CHARMIC 4000 /4001 (1937 à 1938)

charmic 4000CHARMIC n°4000                                                                                                                                                       CHARMIC , réveil , gamme des Stylites , mouvement mécanique , autonomie 30 heures , calibre J . Chevalet socle chromé , inclinable , vitre en verre , cadran métal , ouverture de la lunette en forme de tonneau , chiffres chromés rapportés . Nouveauté du catalogue de l’été 1937 à la page 6 . Format 21,5 x 11 cm . charmic 4000 dosCHARMIC n°4000 dos Charmic 4001 JoëlCHARMIC n°4001  Charmic Joël F (4)CHARMIC  n°4001 de 1938                                                                                                                                                               Deux versions disponibles : n°4001 avec barrettes lumineuses et n°4000 non lumineux  . On notera qu’étrangement , les aiguilles du 4001 ne sont pas lumineuses charmic et amplicà gauche le CHARMIC devant trois AMPLIC                                                                                                                                                                  Les CHARMIC sont très proches esthétiquement des AMPLIC lesquelles sont des pendulettes sans fonction réveil avec un calibre K d’une autonomie de 8 jours , contrairement aux CHARMIC qui sont des réveils à l’autonomie de 30 heures . Les distinguer est donc aisé puisque les AMPLIC portent la mention 8 jours au cadran et la base de leur chevalet est en Bakélite .

 

La dénomination CHARMIC sera réattribuée en 1975 .

CRAMIC 1938 et 1946

cramic face

Pendulette ou pendule à poser , mouvement mécanique , calibre K daté de 1938 , autonomie 8 jours , échappement à ancre , 11 pierres , sans fonction réveil  . Corps en verre biseauté et teinté vert émeraude ou bleu saphir ;  lunette , décor et pieds en métal doré ou chromé . Format 15,6 x 9,2 cm , poids 490 gr .cramic profilcramic doscalibre K , échappement à ancre , 11 pierres cramic garnituresla lunette est maintenue en place par les petites garnitures de côté cramic detail

 

chapic joêl détail

 

Cette variante bleue est non lumineuse : cette couleur est répertoriée  Saphir par Jaz et ses décorations sont chromées contrairement au modèle émeraude dont  le décor est doré . Les éléments de décor démontre que Jaz a abordé le Style Streamline ou Style paquebot  , tendance tardive de l’Art Déco qui recherche les formes lisses, privilégie les longues lignes horizontales en introduisant des éléments empruntés à l’univers nautique ou aéronautique tel que les étraves , les bastingages ou les hublots chromés

steamlinesteamline-dosBoîtier en bois teinté , cadran orange métallisé , zone des chiffres bleue , lunette chromée , non lumineuse . Format 16 x 10 cm . Dotée d’un cadran inconnu aux couleurs vives inusitées , cette pendulette – datée de 1946 sur le calibre- n’apparaît dans aucun catalogue , ni aucune collection connue hormis la nôtre mais semble d’évidence succéder à la CRAMIC d’avant guerre en remplaçant le verre teinté par du bois . La dénomination CRAMIC sera réattribuée en 1980 .

 

.

ROMIC ( 1931 à 1932 )

romic faceROMIC , petit réveil , gamme des Pendulites , mouvement mécanique , calibre 1D . Boîtier en métal chromé , socle en Jazolite , cadran en carton , aiguilles cathédrales et chiffres lumineux , référencé n°429 . Format 9,5 x 11 cm . Mention CIMH en bas du cadran .

 

Nous possédons des modèles datés de 1931 à 1933 . La dénomination ROMIC sera réattribuée en 1979.romic 1932ROMIC de 1932 et sa boîte spécifique . Le thème récurrent sur les boîtes et publicités Jaz de la dormeuse est encadré dans la silhouette d’un ROMIC .romic sur boiteLe modèle est reproduit sur la tranche .

