Les horloges et réveils de mémoire

« Les horloges tuent le temps. Le temps est mort quand il est mû par de petits rouages. Quand l’horloge s’arrête alors seulement le temps revient à la vie. »

William Faulkner Le bruit et la fureur 1929

Les horloges mémorielles sont des pendules, conservées dans des musées ou dans l’espace public, qui indiquent une heure fixe correspondant à l’heure précise d’une catastrophe, qu’elle soit d’origine naturelle ou humaine. La fonction d’un garde-temps n’est paradoxalement pas de garder le temps mais de le conserver pour être exact et le diffuser. Conserver et exposer un garde temps, qui ne fait que garder un seul instant, est une bizarrerie destinée à interpeller celui qui le regarde. Il s’agit de créer une antinomie émouvante entre la course inexorable du temps qu’affiche une horloge d’ordinaire, et arrêter fictivement son cours pour marquer un moment critique où le temps semble s’arrêter pour certains, allégorie de leur vie qui s’interrompt. Les anglophones leur ont donné le joli nom de Frozen Timepiecesdefekt uhr

L’univers de l’horlogerie a ceci de fascinant qu’il métaphorise une actualisation du passé, par ce mouvement rotatoire permanent et ces sonneries régulières. A moins d’être dotée d’une trotteuse, il n’apparaît pas à l’œil humain, et à son appréhension du défilement des minutes, qu’une horloge soit arrêtée ou pas , au point qu’il faut mentionner les pannes. D’ailleurs un proverbe le rappelle: même une pendule arrêtée donne l’heure exacte deux fois par jour! Les horloges de mémoires sont donc généralement accompagnées d’un texte ou d’une évocation expliquant leurs contextes dramatiques. Généralement, pour celles issues de catastrophes naturelles, sont conservés les stigmates de l’accident qu’elles portent afin d’augmenter la dramaturgie de l’ostentation du malheur: comme une vitre brisée. Enfin, pour schématiser, elles sont de deux natures différentes: celles qui ont été stoppé dans leur course perpétuelle par la catastrophe elle même et celles que la main de l’homme interrompt volontairement pour marquer un temps à célébrer.

LES CATASTROPHES NATURELLES

Japan-Kobe-Marina-Statue-City-HallTremblement de terre de Kobe : La plus spectaculaire commémoration du séisme de Kobe est cette statue de Marina, qui intègre une horloge indiquant 6h46, l’heure du tremblement de terre, le matin du 17 janvier 1995. Derrière elle se trouve l’hôtel de ville de la ville Kobe, qui va utiliser concomitamment deux types d’horloges mémorielles: ci-dessus un cadran sans mécanisme spécifiquement conçu pour commémorer la tragédie et ci-dessous une horloge rescapée qui était fonctionnelle avant le séisme.

Kobe 19951995Japonais en prière devant cette autre horloge commémorative du tremblement de terre de Kobe de 1995. Elle s’était arrêtée d’elle même à 6h47, lors du séisme qui fait 6.437 morts, 43.792 blessés et des dégâts matériels se chiffrant à 101 milliards d’euros. On compte 120.000 bâtiments détruits ou endommagés et l’on dénombre 7.000 brûlés.

Tsunami stopped clock memorial, HawaiiMémorial du Tsunami de 1960 à Hawaï. Cette horloge s’est arrêtée à 01h04 le 23 mai 1960, lorsqu’un grand tsunami a frappé Hilo, tuant 61 personnes et détruisant la ville de Waiakea. Depuis lors, l’horloge est un mémorial pour les morts du Tsunami, signalée par des plaques de bronze à la base du pied et des panneaux de photos à droite.

 


 

banja-luka-clock-stopped-working-after-earthquake-in-1969-1800x698Séisme du 26 octobre 1969 à Banja- Luka Bosnie, à 180 km au sud-est de Zagreb, cette petite ville de 65.000 habitants est détruite à près de 80% et une quarantaine de milliers de personnes se retrouvent sans abris. Par chance, il y a peu de monde aux Balkans à perdre la vie au sein de la population, lors des séismes des 26 et 27 Octobre 1969, soit une vingtaine au pis aller. Nous dénichons aussi, en fouillant sur le net, seize mosquées qui ont été détruites en 1993, parmi lesquelles la plus belle de la ville, la mosquée Ferhadija, construite au XVI°, par un séisme encore plus violent et radical : les milices serbes…

En guise de monument commémoratif du séisme, les autorités ont conservé une horloge tombée en panne, à l’heure pile de la plus grosse secousse. Elle est fabriquée par une grande marque locale d’horlogerie, qui nous est familière pour avoir collaboré avec Jaz. [voir notre article sur INSA ]. La date fatidique a été ajouté sur le cadran et elle repose sur un pied spécifique, dont la forme brisée évoque irrésistiblement une faille sismique.


