemporain le LETIC , mais c’est un Jaz de Luxe de 1960/61 . Le CHEVRIC avait inauguré ce type de côtés noirs servant également de pieds . Les pieds compas étaient dans l’esprit du temps que l’on retrouve en 1961 chez Lancel .

 

L’assemblage se fait par deux tiges filetées qui relient les deux joues qui maintiennent  les autres éléments , terrasse et sommet en laiton massif , cadran et mécanisme , dos métal et vitre en plexiglas .

Boîte de PESIC noir , arborant au dos sa référence 5501-11 au tampon et en bas la date 01 5 pour Janvier 1965 . Format 13,5 x 10,7 x 5,3 cm.

 

La forme du PESIC est directement inspirée des secrétaires à joues en ailerons et pieds compas qui garnissent les intérieurs des Français à la même période . On retrouve la même inspiration pour le LETIC qui est doté du même type de joues noires .peintic ritic burbic montric pesic pub 1963publicité Paris Match pleine page , 34 x 26 cm .pesic pubpublicité magazine Spirou , 13,5 x 12,5 cm . Dans la presse pour la jeunesse , Jaz usait systématiquement du tutoiement envers sa clientèle potentielle .drilic ravic touchic stilic pesic scintic poudric roussic dissic cambric tempic clipsic Paris Match 1965++publicité Paris Match double page , 35 x 52 cm

BURBIC 1963 à 1967

BURBIC , petit réveil de la gamme des Stylites , mouvement mécanique , calibre J . Nouveauté du catalogue de 1963-1964 à la  page 10 , référencée  504-11 . Boîtier et socle noirs, anneau et décors du boîtier façon or , lunette dorée finition diamant , cadran blanc , chiffres et index en relief ,  aiguilles alphas dorées , aiguilles et points lumineux  . Diamètre 9 cm.

Deux  autres modèles le rejoignent dans la catalogue de 1965-1966 . Boîtier et socle gris , cadran noir : réf. 504-21 . Boîtier et socle ivoire, cadran blanc : réf. 504-81 . Le BURBIC n’est plus au catalogue en 1968 .peintic ritic burbic montric pesic pub 1963publicité Paris Match pleine page , 34 x 26 cm .burbic pubPublicité dans la presse pour la jeunesse , dans ce cas le tutoiement est toujours de rigueur , pour créer une proximité ?

INSTIC 1961 à 1966

insticINSTIC crème réf. 309-81

INSTIC , petit réveil de la gamme des Stylites , mouvement mécanique , calibre J. Nouveauté du catalogue de 1961-1962 à la page 8 . Boîtier et socle en métal , cadran argenté mat , chiffres en relief ,  mention Made in France en bas de cadran , aiguilles alphas dorées , aiguilles et points lumineux . Format 7,7 x 9 cm .instic dos Trois versions sont alors disponibles : boîtier et socle en noir et façon or , réf . 309-41 . Boîtier bleu-foncé et socle façon or , réf. 309-51 . Boîtier crème et socle façon or ,  réf. 309-81 . Le modèle bleu référencé 309-51 n’est plus au catalogue de 1965-1966 .

INSTIC noir 390-41 , photos courtoisie du collectionneur Marc Barat

Dans le catalogue 1966-1967 , l’INSTIC disparaît mais on peut supputer qui laisse place à son successeur le NISTIC dont il est l’anagramme et donc il se distingue essentiellement par la forme de son pied .scintic montric instic coutticpublicité Paris Match , 35 x 14 cm .

NISTIC 1965 à 1967

nistic (1)NISTIC , petit réveil de la gamme des Stylites , mouvement mécanique , calibre 11J . Nouveauté du catalogue de 1965-66 à la page 5 , référencé 517- 11 . Lunette métal façon or finition diamant , socle plastique noir et métal doré , cadran blanc rayonné , quatre chiffres et huit index , vitre en plexiglas facettée au pourtour  , aiguilles alphas , aiguilles et points lumineux , mention Made in France en bas de cadran . Diamètre 7,5 cm , poids 200 gr . Le NISTIC n’est plus au catalogue 1967-68 . Le NISTIC est l’anagramme de l’INSTIC dont il est le successeur ne s’en distinguant que par la forme de son pied .nistic (5)nistic (4)nistic (3)reste d’étiquette du revendeur : la bijouterie PANSIOT , rue Bossuet à Dijon nistic (2)nistic (6)

