ARMIC 1957 à 1959

armicARMIC , pendulette , gamme Jaz de Luxe , mouvement mécanique , calibre K , autonomie 8 jours , sans fonction réveil . Nouveauté du catalogue 1957 à la page 4 , référencée 844-10 . Boîtier en métal doré , cadran argentée , pas de chiffres mais des index en relief, non-lumineux .  Format 13,5 x 12,5 cm . Sa forme en écu ou bouclier est à l’origine de son nom d’ARMIC , il n’est disponible qu’aux catalogues 1957 et 1958/59 .

Photos , courtoisie de Romain Gallardo.

NOCTIC 1956 à 1959

noctic .jpgNOCTIC , pendulette , gamme des Jaz de Luxe , mouvement mécanique , calibre K , autonomie 8 jours , échappement à ancre ,7 pierres , sans fonction réveil . Nouveauté du catalogue 1956 à la page 4 , référencée 847-10 . Le 8 dans un cercle est un rappel de l’autonomie de huit jours .noctic 2noctic trancheBoîtier en métal argenté mat gravé or sur tranche , socle en métal argenté , intermédiaire de socle noir , cadran moitié gris foncé et moitié argenté , zone des heures rapportées argent et noire supportant douze index tenant lieu de chiffres , glace sertie légèrement bombée et biseautée , non-lumineux . Diamètre 13,5 cm , poids 800 gr . La NOCTIC n’est disponible qu’aux catalogues 1956 , 1957 et 1958/59 .noctic dosnoctic mvtridic noctic tarvicpublicité presse Reader’s Digest 1956 , format 18,5 x 13 cm .

