COQUIC 1950

titaCOQUIC , réveil , gamme des Jaz à Tirage Limité  , mouvement mécanique , calibre 4J , 11 pierres  . Référencée797-10 . Boîtier et socle en bronze massif , poids 0,840 kg  , vitre sertie en verre biseauté ,  non-lumineux . Format 13,2 x 12,5 cm . coquicAbsent des  catalogues et tarifs français , l’identification du COQUIC n’a été possible que par cette fiche extraite d’un catalogue de 1950 destiné au marché belge auquel sa commercialisation était apparemment limitée . ( le poids mentionné est de 740 gr mais nous en possédons deux rares exemplaires qui pèsent chacun 840 gr , il s’agit donc probablement d’une erreur ) . Vous noterez également qu’ elle arbore sur l’illustration les mêmes aiguilles que sa cousine la DROPIC  , celle du réveil est étrangement absente , mais que nos exemplaires sont équipées d’autres aiguilles .Sur cette fiche , la mention modèle de luxe , bien que justifiée , ne fait pas entrer pour autant  le COQUIC dans la catégorie Jaz de Luxe parce qu’il y aurait le logo correspondant reproduit sur son cadran . En revanche , en raison de sa qualité , de l’extrême briéveté de sa production , de sa rareté mais surtout du calibre employé, nous la classons parmi les Jaz à Tirage Limité : effectivement le calibre 4J n’est attribué qu’à des réveils de cette catégorie . D’ailleurs on reconnait le cadran et les aiguilles du ROULIC , nouveauté de cette catégorie en cette même année 1950 .

Contrairement à la DROPIC , qui est présente au même catalogue belge et affiche de nombreuses similitudes avec elle , la COQUIC n’est pas signée au dos ; toutefois elle est tellement caractéristique de son style – plus d’ailleurs que la DROPIC – que nous n’hésitons pas à l’attribuer à Tita TERRISSE . Est il besoin de préciser que sa dénomination trouve son origine dans sa forme de coquille  ?

Tita TERRISSE artiste

COQUIC  et DROPIC par Tita TERRISSETita terrisse Jazette_1948_Juin_page_03 extraitextrait Jazette n°17 de Juin 1948                                                                                                                                                                                                                                     Deux ans après cette annonce dans la Jazette n°17 , Jaz diffusait en Belgique la DROPIC  un cartel de bronze qui porte effectivement sa signature au dos . boisic cat belge 1950Le cartel en bois mentionné serait il le BOISIC sorti lui aussi en 1950 ? Ce n’est précisé  nul part et il nous semble un peu trop raide par rapport au reste de sa production même si les rouleaux de parchemin stylisé appartiennent au vocabulaire stylistique de cette artiste . En revanche le COQUIC est d’évidence une des productions de la fée du staff comme on la surnommait avant guerre . Il n’y a pas de biographie connue de Tita TERRISSE qui n’est étrangement pas non plus recensée par le Benezit . Pourtant il suffit de consulter les résultats des grandes salles de ventes et quelques journaux des années 30/40 pour trouver de nombreuses traces de son talent multiforme puisqu’elle est , à la fois , aquarelliste , peintre , décoratrice , sculptrice , staffeuse et illustratrice .

On peut ajouter à son CV la qualité d’étalagiste-décoratrice puisqu’elle réalise ces vitrines pour le joaillier Boucheron

Cette paire de lampes diabolos portent un cachet à son nom , adresse de sa galerie , téléphone et son estampille constituée de deux T croisés

Miroirs et toiles de sa main font aujourd’hui l’objet d’enchères assidues et  témoignent de ses multiples talents .

Ce miroir et ces deux candélabres de 1940 attestent sa proximité avec Serge Roche , le célèbre décorateur que s’arrachaient Coco Chanel et Ali Khan . Elle collabore avec lui en tant que staffeuse et il est parfois difficile de distinguer qui à fait quoi . Face à l’excés de rationalisation de la fin de l’Art Déco , ils sont les tenants d’une réintéprétation du baroque . Le COQUIC est absolument typique de ce style , si particulier et si identifiable , que nous avons pris le parti de l’attribuer à Tita TERRISSE sans grand risque de se tromper .Paix45A1945 Projet pour la fête de la paix par Humbaire, Jean Picard le Doux, Tita Terrisse et Hétrau                                                                                                                                                                                                                                                                        Sculpteurs et architectes exposent, au Salon de l’imagerie en 1945, des projets de décoration de l’Opéra et de son avenue pour la célébration d’éventuelles fêtes de la Paix …qui n’auront jamais lieu malgré les prestigieuses signatures réunies .