 

Skopje PhotoSkopje tremblement de terre 1963. La gare ferroviaire est détruite aux deux tiers dont , comme souvent pour les séismes,  l’horloge est restée bloquée à l’heure du drame.

La grosse aiguille a fini par s’affaisser petit à petit ,et n’indique plus VI mais V heure. skopje museumLa gare est devenue musée dont l’horloge de façade est conservée en l’état. En raison de l’impossibilité – évoquée en début d’article – d’appréhender spontanément si une horloge fonctionne ou pas, une horloge municipale sur un poteau a été montée à côté de l’entrée pour donner l’heure effective, les touristes ne pouvant savoir avant d’entrer que cette horloge est mémorielle.

Le musée multiplie les horloges pour rappeler la minute tragique .

Skopje-earthquake-museum-display-Old-Railway-Station-Skopje-MacedoniaUne exposition détaillant le jour du tremblement de terre et ses conséquences, dont une mise en scène un peu gauche, où un carillon se devait de marquer l’heure du séisme.

La Yougoslavie, puis la Macédoine, vont multiplier, pendant des années, les timbres commémoratifs, dont un reproduit la façade du musée, mais la majorité d’entre eux reproduisent étrangement une horloge fictive qui marque l’heure fatidique.


 

Italy QuakeSéisme du 24 août 2016 à Amatrice en Italie.  De l’église, seul le clocher a survécu, contrairement à 234 habitants du village, mais son horloge marque encore l’heure de la première et plus importante secousse. Amatrice (2)Elle a donc été reproduite à l’infini dans les journaux papiers et télévisés, mais elle ne pourra servir de symbole plus longtemps puisque l’église Sant’Agostino a finalement aussi perdu son clocher, sept mois plus tard, dans une nouvelle réplique, survenue le 18 janvier 2017. Déjà en 1639, Amatrice avait été quasiment détruite par un séisme violent, faisant plusieurs centaines de morts. D’autres séismes, plus faibles, ont eu lieu en 1672, 1703, 1859 et 1883. Dans ce cas tragique, la résilience atteint sans doute ses propres limites. Il est donc peu probable, et sans doute pas souhaitable, que le clocher ne repousse un jour avec une horloge commémorative.


 

fukushimaCatastrophe de Fukushima 11 mars 2011 , à la fois séisme, tsunami et accident nucléaire, cette catastrophe est à la charnière du classement des catastrophes causées par l’homme ou la nature, ce qui explique sans doute l’absence d’horloges mémorielles. La relative modestie des monuments édifiés en hommage aux victimes s’explique peut être aussi par l’étalement géographique des dégâts aboutissant à un chapelet de petits monuments sur toute la côte pacifique de l’archipel.

Deux horloges, privée et publique, des zones d’exclusions de Fukushima. Horloges témoins mais non-commémoratives. Lorsqu’il s’agit de catastrophes naturelles, les monuments commémoratifs ne sont guère sujet à polémique, en revanche sitôt qu’une responsabilité étatique ou régionale est engagée, les choses se compliquent évidemment. Même si, sur les 18.500 victimes du triple désastre, dont 90% sont mortes noyées, une seul décès est directement et officiellement lié à l’accident nucléaire, qui est donc une catastrophe environnementale, avant tout. Il est probable que ce type de tragédie n’a pas encore trouvé son vocabulaire mémoriel.