CAZIC et PAIRIC 1952 à 1955

cazicCAZIC , montre de bord pour automobile , mouvement mécanique , calibre K ,  autonomie 8 jours , échappement à ancre,  11 pierres , sans fonction réveil . Porte pour vide poches de 4 CV Renault en métal laqué équipée d’un montre mécanique 8 jours ,  aiguilles et chiffres  lumineux . Nouveauté apparue dans la Jazette d’Octobre 1952 , référencée 549-13 et dotée du calibre K qui équipe les Jaz à Tirage Limité.                                                                                                                                                                                 publicite-1952-montre-jaz-pour-votre-4-cv-la-porte-de-vide-poche-equipee-de-la-montreEn 1952 , la CAZIC est proposée à la vente afin de doter les RENAULT 4CV d’un montre de bord , le remplacement de la porte d’origine s’effectuant en trois minutes sans outillage spécial . Précision exceptionnelle sur cette annonce pour Jaz , qui tenait absolument à ne distribuer ses produits que chez les horlogers affiliés , le CAZIC était également disponible chez les marchands d’accessoires automobiles .520_001 L’inflation étant de 11,9% en 1952 , il n’est guère étonnant de trouver le prix augmenté de 10% quelques mois plus tard . Ces deux publicités  , de petit format 13 x 11 cm , ont été publiés dans des revues automobiles : on notera que , sur celle-ci , la mention en faveur des revendeurs de pièces automobiles a disparu , au profit des seuls horlogers .                                                                                                                                                                                                                                                                                                                 La CAZIC se voit dotée en 1955 du calibre spécifique 8K , le cadran passe du jaune au gris suède et prend la référence 549-23 pour sa dernière année de mise en vente pairicEn 1953 une variante dotée du calibre 9K , équipée d’un dispositif indiquant les jours pairs et impairs , est logiquement nommée PAIRIC réf.559-21 . panneau-pair-impairSi l’origine de son nom est limpide , sa fonction pair /impair l’est moins pour les conducteurs du XIX° siècle : c’est oublier que les principes de stationnement et de verbalisation au milieu du XX° siècle se basaient essentiellement sur une alternance quotidienne qu’on appelait à l’époque stationnement pair-impair , c’est-à-dire que l’on garait son véhicule selon la date, les jours pairs du côté des numéros pairs des maisons et les jours impairs du côté des numéros impairs des maisons . Cela a duré pendant quelques années et chaque matin il y avait problème puisque les véhicules garés la veille du côté réglementaire se retrouvaient le matin en infraction. La date ayant changé , les nouveaux arrivants du jour venaient garer leur véhicule du côté réglementaire …résultat :  on avait régulièrement des voitures stationnées des deux côtés de la rue, celles de la veille et celles du jour, d’où  un imbroglio quotidien : encombrement de la rue , embouteillages et verbalisation forcenée . Cette fonction pair /impair s’avérait donc bien utile avec la PAIRIC . Afin d’équiper d’autres voitures que la populaire 4CV , les mêmes montres de bord , d’un diamètre de 63 mm , étaient proposées nues : la CAZIC sans sa porte était nommée PARLIC réf .519-23 et la PAIRIC et son dispositif de signalement des jours pairs et impairs était logiquement baptisée DATIC réf.558-12. Voir leur variante pour Citroën la DRIVIC .PoulainMonsieur Hervé Stouls-Nicolas , fils de Paul Nicolas , nous a adressé cette photo de son exemplaire vendu chez Artcurial par Hervé Poulain , commissaire priseur et pilote ayant participé dix fois aux 24 h du Mans . Les plus observateurs  apprécieront le clin d’œil aux origines de Jaz et à Louis-Gustave Brandt , co-fondateur de Jaz , avec cette belle Oméga Speedmaster , à gauche . Au passage , il nous transmet les commentaires éclairés de ce grand expert en automobile , tenant aussi bien le marteau que le volant , qui lui a vendu ce CAZIC :   le coloris , tout comme les couleurs disponibles pour la carrosserie des 4 CV à l’époque, provenait des saisies opérées sur les stocks de peinture de  l’Allemagne perdante : c’est à dire les couleurs qui servaient à peindre le camouflage des véhicules militaires et tanks allemands .                  afrika korpsLa chose est juste mais mérite quelques précisions : cette couleur jaune sable a été effectivement employé par L’Afrika Korps du maréchal Rommel , dit le Renard du Désert . En fait tous les véhicules utilisés par l’AK , d’abord peints en gris , seront repeints sur place dans une couleur convenant au sol tunisien , puis en usine dès la fin 1941/début 42 , dans un jaune sable – RAL 8000 – plus ocre que le char ci-dessus , qui est ici en RAL 8020 , la couleur jaune définitivement adoptée .panzer vertLes spécialistes savent qu’il y avait aussi des Panzer VI Tiger de couleur verte dans l’A.K . parce que les allemands avaient eu en prise de guerre sur les américains un stock de peinture dite « vert US » . A priori aucun rapport avec nos braves petites 4 CV et leur CAZIC , sauf que cela s’inscrit dans une étonnante suite de valse des stocks de peinture entre alliés et belligérants . Il faut savoir que le jaune pour la peinture des tanks a été parfois « emprunté » à l’allié italien ou aux avions de la Luftwaffe . En fait avec la prise de Tobrouk en juin 1942 ,  Rommel trouvera une très grande quantité de matériels dont un stock de peintures anglaises jaunes …Renault R35Mais n’oublions pas que Renault était aussi un grand producteur de blindés  . Ce sont pas moins de 843 chars R 35 qui sont tombés aux mains des Allemands , dont 124 ont été revendus par l’Allemagne à l’Italie et environ autant à la Bulgarie pour certains dans des couleurs adaptés aux combats dans le sud de l’Europe , comme ci-dessus contre le débarquement en Sicile . Les Allemands avaient même un terme spécifique pour ces engins , à savoir : Beutepanzer , étym. « blindé de prise » ,  nom générique donné aux véhicules blindés capturés à l’ennemi , afin de les étudier ou de les remettre en service au sein de leurs propres forces armées

Le Baukommand Becker , « détachement de construction Becker »,  est une unité de la Wehrmacht commandée par le major Alfred Becker – à gauche -et chargée de convertir le parc blindé français pris par les Allemands en 1940 dont certains sont affectés à la campagne de Tunisie dans les couleurs adéquates à une zone de combat désertique : oui , encore le jaune sable !                                                                                                                                                                          claude_hall_montage_tracteur_gpEn juin 1940 , une administration allemande prend la direction des usines Renault de Boulogne Billancourt . L’entreprise est contrainte de fournir à l’ennemi des véhicules utilitaires et de remettre en état des blindés Renault R35 et B1bis , afin de les incorporer au sein des divisions Panzer . La peinture jaune est donc sur place en France .                    Malgré l’interdiction totale de créer de nouveaux modèles , des prototypes sont secrètement étudiés pendant l’Occupation , qui aboutiront à la 4CV . Le prince Wilhem von Urach , héritier de la couronne du Wurtemberg , ingénieur automobile et directeur de Renault sous l’occupation , se rend néanmoins compte qu’un projet se trame à son insu et interroge Picard sur un curieux engin peint en vert que l’on a vu passer à plusieurs reprises du côté du pont de Sèvres . Picard , du bureau d’études , dément avec force , suspend les essais pendant une quinzaine avant de continuer ses recherches  avec une voiture …. repeinte en noir . Décidément la couleur de cette voiture est vraiment capitale dans son histoire…

