MUTIC 1938 à 1951

MUTIC , réveil de voyage , gamme des Stylites , mouvement mécanique , calibre 1J . Emboîtage clos en métal chromé à portes rabattables d’un format fermé de 10 x 7 cm pour une épaisseur de 3 cm . Les variantes du MUTIC sont nombreuses puisqu’il apparaît en 1938 et reste disponible à la vente jusqu’en 1951 . Avant guerre il existe en non lumineux comme le modèle ci dessus de 1938 .

MUTIC 1941/1942 réf.0498-21 , le jaseur boréal n’est pas encore systématiquement ajouté au logo .

mutic étuiMUTIC illustration du catalogue 1942                                                                                                                                                     En 1942 le cadran et les rouleaux sont noirs et dorénavant le MUTIC ne sera plus proposé qu’en lumineux . Malgré les pénuries et restrictions de l’occupant , il est fourni avec un étui en cuir , en revanche les rouleaux qui étaient en aluminium sont dans un métal moins recherché pendant la guerre et le poids total s’en ressent nettement . calibre j mutic alliage blancToujours pour les mêmes raisons de pénurie , à cette période , les platines du calibre J ne sont pas en laiton doré mais dans un alliage blanc  .

mutic voyage écailleMUTIC 498-81                                                                                                                     En fonction des couleurs des rouleaux et du cadran , il est référencé 0498-21 en 1942 ,  498-51 en 1945 et 498-81 en 1946 , année où il reprend son cadran d’avant guerre à zone des heures brunes et un décor laqué écaille . mutic bordeaux et dosMUTIC 498-95 .                                                                                                                   En 1947 on ajoute cette  variante , référencée 498-95 , à rouleaux bordeaux et volets en métal nickelé finement guilloché . En 1948 et 1949 pas de changement , les 498-81 et 498-95 sont toujours en vente , mais en option on propose un étui en peau de chèvre .

MUTIC catalogue 1948 et publicité presse 1947                                                               En 1950 les deux précédents cèdent la place à deux nouveautés : le 497-23 boîtier laqué coquille d’œuf et cadran doré et le 497-51 au boîtier laqué écaille et cadran métal satiné . Ce dernier peut être accompagné d’un étui cuir façon crocodile . En 1951 , pour sa dernière année de mise en vente , l’offre se limite à un modèle qui marque , étonnamment , le retour du 498-95 de 1947 avec ses rouleaux bordeaux et son cadran à zone des heures brunes .

foldingLa similitude de forme des premiers réveils de voyage Jaz , aussi bien ouverts que fermés , avec un folding est indéniable . En empruntant l’esthétique des appareils photos pliants de l’époque pour ses MUTIC , Jaz capitalisait habilement sur leur propre image de modernité et de mobilité . En 1949 son « cousin » le PHOTIC adopte même une dénomination qui confirme cette analogie .photic et muticOn confond souvent ces deux réveils de voyage et pourtant leurs côtés permettent de les distinguer aisément .mutic anatomieLe procédé de fermeture est excessivement simple et apparaît clairement au démontage : les volets pivotent sur deux rouleaux en aluminium  retenus par les côtés qui se vissent sur le boîtier . S’agissant d’un réveil de voyage soumis à des chocs éventuels , la vitre n’est pas en verre mais en plastique .

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s