Ecole élémentaire de Namie dévastée par le tsunami, village où 182 personnes ont perdu la vie. L’heure sur l’horloge de la tour métallique indique 15:40, l’heure où le tsunami a frappé l’école. L’horloge a cessé de fonctionner à ce moment-là. Désormais ce petit bourg est interdit sauf à ses habitants, qui n’ont cependant pas le droit d’y rester dormir.Rikuzentakata-Elementary-school-with-clock-stopped-at-the-moment-tsunami-hitEcole élémentaire de Rikuzentakata. On ne peut pas vraiment, en l’occurrence, parler d’horloges mémorielles puisqu’elles sont conservées dans des no-mans lands radioactifs, donc involontairement figées dans l’espace et dans le temps, on pourrait donc plutôt évoquer des horloges témoins.

CATASTROPHES TECHNOLOGIQUES, GUERRES et ACCIDENTS

aberfan clockCatastrophe d’Aberfan 21 octobre 1966, la catastrophe a tué 116 enfants et 28 adultes lorsque le flanc d’un énorme terril à englouti l’école primaire et les maisons environnantes. Godefrey Harris [ à gauche] a passé plusieurs jours à capturer des images des suites de la tragédie. Conservé en mains privées puisqu’il n’y a pas de musée pour l’exposer à Aberfan, mais un Memorial Garden, on pourrait le définir comme un réveil mémoriel virtuel aux vues de sa représentativité et de sa notoriété outre-manche.

La célèbre image en noir et blanc montre un réveil couvert de terre, récupéré dans les gravas d’une des maisons mitoyennes de Moy Road. Les aiguilles sont arrêtées à 9 h 13, le moment exact où la tragédie a frappé ce matin-là. Ce réveil d’Aberfan est à mettre en perspective avec celui-ci qui a involontairement sauvé la vie du jeune mineur, qui le tient, lors de la catastrophe de Marcinelle, dix ans plus tôt. Voir notre article : Réveil mortel.

Cette image du réveil d’Aberfan est connue de tous les anglais de cette génération, elle est le symbole de cette tragédie, plus que les rangs de tombeaux blancs, étonnement.


 

Catastrophe aérienne de Munich : 6 février 1958 15h04 , un avion britannique s’écrase au décollage d’une piste couverte de neige fondue à l’aéroport de Munich faisant 23 morts et 21 survivants. Dans l’avion se trouvait l’équipe de football de Manchester United, surnommée les  » Busby Babes « du nom de leur entraîneur. Sur la façade de verre du stade Old Trafford, une horloge factice indique le jour et l’heure précise du crash aérien, devant  la statue de Matt Busby.

Elle reprend l’aspect de l’horloge mémorial dite de Munich, une simple horloge à deux faces fixée au coin sud-est du stade de Manchester, avec la date « 6 février 1958 » en haut des deux faces et « Munich » en bas.

La plupart des sites et journaux affirment que cette horloge indique, elle aussi, l’heure exact de la catastrophe, en fait comme le prouvent ces différents clichés, elle donne tout simplement l’heure réelle, offrant une autre variante d’horloge mémorielle, peu courante sur le continent européen: les horloges commémoratives fonctionnelles.


 

Attentats du 11 Septembre 2001 Musée du Pentagone: cette horloge murale électrique de marque Skilcraft, suspendue dans la caserne des héliports du Pentagone, a été projetée au sol par l’impact du vol 77 d’American Airlines s’écrasant sur le Pentagone. L’accident a presque emporté la caserne de pompiers de l’héliport du Pentagone à proximité, faisant s’effondrer le plafond de la caserne, piégeant temporairement le pompier Dennis Young dans les débris: c’est lui qui a fait don de cette horloge au musée. L’explosion a fait tomber cette horloge du mur, la gelant à 9h32. Pourtant, le Boeing 757 a percuté le Pentagone à 9h38, mais l’horloge retardait de six minutes.

New York 2009Le Ground Zero Museum Workshop n’a absolument rien à voir avec le National 9/11 Museum, l’immense et spectaculaire musée public installé sur le site même du World Trade Center alors que ce musée privé est tellement petit qu’il n’y a qu’une salle et que vous pouvez manquer l’entrée en passant dans la rue. Son site le présente lui-même comme inspiré de la maison d’Anne Frank à Amsterdam !? Néanmoins, il offre aux visiteurs une proximité avec une centaine de photos et pièces intéressantes, que l’on peut parfois toucher pour certaines, sous la surveillance de son jeune fondateur tout de même. Une incontournable horloge, arrêtée à l’heure de l’effondrement d’une des tours jumelles, est encadrée dans un présentoir vitré, à côté de sa photo in situ dans la station de métro des deux tours, en guise de preuve.