André ARBUS en 1937 et Jean JANIN en 1943 sont autant d’autres collaborations qui prouvent que son talent était reconnu par les plus grands noms de l’Art .

Louis Cheronnet et le conservateur du Petit Palais , Raymond Escholier , font allusion dès 1937 à des pendules conçues par TERRISSE qui auront , sans doute , inspiré à Jaz l’initiative heureuse de lui confier deux de ses productions . cb_ci33egroupe

SPIREGLOR et TEXTOSCOPE

spireglor et textoscopeextrait du catalogue export Belgique 1950                                                                                                                                                                                                                       En 1950 dans son catalogue destiné aux horlogers français , Jaz  proposait une petite boîte à outils de réparation basique . En revanche à l’export ce sont deux appareils beaucoup plus sophistiqués fabriqués par Jaz et arborant le jaseur boréal qui sont présentés : SPIREGLOR et TEXTOSCOPE . spireglorextrait Le Guide Jaz Fournitures pour réveils et pendulettes 1951                        Comme indiqué dans la légende de cette photo , le SPIREGLOR est destiné à l’industrie ; il ne s’agit pas d’un outil de réparations mais de fabrication ; dès lors on comprend que Jaz n’en fasse pas la promotion en France mais à l’étranger où visiblement quelques exemplaires ont été vendus .textoscope 3source site de la NASA , Nasa Astrophysics Data System                                               On le voit dans cette communication de la CIMH , acronyme de la Compagnie Industrielle de Mécanique Horlogère raison sociale de Jaz jusqu’en 1948 , le TEXTOSOPE n’est pas plus destiné aux horlogers rhabilleurs que le SPIREGLOR  mais bien aux manufactures de montres et réveils .textoscope 2Dans les années 70 , afin d’accompagner ses horlogers affiliés dans leurs conversions à l’horlogerie électronique et à quartz , Jaz va s’associer à GREINER Electronic

réveil JAZ Swiss Made circa 1940 /1942 hors catalogue

jaz swiss made 1940Réveil mécanique , hors catalogue peut être destiné à l’export , Swiss Made . Diamètre 9,5 cm . Ce type d’aiguilles et ce genre de pieds n’ont jamais été employés par Jaz pour d’autres réveils . Aiguilles et chiffres lumineux .jaz swiss made cadranDe nombreux détails nous incitent à dater ce réveil du début des années 40 : la silhouette générale , l’arrêt de sonnerie au sommet de petite taille , le cadran en carton , la bélière basse à la mode en Europe à cette période et évidemment l’absence de jaseur boréal au dessus du logo Jaz .jaz swiss made calibreLa platine est estampillée en creux JAZ SWISS MADE  et MOD.Z pour calibre Z qui sera en fait le nom donné à partir de 1951 aux mouvements des minuteurs COMTIC avec lequel il n’a rien à voir , évidemment . Le battant du marteau de sonnerie , en demi-lune forme tout à fait inusitée chez Jaz , ne comporte pas la date gravée en creux selon l’usage pour les réveils de la marque au jaseur .IMG_8258 (Copier)Ce mouvement ne nous est pourtant pas inconnu puisque nous le retrouvons dans un réveil SWIZA Repeat , Swiss Made des années 40 . La marque fondée en 1904 par Louis Schwab ne prend le nom officiel de Swiza qu’à partir de 1935 .IMG_8255 (Copier)La platine en revanche ne porte aucune inscription comme c’est souvent le cas lorsqu’il s’agit d’une fabrication sous licence . Toutefois on a vu pour BULOVA que JAZ acceptait que ses platines portent la marque de son client .