 

Le petit Journal 25 mai 1933 pub romic                      Sous la flèche un ROMIC reproduit dans une publicité de 1933

NANDIC (1943) et (1945)

nandic 1NANDIC cage en alumag poli NLnandic romain (1)NANDIC cage en alumag poli LX    Collection Romain GALLARDO nandic 2NANDIC cage émaillé NL

NANDIC , petit réveil  de la gamme des Stylites , mouvement mécanique , calibre J . Présenté dans la brochure tarifaire de 1943 .  Format 7 x 8 cm .                                                                                                                                                                                     Disponible en LX lumineux ou NL non-lumineux comme les deux modèles ci dessus à cadran en carton gaufré à zone centrale ornée de cercles concentriques en relief et zone des heures bleue  . Un écrin pouvait être fourni en option pour la version en alumag poli .

La cage du  NANDIC est réalisée en alumag , un alliage d’aluminium et de magnésium , pour la version polie . Le zamak , un alliage moins noble , fondu par les usines Thécla de Delle – estampille THECLA en relief à l’intérieur – est utilisé pour la version destinée à être recouvert de peinture émaillée . En raison des restrictions et pénuries de guerre , l’émaillage des boîtiers varie dans ses couleurs tant que Jaz a pu encore se fournir en métal avant d’interrompre la production du NANDIC et de se rabattre sur des matériaux de substitution comme le bois , le verre , le marbre , etc pour ses autres productions .

ce NANDIC de 1943 est doté de cadran métal non-lumineuxnandic bicolore calibre JCe calibre J daté de 1943  est doté de platines en alliage « blanc » et non comme d’ordinaire en laiton doré en raison des pénuries de guerre .

Référencés : 441-10  alumag poli , NL sans écrin ;  441-30 émaillé , NL sans écrin ; 441-11  alumag poli , LX sans écrin ; 441-31 émaillé LX sans écrin ; 0441-10 alumag poli LX avec écrin ; 04441-11 alumag poli LX avec écrin .nandic et boîteBoîte du NANDIC en 1943

NANDIC 441-21 de 1945 . Absent du tarif de Janvier 1945 mais en ces périodes troublées , les productions et leurs suivis sont très aléatoires .

NANDIC 441-21 et sa boîte d’origine qui nous a permis de connaître sa référence , face à une documentation lacunaire pour la période de la guerre et de l’immédiat après guerre ; à droite NANDIC ouvert sur un calibre , encore en alliage « blanc »daté de 1945 . Les NANDIC n’étaient pas présents au catalogue , pourtant très complet , de 1942 ; on en trouve traces , comme indiqué plus haut , dans les tarifs de 1943 puis plus rien en 1945 et 1946 .nandic romain  (2).jpgrare étiquette d’origine sous le socle d’un NANDIC de la collection de Romain GALLARDO

LADIC 1948 à 1950 / 1952 à 1954

ladicLADIC 407-10 Nl Ladic lumineux LADIC 407-11 lumineux                                                                                                                                                                                                                                         LADIC , petit réveil , gamme des Stylites , mouvement mécanique , calibre J .  Nouveauté du catalogue de 1948 , référencé 407-11 en lumineux et 407-10 en non-lumineux . Format 8,3 x 7 cm  , poids 225 gr .ladic dosBoîtier chromé , panneaux de côtés guillochés , cadran métal . Format 8,5 x 7 cm . Un écrin chapelle était disponible en option .ladic 2                                               LADIC 2° version 1952 à 1954 .                                                                                                                                                                                  Le LADIC d’abord proposé de 1948 à 1950 avec un guillochage de damiers croisés réapparaît en 1952 avec un décor simplifié après une suspension des ventes en 1951 . Le SOURIC lui succède avec un changement de décor des panneaux latéraux pour seule différence . Le LADIC est définitivement supprimé des catalogues en 1955 .ladic inconnu (1)LADIC ??,  non référencé , daté de 1948 sur le calibre , à lunette et cadran rond .ladic inconnu dos

TOUCHIC 1956

touchic-1956-page-15TOUCHIC , grand réveil , gamme Gros Jaz, mouvement mécanique, calibre 1U. Nouveauté du catalogue 1956 à la page 15 , référencée 1008-13 . Boîtier et cloche en métal chromé , bélière basse , cadran large métal , chiffres sur zone gris clair , centre jaune clair , aiguilles et chiffres lumineux , pieds boules . Diamètre 9,5 cm . Le TOUCHIC n’est commercialisé qu’en 1956 . La dénomination TOUCHIC sera réattribuée en 1964 . Nous avons créé un panorama des Gros Jaz pour différencier aisément les grands réveils de la fin des années 50 au début des années 60 .