Louis Renault – ci -dessus avec Hitler – a effectué trois voyages en Allemagne nazie en 1935 , 1938 et 1939 où il rencontre Ferdinand Porsche créateur de la VolksWagen . Il est inculpé de commerce avec l’ennemi  , meurt à la prison de Fresnes en 1944 à 67 ans .
Pierre Lefaucheux , résistant de première heure , déporté à Buchenwald ,  Compagnon de la Libération , est nommé PDG de la future Régie Renault en 1944 .

ile-seguin-bombardement-03-Mars-1942-2-1-854x497Une grande partie de l’année 1945 est consacrée à la remise en état des ateliers de l’usine durement bombardée par la Royal Air Force en mars 1942 puisque ce sont 461 tonnes de bombes qui ont été larguées sur le site et la ville de Boulogne Billancourt . Pas rancunière la Régie commercialise la 4CV , en jaune certes mais aussi en gris R.A.F. celui des avions anglais : décidément bien militaires ces couleurs ! De son côté Saab utilisera les surplus de peinture vert bouteille des avions de guerre pour sa première voiture la 92.4 cv catalogueLa Renault 4 CV apparaît en 1946/1947 . Ironie du sort : Ferdinand Porsche , prisonnier en France est consulté sur sa faisabilité .Les premières 4 CV arborent une robe jaune sable et des jantes laquées d’un rouge vif .

4 cv jauneOn se souvient de son surnom de « 4 pattes » mais on la nommait également en raison de ce fameux jaune et en fonction de sa forme : « la motte de beurre » Renault_4CV_decouvrablele CAZIC de Jaz remplaçait le couvercle de la boîte à gants qui était déjà une option 4 cv intérieurelle n’était pas dotée de cette « porte » d’origine cazic en place (1)CAZIC en place . Notez que , même si la voiture est verte l’intérieur reste jaune , ce qui facilite les choses pour Jaz qui n’est pas obligé de fournir d’autres couleurs que le fameux jaune .cazic en place (2)Plus tard les fournisseurs de peinture de Renault seront Nitrolac , Valentine , leFranc , Duco et Villemer, mais pour les premières 4 CV bien malin est celui qui est capable de dire si le jaune donné à titre des dommages de guerre est celui de L’Afrika Korps venant d’Allemagne ou celui que les allemands ont confisqué aux anglais , emprunté aux italiens ou imposé aux français occupés …

 

PHARIC 1955 à 1959

pharic 1PHARIC , pendulette , gamme Jaz de Luxe , mouvement mécanique , calibre K , 7 pierres , échappement à ancre , autonomie 8 jours , sans fonction réveil . Nouveauté du catalogue 1955 page 4 , référencée 845-10 .

Boîtier et socle argenté mat et doré , lunette dorée , cadran concave , six cercles concentriques dorés et gravés en creux , pas de chiffres mais des index et points d’heures dorés et rapportés , glace biseautée sertie , non lumineux . Diamètre 10 cm , poids 565 gr . Dernière apparition au catalogue 1958/59 .

La tranche et le pied sont bicolores alternant parties dorées et argentées pharic cadran .jpg

Son nom de PHARIC lui vient , évidemment , de la ressemblance de son cadran concave avec les lentilles de Fresnel qui équipent les phares maritimes .tarvic ridic pharic pub Octobre 1956++publicité pleine page Paris Match n°400 , Déc.1956 , 35 x 26 cm .tarvic pharicpublicité Reader’s Digest , pleine page , 18 x 13 cm .sommic pharic pub 1955 1956publicité presse hebdomadaire , tiers de page ,35 cm x 14 cm .