 

La comparaison des dos confirme les nombreuses similitudes entre les deux modèles qui arborent les mêmes boutons et les mêmes clefs . En l’absence de documents sur cette collaboration , il nous est actuellement impossible de dire qui est le concepteur et qui est le fabricant de ces réveils , le premier n’étant pas forcément le second . Nous tenons à remercier un de nos fidèles lecteurs , le collectionneur Arnaud Le Page , de nous avoir cédé ce réveil atypique et notre ami le jeune horloger Romain Gallardo qui nous a mis sur la piste du calibre de ce Swiza . turun museumOn notera la similitude d’aspect – hormis l’absence de bélière – avec cet autre Jaz Swiss Made  , exposé au Turku Museum Centre de l’ancienne capitale finlandaise Åbo , actuelle Turku .

Pendule à poser 1962 à 1964 export

inconnu 1962 (2)Pendule à poser , gamme Jaz Electric et gamme Jaz Transistor , mouvement à pile LR14 , calibre ANlicence ATO . Pas de chiffres mais des index , incisés en creux , sur une couronne extérieure d’un diamètre de 10 cm , vitre légèrement bombée  en plexiglas , cadran métal doré brossé , aiguilles alphas ,  aiguilles  non-lumineuses . Le calibre est daté de 1964 et les deux autres exemplaires que nous connaissions sont datés de 1962 , néanmoins cette horloge n’apparaît pas dans les catalogues français de cette période : il s’agit donc très probablement d’un modèle réservé à l’export . Hauteur 14,5 cm pour un poids 1,245 kg sans la pile .1964 ferme1964 dessus1964 dessousLa pile LR14 est dissimulée dans la colonne .1964 dos ouvertinconnu 1962 (1)inconnu 1962 (3)inconnu 1962 (4)inconnu 1962 (5)inconnu 1962 (6)

Prospectus 1923 version espagnole

Ce petit prospectus en espagnol de 16 pages reprend la maquette et les illustrations d’un prospectus distribué en France à la même période . En revanche le texte étant sensiblement différent de la version française , nous vous en proposons une transcription en français ( traduction de Boris PAGLIA)  Format 15 x 11 cm . Imprimeur Draeger à Paris . Nous vous renvoyons à la version française pour l’analyse de ce prospectus puisque nous ne la répétons pas , nous nous limitons ci-dessous à soumettre la traduction et noter les différences avec la version française .prospectus espagnol page 1Page de Une : Jaz Réveil de précision prospectus espagnol page 2page 2  Ateliers : Service Commercial : prospectus espagnol page 3page 3 Patentes dans tous les pays du monde prospectus espagnol page 4Préambule
Il est nécessaire d’indiquer que le réveil n’a jamais été très apprécié par le public. Il faut avouer qu’aucun effort n’a jamais été fait pour donner au réveil une apparence élégante qui a contribué à être «le parent pauvre» de la grande famille de l’Horlogerie. Lorsque le mot «réveil» est prononcé, un objet laid et de classe inférieure est inévitablement évoqué avec un mécanisme imparfait,prospectus espagnol page 5 bref, quelque chose qui reste dans un coin sauf en cas de nécessité absolue. La constitution de la CIMH répond donc à un besoin : créer en France une industrie conçue pour fabriquer un réveil supérieur, par tous les moyens, aux modèles les plus connus au monde, à ceux fabriqués jusqu’ici en Allemagne et en Amérique du Nord.
Notre réveil « JAZ » est le résultat de plus de deux ans d’études, d’essais et d’observations;
il est le critère du bon goût français; et l’élégance de sa forme attire l’attention…prospectus espagnol page 6parmi tous les autres articles similaires qui apparaissent dans l’horlogerie. Le mouvement a été soumis à une étude minutieuse dans les moindres détails; il obtiendra les faveurs du public pour l’exactitude et la sonorité claire ou bruyante de la sonnerie; il fera plaisir à l’horloger par la facilité du démontage de ses pièces et l’interchangeabilité de chacune d’entre elles. Pour mener à bien son programme, la C.I.M.H. a construit une usine moderne, équipée des dernières innovations connues, selon des plans étudiés par une prospectus espagnol page 7mission spéciale d’ingénieurs en Suisse et aux États-Unis. Nous avons confié la partie mécanique à un groupe de techniciens spécialisés en la matière, en leur fournissant les meilleurs machineries de précision actuelles dans le monde. Ainsi, le principe fondamental de l’industrie moderne est réalisé:
a) Une installation mécanique de premier ordre pour obtenir la fabrication parfaite et continue;
b) l’intensification et la précision de la production pour atteindre les meilleurs prix.
Voici les principales caractéristiques du réveil « JAZ ».