JANIC ( 1932 à 1938 )

janic-1JANIC lumineuxen écrin chapelle

janic NL.jpgJANIC non-lumineux                                                                                                                                                                                                                                                          JANIC , petit réveil , mouvement mécanique , calibre E . Présent à la page 9 du catalogue de 1937 . Boîtier en métal chromé , socle en Jazolite marbrée thuya , aiguilles cathédrales pour les versions lumineuses . Existe en non-lumineux  réf. 218 et lumineux réf.219 . Format 9 x 7,5 cm .

Un écrin spécial était disponible en péga bleu ou peau bordeaux .

janic 1932 dosC’est de dos que la ressemblance avec son contemporain le CUBIC paraît la plus évidente , le couvercle arrière étant quasiment similaire avec de chaque côté du bouton central deux boulons de maintien du gong . Les inscriptions incisées en creux , plus ou moins adroitement , correspondent aux dates des interventions des différents horlogers pour l’entretien et la révision du mouvement .

Effectivement de par la taille , la technique et l’esthétique le JANIC est en fait un CUBIC qui n’est pas cubique et c’est bien la seule différence entre eux : ils sont dotés du même calibre E , un gong fixé sur le dos fait office de sonnerie pour ces deux réveils , leurs boîtiers chromés reposent sur un petit socle en bakélite .janic 1932 nlJANIC 1932 non-lumineuxJanic Lumineux faceJANIC 1932 lumineux . Ces deux derniers cadrans sont en carton , gaufré en creux et striés de lignes argentées et brillantes pour la partie centrale .janic cadran cannagejanic cadran cannage loupeCe JANIC est doté lui aussi d’un cadran en carton gaufré mais à motif de cannage Janic 1938 lxJANIC 1938 lumineux cadran métal Janic cadran                   Variante de cadran non-lumineux  pub-janic-1933Etrangement dans les publicités et les tarifs de 1933 , le JANIC est en vente sans son socle en Jazolite  ,socle qui est pourtant présent en 1932 et de retour après cette date . De ce fait son format s’en ressent et descend à 68 x 62 mm et toujours en 1933 il est disponible , comme le CUBIC , en émail craquelé prune , rouge ou bleu .

MODIC n°158/159 1937

modic-158

Le MODIC est l’un des quatre premiers réveils « JAZ » de la CIMH avec le REPLIC , le CLASSIC et le CLUB . Initialement équipé du calibre D , il évolue dans les années 30 en acquérant le calibre H sans oublier quelques changements esthétiques . Voir notre article détaillé sur le MODIC.

MODIC N°158 (159 pour le modèle lumineux ), gros réveil « modèle courant », mouvement mécanique , calibre H silencieux. Nouveauté dans le catalogue de 1937, page 16. Diamètre 9,5 cm. Le nom de MODIC sera réattribué en 1978 à un petit réveil .

Se voulant à la mode  mais surtout  accessible pour une somme modique comme l’indique les publicités de son lancement  , son nom était tout trouvé

Boîtier pour MODIC n°159 

Boîtier pour MODIC n°111 de 1939

Le thème récurrent de la dormeuse pour ses publicités est encore exploité par Jaz dans une de ses nombreuses variantes . Pour les modèles comme les ROMIC ou FONIC de la gamme des Pendulites , les boîtes étaient spécifiques et représentait la silhouette et le nom imprimés du réveil . Dans le cas des réveils courants , comme le CLASSIC ou ce MODIC , un espace était prévu au centre de la silhouette d’un réveil pour appliquer un tampon donnant le nom , la référence et les caractéristiques principales .modic 1938 dosDos d’un MODIC 1938 en état parfait ; les très fines inscriptions que l’on aperçoit sont les dates de révision que les horlogers gravaient à la pointe sèche ; en général , ils les plaçaient en dessous à un endroit moins visible mais dans ce cas précis , l’entretien étant très régulier , il n’y a plus guère d’emplacements disponibles en dessous . pochette réparationPochette de réparation de 1938 , représentant un MODIC 158 .