LARIC 1950 et 1951

Laric face JoëlLARIC , pendulette , gamme des Stylites , mouvement mécanique , calibre K / KL , autonomie 8 jours , échappement à ancre , 11 pierres, sans fonction réveil . Boîtier et socle gainé cuir maroquin avec cadre et filets dorés , lunette métal doré , vitre en verre biseauté , cadran métal à chiffres en reliefs sur fond doré ,  non lumineux , référencé 557-10 . Format 13 x 12 cm , poids 400 gr .

Courtoisie de Joël F. grand collectionneur bordelais de Jaz

Existence très brève pour la LARIC : présenté comme une nouveauté dans la Jazette d’Avril 1951 , elle est signalée comme supprimée dans celle d’Avril 1952 ; la raison en est peut être son prix élevé puisqu’elle était la plus chère de la gamme des Stylites , en outre Jaz proposait alors dans la même gamme LIVRIC et MARIC qui disposaient de la fonction réveil . laric vertLa Jazette d’Avril 1951 l’annonce comme étant verte , sans doute parce que c’est sous cette couleur que la LARIC avait été commercialisé en Belgique en 1950 , comme le montre ce catalogue réservé à ce marché . La dénomination LARIC sera réattribuée en 1983 .

FAUNIC 1950 à 1951

faunic cat. belgeFAUNIC , grande pendule à poser , gamme à Tirage Limité , mouvement mécanique , calibre KL , autonomie 8 jours , échappement à ancre , 11 pierres , sans fonction réveil . Nouveauté du catalogue de Novembre 1950 , référencée 883-10 . Boîtier et socle en laiton doré laqué transparent , couleur bronze médaille , cadran sous vitre en verre bombé , motif décoratif en bronze doré représentant un faune , pas de chiffres mais des index rapportés qui servent à maintenir la vitre , non lumineuse , entièrement exécutée à la main . Format 25 x 20 cm , poids 2000 gr . LA FAUNIC est supprimée des catalogues en 1952 .pub-faunic-38-x28-plaisir-de-france-1950Publicité revue Plaisir de France 1950 . Papier pleine page grand format,  38 x 28 cm , dessin par Bydo . Publicité pour le FAUNIC , pendule décorative à Tirage Limité en vente uniquement en 1950 et 1951 , entièrement faite à la main . Publicité de prestige pour un des modèles les plus onéreux de la gamme Jaz puisque qu’il était vendu 31 fois plus cher qu’un réveil à mouvement courant comme le CLAMIC et même 3 fois plus que les autres Jaz à Tirage Limité tel que le CUIRIC pourtant gainé de parchemin véritable ou de python .faunesLe thème du faune jouant de la flûte – les faunes sont les fils du Dieu Pan – a été employé pour décorer des horloges dès le XIX° siècle , toutefois il est remarquable que cette FAUNIC soit éditée l’année même de la mort du danseur Nijinski , le plus célèbre interprète de l‘Après midi d’un Faune . La FAUNIC est un production tout à fait hors normes pour Jaz , la seule qualifiée d’Horloge de Cheminée et faisant l’objet d’une attention particulière dans le choix des matériaux et la qualité de la finition .

EMPIC 1950 à 1954

empicEMPIC , pendule à poser , gamme à Tirage Limité , mouvement mécanique , calibre KL , autonomie 8 jours , échappement à ancre , 11 pierres . Nouveauté du catalogue de Novembre 1950 , référencée 882-10 . Boîtier et six colonnes en laiton doré , terrasse et chapiteau en métal doré mat et guilloché , cadran doré mat , vitre en verre bombé biseauté , aiguilles pontifes brunes – on disait encore tête de nègre en 1950 – chiffres brun en relief , non lumineuse . Format 16 x 16 cm poids 1750 gr .