prospectus espagnol page 8Ce réveil est solide et robuste, mais d’apparence léger et élégant. Il se compose:
d’une « cage » cylindrique monobloc, solide et sans soudure;
d’un « cache-poussière » en acier embouti fixé à la boîte; les quatre piliers sont vissés sur ce cache-poussière, de sorte que le mouvement est parfaitement maintenu et exactement centré;
de la « cloche », en acier massif, fixée au cache-poussière avec prospectus espagnol page 9trois vis. Elle est remarquable par son timbre clair et sa forte sonorité.
Par la forme spéciale de la cage, où se logent les clés, le « JAZ » peut être accroché au mur. Le nickelage abondant et le polissage soigné donnent au « JAZ » l’apparence élégante d’un article de qualité. Le « JAZ » est fabriqué avec cadran blanc, ou avec les aiguilles peintes au radium, qui permettent de voir l’heure pendant la nuit.prospectus espagnol page 10Description du « JAZ »
Partie technique
En raison de tous les dispositifs techniques, de la vérification rigoureuse de chaque pièce et d’une révision finale minutieuse, l’ajustement parfait est réalisé, ce qui fait du « JAZ » un réveil de précision, une excellente horloge murale.
L’échappement, spécialement étudié techniquement et pratiquement, donne un résultat inégalable.
Le balancier, exactement centré, fait 12 600 oscillations par heure; son équilibre rigoureux assure l’isochronisme des oscillations dans toutes les positions, et quelles que soient les différentes amplitudes correspondant à la tension du ressort.

prospectus espagnol page 11L’axe du balancier est en acier trempé, poli et rectifié; Les vis-à-cornet sont trempées et polies à l’intérieur: ces deux détails sont des facteurs essentiels pour le bon fonctionnement et la longévité du mouvement.
Le spirale, en bronze inoxydable et peu magnétique, adopté après plusieurs essais méthodiques, assure au « JAZ » une parfaite régularité.
La fabrication des roues est l’objet de la plus grande attention; ces pièces délicates sont attentivement calibrées.
Les pignons internes, trempés et polis, adoptés malgré leur difficulté de fabrication, présentent un minimum de frottement, une grande résistance, notamment à la poussière et assurent une marche douce et régulière.
Les axes sont fabriqués dans une machine de grande précision qui garantit une ajustement précis.prospectus espagnol page 12Les pivots sont soigneusement polis par un procédé spécial, qui empêche l’usure des trous des platines.

Dispositifs accessoires
Les deux ressorts (mouvement et réveil) se remontent dans le même sens.
Les clés, composées de deux ailes parallèles, sont faciles à manipuler.
L’arrêt sonnerie, bouton placé au-dessus de la cage, fonctionne d’un simple contact. Ensuite, le bouton est immobilisée jusqu’à ce que l’alarme soit remontée de nouveau. Cela empêche les sonneries intempestives, aussi ennuyeuses que mal venues.

prospectus espagnol page 13Démontage
Ressorts : l’un des pivots des arbres de barillets est ajusté dans un coussinet démontable attachée à la platine postérieure par un écrou; Retirez cet écrou pour lâcher l’arbre, la roue et le ressort.
Fourchette: Un des boulons d’ancrage est placé sur la platine postérieure, bloqué par une vis: tournez cette vis pour libérer la platine et l’ancre. Pour enlever le mécanisme, retirez la vis placée sous le pied arrière; desserrer la tête moletée devant l’anneau et l’enlever avec le bouton arrêt sonnerie; et en tenant la boîte d’alarme, exercer une légère pression sur le verre.

prospectus espagnol page 14Pour isoler le mouvement – Retirez les deux clés, les deux boutons et les quatre écrous qui maintiennent les supports sur le cache-poussière. Les aiguilles et la plaque du cadran ne doivent être retirées qu’en cas de réparation des parties de la minuterie.
Pour remplacer le mécanisme. – Opérer inversement, après avoir enclenché le levier à ressort du cliquet sur la roue d’échappement.