LENTIC 1937 à (1938)

lentic coteLENTIC , horloge murale , mouvement mécanique à clé amovible , calibre 4G , autonomie 8 jours . Nouveauté du catalogue 1937 à la page 10 . Boîtier en métal chromé ou émaillé , vitre en verre , aiguilles buildings . Trois modèles disponibles : chromée n°8200 ; émaillée vert n°8202 ; émaillée beige n°8204 . Diamètre 30 cm , poids 3,428 kg  .

épaisseur 6,5 cm , diamètre de la vitre 20 cm

C’est ainsi que le catalogue de 1937 vante une capacité peu courante de la LENTIC : Lunette démontable en 2 pièces facilitant le remplacement du verre                                                                                                                                                                  Cet argument publicitaire et technique nous semble étrange , comme s’il était usuel d’avoir à changer la vitre de sa pendule . En revanche remonter le calibre G devait se faire au moins tous les 8 jours et assez fréquemment régler l’heure , ce qui se fait sur les horloges murales en poussant délicatement l’aiguilles des minutes . Or ce système de hublot , dont la charnière est au sommet , n’est guère pratique . Effectivement il est d’usage , pour voir l’heure dans toute la pièce , de positionner son horloge assez haut  sur le mur ; c’est donc à bout de bras qu’il faut soulever le hublot métallique pour accéder au cadran . Sauf que la vitre plate cerclée d’inox n’étant pas fixée , il faut , lorsque l’on soulève ce hublot d’une main , la maintenir avec l’autre main afin qu’elle ne tombe pas , puis l’enlever pour remonter le mouvement ou modifier l’heure et enfin la repositionner  pour refermer le hublot : opération complexe et peu aisée qui peut conduire à casser la vitre . Dès lors la facilité à changer le verre prend son sens ce qui est pour le moins paradoxal , voire absurde . Les concepteurs de cette horloge seraient ils donc … disons incompétents , pour rester élégant ? Une charnière à III ou IX heures , sur le côté donc , n’est il pas une solution évidente qui sera d’ailleurs utilisée par Jaz sur d’autres pendules murales ?                                                                                                                             Sauf que celles ci étaient dans d’autres matières plus denses or la LENTIC est constituée d’une tôle relativement légère que le poids du hublot gauchirait ou tordrait irrémédiablement s’il reposait sur une charnière de côté . La charnière au sommet ne présente pas cet inconvénient : CQFD !

Les deux derniers chiffres sur le calibre G indiquent l’année de production en l’occurrence 1937

une petite fenêtre triangulaire de témoin de charge du ressort passe au rouge quand l’horloge doit être remontée

La LENTIC n’est plus en vente pendant la guerre, elle était la première et seule horloge murale  en métal de la gamme Jaz d’avant guerre , les autres étant en céramique , bois ou bakélite :  TERRIC , SEVRIC et APPLIC .  La VISIC est son héritière  en 1948 .

SYLVIC ( 1936 à 1937 )

sylvic faceSYLVIC n° 511 , grand réveil , gamme des Pendulites , mouvement mécanique , calibre H dit silencieux . Boîtier chromé , socle en Jazolite noyer , mention silencieux sous le logo , aiguilles et points lumineux . Format 21 x 11 cm . sylvic gauchesylvic droitsylvic dossylvic dessous

 

SYLVIC version non-lumineuse .                                                                                                                                                                                                                                                                                La dénomination SYLVIC sera réattribuée en 1972 .