empic 1En 1953 l’EMPIC arbore des chiffres romains mais revient aux chiffres arabes en 1954 avant d’être définitivement supprimée des catalogues en 1955 . Dans les catalogues l’EMPIC  n’est jamais dans la catégorie Jaz de Luxe mais celle des Tirages Limités uniquement ; d’ailleurs en version à chiffres arabes il n’y a pas pas de mention Jaz de Luxe au cadran toutefois lorsqu’il est en version chiffres romains la mention Jaz de Luxe est indiqué au cadran . La raison est est sans doute qu’il s’agit de la reprise du cadran du VOLIC lequel appartient à ces deux catégories . Nous avons donc fait le choix d’intégrer l’EMPIC à la catégorie des Jaz de Luxe .sarda empic On notera que l’EMPIC , première version , fait partie des rares Jaz distribué également par SARDA Besançon .empic 2empic chiffres romainsempic dessusempic dosempic belge 1951empic 2empic 4empic 7empic 9pub-1952-empicPublicité presse 1952 . Papier , pleine page , format 31,5 x 23,5 cm , issue de la revue mensuelle « Réalités ». Dessin par J.BYDO . Bien connu par ses publicités pour le Rhum Rocroy , Darbel et  Martini , BYDO avait déjà illustré la publicité de la ROULIC en 1950 pour Jaz en 1950 . En représentant une Impératrice Joséphine dans un costume de sacre revisité et épuré , il fait directement allusion à la dénomination de l’EMPIC qui tire son nom du Premier Empire auquel son style se veut une allusion très modernisée avec sa forme de portique à colonnes . Elle est apparue en novembre  1950 au sein de la gamme à Tirage Limité dont les pendulettes , en général sans fonction réveil , étaient entièrement fabriquées à la main et clairement plus destinées à décorer qu’à donner uniquement l’heure puisqu’il n’est fait aucune allusion à son calibre KL qui était pourtant un mouvement de qualité à ancre , 11 pierres et d’une autonomie de 8 jours .En 1950 son prix de 19.750 Francs la plaçait nettement dans le haut de gamme puisque 20 fois plus onéreuse qu’un CLAMIC le réveil Jaz le moins cher , seules les FAUNIC et EMIC étaient plus coûteusesempic pub cheapVersion réduite , format 18 x 13 cm . Si l’on retrouve la signature de Bydo au bout de la traîne , la qualité a baissé autant que le format ; même le sempiternel slogan , bien vieillot et ranci , n’est pas de haut niveau .

ROULIC 1950 à 1953

roulic illustration.jpgROULIC  , pendule à poser , gamme des Jaz à Tirage Limité , mouvement mécanique , calibre 1K , autonomie 8 jours , mouvement à ancre , 11 pierres , sans fonction réveil . Nouveauté du catalogue de Mars 1950 , référencée 876-10 . Ensemble boîtier en métal doré brillant , socle en métal doré , cadran fond argenté , zone et points d’heures en relief , entièrement exécuté à la main , non lumineux . Diamètre 13 cm , 620 gr . pub-1950-roulic-realitesPublicité presse 1950 . Papier , pleine page , format 31,5 x 23,5 cm  issue de la revue mensuelle « Réalités ». Le dessin par J.BYDO illustrateur -connu pour ses publicités pour le Rhum Rocroy , Darbel ou Martini – établit clairement le parallèle entre un gouvernail et le design de la ROULIC dont le nom est une allusion au roulis de la mer . Elle est apparue au cours de l’année 1950 au sein de la gamme  à Tirage Limité  dont les pendulettes , en général sans fonction réveil , étaient entièrement fabriquées à la main et clairement plus destinées à décorer qu’à donner uniquement l’heure puisqu’il n’est fait aucune allusion à son calibre KL qui était pourtant un mouvement de qualité à ancre , 11 pierres et d’une autonomie de 8 jours . Son prix de 15.000 Francs en 1950 la plaçait en haut  de gamme puisque 7 fois plus onéreuse qu’un JAZIC le réveil Jaz le plus vendu mais les EMPIC , UBLIC , EMIC et FAUNIC étaient respectivement deux et trois fois plus chères . La ROULIC correspondait donc parfaitement au lectorat de Réalités qui était la revue illustrée la plus influente et la plus lue entre les années 1950 et 1970 .LUCIArevue indochinoise de 1951