Réveil hors catalogue export 1968

swiss made CH facePetit réveil , mouvement mécanique , calibre CH . Cadre et socle en métal doré et brossé , cadran en métal bleu effet de gouttes , vitre plate en plexiglas , aiguilles et points lumineux , pas de chiffres mais des index . Format 9,5 x 8 cm , 380gr . Le chiffre 8 dans un cercle , qui est reproduit au cadran , rappelle l’autonomie de huit jours de ce calibre d’origine suisse , justifiant la mention Swiss Made sous le VI .

SWISS MADE CH 1969 anatomieLa mention SWISS est reportée au dos , les finitions sont de qualités , les matériaux nobles portant le poids de ce petit réveil à 380 gr .

calibre 800 CHLa référence 800 CH de ce calibre , à échappement ancre et 7 pierres , fait évidemment référence à son origine suisse . Daté en creux de 1968 sur le calibre , ce réveil n’apparaît pourtant pas aux catalogues français de cette période . Le calibre 800 CH fera sa première apparition officielle au catalogue 1971/72 dotant les BANIC , BRILIC , BRONZIC , BULIC et le réveil de voyage BERNIC . Mais nous savons par les Jazettes , le journal interne de communication avec les horlogers affiliés , que Jaz testait régulièrement de nouveaux modèles à l’export avant de les introduire ou pas sur le marché français comme par exemple la LORENESE qui ne sera vendue qu’en Italie . Apparemment ce modèle , que nous avons acquis en Angleterre , ne sera pas retenu mais a directement inspiré le BRONZIC avec son décor « minéral »  . En 1974 , tous les réveils 8 jours sont supprimés du catalogue , les modèles électroniques ayant pris leur place . Voir un exemplaire similaire daté de 1970 .

Les Entreprises associées

 

 

Usine ALUVAC 22 boulevard National à Nanterre


En presque cent ans d’existence Jaz a collaboré avec de célèbres maisons françaises comme le maroquinier Longchamp , les fondeurs Thécla pour les NANDIC , JUNIC , FACIC ou ALUVAC / SOLIDO pour le corps du FRANCIC et même le célèbre sellier Hermès  pour le cuir des réveils de voyage de luxe TARVIC , les tournebroches COCAMBROCHE et pour leurs radio-réveils avec Ducretet Thomson et Pathé Marconi la Voix de son Maître .

Cette rubrique est en cours de construction , mais vous pouvez dès maintenant lire les articles -surlignés en gras- avec la reprise de CARAT et de la SAP Société Alsacienne de Précision puis l’absorption de JAPY , les accords avec FAVRE LEUBA , EUROPA , la SMI Société Méridionale d’Industrie , PETER Uhren , LORENTZ La VEDETTE , SARDA LIP , ACCTIM clocks , BULOVA , GREINER ElectronicsFINHOR du groupe Anguenot Frères puis Cupillard Rieme pour les montres , jusqu’à Seiko ou Matra et enfin Yema , Lotus et Pulsar.

carat jaz japy fin catal. 1958-59
CARAT
lonchamp logo 2
LONGCHAMP
Japy centenaire catalogue 1967-68
JAPY
USINE JAZ INDE détail 2
FAVRE-LEUBA
peter_uhren_1962_01
PETER UHREN FABRIK / LORENTZ

logo bulova

vedette logo

europa boite 4

Anglo Continental Clock Co.

phinney walker logo 32

Peter Uhren Fabrik et Jaz Collaboration

 

En 1967 , dans le cadre du marché commun Jaz signe avec PETER- UHREN GmbH un premier accord de collaboration à la fois technique , industrielle et commerciale . Un accord complémentaire conclut en 1975 avec PETER , devenu P.U.F.- Peter-Uhren Fabrik , Uhren étant le pluriel d’horloges en allemand – stipule que la société P.U.F. fabrique la totalité des besoins de Jaz en gros réveils mécaniques et que Jaz pourvoit à la totalité des besoins de Peter en horlogerie mécanique. Consultez notre article sur cette collaboration.

 

SIFCO / FAVRE-LEUBA

 

indePour exporter en Inde et en Orient  , Jaz ouvre le 6 février 1965 l’usine SIFCO à Hyderabad avec la prestigieuse marque suisse de montre FAVRE-LEUBA , fournisseur historique des maharajas et officiers britanniques de l’Empire . Un parc de machines de construction suisse et française sur lequel s’activent 200 indiens , dont 50% de femmes , produit près de 10.000 réveils par mois dès la première année . Voyez l’article consacré à cette usine indienne .