COUTTIC 1962 à 1967

coutticCOUTTIC 302-81                                                                                                             COUTTIC , réveil  de la gamme des Stylites , mouvement mécanique , calibre J . Nouveauté du catalogue 1962/63 à la page 10 . Boîtier métal , garnitures avant et socle en laiton massif « doré » , cadran blanc , chiffres en relief , aiguilles alphas ,aiguilles et points lumineux .Format 10 x 9 cm . Couttic rouge (2)COUTTIC 302-61                                                                                                                 Le boîtier était proposé en quatre couleurs laquées : noir 302-41 , bleu réf. 302-51 , rouge réf. 302-61 et crème réf.302-81 . couttic noirCOUTTIC 302-41couttic bleu (4)couttic noir dosCouttic rouge dosLes dénominations des Jaz sont quasiment toujours composées de deux syllabes , la dernière se terminant avec le -IC de tic-tac . Leurs étymologies sont  en général basées sur leur forme : RONDIC pour un réveil rond , CARRIC  pour un carré , etc . Parfois ce sont leurs couleurs qui donnent le nom : crème pour le CREMIC , vert pour le VERDIC , etc . La matière peut également motiver la désignation , telle  la FERIC en fer forgé ou la TERRIC en terre cuite . En 1951  Jaz avait célébré l’acquisition de sa nouvelle usine en Alsace près de Colmar avec les ALSIC et COLMIC . Le COUTTIC est , à ce titre , une exception  sans doute unique , puisqu’il trouve l’origine de son nom dans le patronyme de son concepteur :  Jacques FROT-COUTAZ qui était en 1963 chef du » Montage et  Bureau des Méthodes »de l’usine Jaz de Wintzenheim ( source ancien personnel de cette usine) . A partir du catalogue 1964/65 il ne reste plus que 2 versions disponibles: crème  302-81 et noir 302-41 . Pour sa dernière apparition au catalogue 1966/67 il ne reste plus que la version noire .couttic noir dessousscintic montric instic coutticpublicité Paris Match , format 35 x 14 cm .bardic scintic couttic pubpublicité presse 34 x 13,5 cm

COTIC 1952 à 1956

COTIC 716-25

COTIC , petit réveil de la gamme des Jaz de Luxe , mouvement mécanique , calibre AB, 7 pierres, échappement à ancre , sonnerie limitable , aiguilles alpha ou rectangles . Nouveauté du catalogue 1953 à la page 6 . Boîtier laqué noire , socle et lunette avant cuivré pour la version noire et doré pour les autres versions, cadran argenté ,aiguilles et points lumineux , vitre en plexiglas . Format 7,5 x 7 cm , poids 215 gr.

la cloche à droite est dissimulée par un cache laquée de la couleur du boîtier

 


cotic-coffret-jazette-oct-1952-a-la-page-2Le COTIC était vendu en coffret LUXE . Le COTIC est doté d’aiguilles rectangle sur cette illustration . Cotic boîte.jpg                                                                                                                                                                                                                             coticCOTIC 716-43.                                                                                                                                         Trois  modèles sont présentés  dans le catalogue de 1953 : boîtier laqué noir réf.716.25 , laqué gris fumée réf.716.33  et laqué « coquille d’œuf » réf.716.43 ( photo ci-dessus) . Il sera en vente jusqu’en 1956.

Au dos est portée la mention 7 pierres , seven jewels ; en haut  l’index pour limiter la sonnerie gradué : STOP / 5 / 20 . Une seule clé pour le mouvement et la sonnerie .

cotic cadran inconnu (2)On lui connait également cette version avec variante de cadran,  à quatre chiffres cardinaux  non-répertoriée dans les catalogues, datant, sur le mécanisme, de la fin de l’année 1952.

pub-balic-plaisir-de-francePublicité presse 1953 . Papier , pleine page , format 31,5 x 23,5 cm , issue de la revue mensuelle « Réalités ». Dessin par J.BYDO . Modèles reproduits GAPIC , COTIC , LANDIC et BALIC Bien connu par ses publicités pour le Rhum Rocroy , Darbel et  Martini , BYDO avait déjà illustré la publicité de la ROULIC pour Jaz en 1950 et l’EMPIC en 1952 . Ces réveils de Luxe  correspondaient parfaitement au lectorat de Réalités qui était la revue illustrée la plus influente et la plus lue entre les années 1950 et 1970 . Avec son dos carré , son impression en quadrichromie, d’un prix élevé -590 francs en 1956- , Réalités  accordait une large place à la photographie , une grande importance au choix des couvertures et à la qualité de ses encarts publicitaires .landic balic coticDéclinaison simplifiée pour le Reader’s Digest , par Bydo lui même , de son travail pour Réalités . Format 18,5 x 13,5 cm.stibric cotic torpic colmicsapic coticPublicités presse 1953 . Papier , pleine page , format 13,2 x 18,5 cm , issue de la revue mensuelle « Reader ‘s Digest». Format plus petit et maquette bien moins noble que celle de « Réalités « , évidemment , mais surtout la cible est très clairement les cadeaux de premières communions balic landic colmic cotic pub bydopublicité par Bydo sapic cotic balic pub 1957publicité 1956/57 format 23,5 x 9 cm pub stibric cotic torpic colmicsapic cotic pub