NERVIC / DERVIC 1939 à 1942 et 1947 à 1950

Nervic 1939NERVIC de 1939 non lumineux . Nervic 3°trim NERVIC non-lumineux du 3° trimestre 1941                                                                                                                                                                                                  NERVIC , grand réveil , gamme des Stylites , mouvement mécanique , calibre J . Format 180 x 135 mm , poids 500 gr . Boîtier en métal chromé , pieds en métal doré , chevalet , cadran métal doré, vitre en verre biseauté , avec quatre chiffres et huit index en métal doré collé sur le cadran .nervic dosnervic dos 3dos du NERVIC de 1939 Nervic 3°trim dosdos du NERVIC de 1941 ; les attaches du chevalet sont différentes du modèle de 1939nervic-1942illustration catalogue Janvier 1942  ( avec douze chiffres , en version lumineuse , sans le jazeur pourtant apparu en 1941 )                                         nervic 2Présent dans le catalogue de 1942 , alors disponible uniquement avec chiffres et aiguilles lumineux ,  référencé 461-11 . Boîtier en métal chromé , pieds dorés , chevalet , cadran métal doré soleillé , vitre en verre plat , avec douze chiffres au cadran : la première version n’en comprenait que les 12 , 3 , 6 et 9 .

Le NERVIC  n’est pas référencé dans les tarifs de 1943 mais il réapparaît en 1947 référencé 461-51 . En 1950 il est doté du calibre K et change de nom pour devenir le DERVIC , disponible uniquement cette année là et référencé 561-11 , aisément reconnaissable à l’absence de la troisième aiguille puisque le calibre K n’a pas la fonction réveil nervic marc barat NERVIC à rare cadran inconnu , collection Marc BARAT                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                         Modèle à cheval sur deux périodes de la chronologie des logos Jaz , on trouve le NERVIC avec les deux types d’estampille au cadran , avec ou sans jaseur .boîte nervic (2)Boîte pour NERVIC 461-51 ; voyez l’article que nous consacrons à cette boîte particulière .boîte nervic dosSelon l’usage constant chez Jaz , les références du réveil sont imprimées au dos avec un tampon encreur ; en l’occurence , en haut à droite , celle d’un des derniers NERVIC le 461-51 , en bas à gauche les chiffres 051 donnent la date Juin 1951 .

 

 

STAYBRIC (1939 à 1942 et 1945 )

staybric 2.jpgSTAYBRIC , pendulette , gamme des Stylites , mouvement mécanique , calibre K , 11 jewels , autonomie 8 jours , sans fonction réveil . Présent au catalogue de Janvier 1942 page 12 , référencé 581-10 . Boîtier en acier inoxydable brossé , cadran métal soleillé , chiffres noirs , non lumineux . Format 7 x 7 cm .

En raison des restrictions imposées par l’occupant et des pénuries , les productions de guerre sont chaotiques , le STAYBRIC est encore dans le catalogue de 1942 mais on ne le retrouve pas dans les tarifs de 1943 ; il réapparaît pour la dernière fois dans le tarif de Janvier 1945 référencé 581-30 en raison d’un boîtier qui est laqué et non plus brut . On reconnait le cadran du STATIC . A noter que si l’adoption du logo à l’oiseau jazeur a eu lieu en 1941 – et non 1942 comme parfois affirmé – il tarde à gagner les cadrans sans doute pour les mêmes raisons de pénuries , Jaz en était réduit pendant la guerre à demander aux horlogers de renvoyer les boîtes d’emballages en carton pour pouvoir les réutiliser .staybrite-louest-eclair-19-mai-1934Son nom de STAYBRIC lui vient de STAYBRITE , un acier inoxydable utilisé pour les montres comme indiqué dans cette publicité de 1934 pour les montres Oméga , entreprise  fondé par Louis Brandt  dont Louis Gustave Brandt , lui même co-fondateur de JAZ , est un descendant .

Comme toutes les boîtes Jaz , elle porte au dos , imprimée au tampon ,  les références du réveil , en l’occurrence 581-10 .staybric notice 2staybric noticeCe petit fascicule plié en trois , au format de 6 x 6 cm fermé  , était inclus dans chaque boîte ; on reconnait d’ailleurs le STAYBRIC accompagné d’un porte stylo et d’un éphéméride , toutefois la légende est un peu étrange puisqu’il est question d’un réveil et de l’utilisation assez inusité de sa sonnerie pour ne pas oublier une « grosse » affaire alors que le STAYBRIC est doté du calibre K  sans fonction réveil , ni sonnerie évidemment : cette notice s’expliquera plus tard avec l’apparition de sa version réveil le BRESTIC .calibre staybric + clef.jpgLes deux derniers chiffres gravés sur le calibre correspondent à l’année de production 1939 ; le filetage des clés réf. ECL6 des calibres K n’est pas fermé .