Tourisme à l’américaine oblige, vous pouvez réaliser un selfie avec une pancarte légende prêtée et repartir avec un magnet reproduisant la fameuse horloge, à coller sur son frigo pour se mettre en appétit: la résilience par la consommation.WTCMémorial du 11 Septembre : Horloge de bureau écrasée et cassée – les aiguilles se sont arrêtées à 9h04 – récupérée auprès de l’opération de récupération médico-légale du World Trade Center à Fresh Kills Landfill sur Staten Island. Fresh Kills Landfill est la décharge de New York la plus grande au monde avec 890 ha, soit plus que la surface du XV° arrondissement parisien. Fermée en 2001, elle est remise en service pour trier les décombres de Ground Zero dont sont extraits 4.257 restes humains et 1.600 effets personnels dont cette horloge à quartz. Vous ne trouverez pas d’autres horloges du 11 septembre, tant la destruction a été massive. Le fondateur du petit musée présente deux fragments de verrière de la taille d’une main, expliquant que des 200.000 mètres carrés de surfaces vitrées qui se sont écroulés, on en trouverait pas de quoi remplir le coffre d’une voiture qui reste identifiable.

Vol 93 d’United Airlines Rolex Oyster Cette montre et la carte de visite de ce passager du vol, qui s’est écrasé dans un champ,  revêtent donc une valeur testimoniale d’autant plus capitale que leur propriétaire, Todd Beamer , est le héros qui lance la rébellion contre les terroristes . On l’entend crier au téléphone,  juste avant le contre-assaut : « Let’s roll » : Roulons , que le président George W. Bush a ensuite adopté comme cri de ralliement pour les troupes américaines.


 

catastrophe-ferroviaire Accident ferroviaire de Bretigny : le 12 juillet 2013 les trois horloges filles des quais de la gare, dépendantes de la même horloge mère, se sont arrêtées à 17h10, heure exacte du déraillement du train corail TER Téoz Paris-Limoges en gare de Brétigny-sur-Orge, faisant 7 morts et 70 blessés, dont 9 graves et 227 impliqués. Une plaque commémorative a été posée en Juillet 2017, mais pour des raisons évidentes de service et le souhait de ne pas mettre en avant sa propre responsabilité, la SNCF n’a pas souhaité en faire des horloges mémorielles et elles ont été remises en service.

CATASTROPHES TECHNOLOGIQUES , GUERRE et ACCIDENTS    

Bombe atomique Hiroshima 6 Août 1945. Le 6 août 1945, à 8 heures 16 minutes et 2 secondes explose la bombe d’Hiroshima qui va figer de nombreuses horloges et montres à l’heure tragique de la mort de 166.000 japonais. Elles sont exposées dans les musées, comme dans nos anciens rites funéraires où l’on arrêtait les horloges et les montres à l’heure du décès, pour suspendre le temps durant la période où l’âme du mort erre entre le monde des vivants et celui des morts.

hiroshimafontaineLa fontaine d’eau juste à l’extérieur dans le parc du Musée de la Paix à Hiroshima prend l’aspect d’une horloge réglée à 8h15. L’image est particulièrement poignante car elle rend hommage aux victimes de l’explosion, dont beaucoup sont décédées en implorant de l’eau pour étancher leur soif. Liquide qu’on leur refusait souvent en raison d’une rumeur qui disait que boire tuait les irradiés, lesquels souvent mourraient tout de même peu après. Ces morts survenues, sans qu’ils ne puissent étancher leur soif, a conduit certains survivants à éprouver une forte culpabilité. Offrir de l’eau aurait au moins apporté une dernière satisfaction aux agonisants. C’est dans cette culpabilité que se trouve l’une des origines des offrandes d’eau pour les âmes des victimes, l’autre étant que l’eau est au centre de nombreuses pratiques religieuses et coutumières au Japon, très utilisée comme agent de purification et/ou d’offrande pure. La coutume japonaise, déroutante pour les touristes, qui consiste à déposer au pied des monuments aux morts des bouteilles en plastique dont les bouchons sont parfois enlevés, trouve ici son explication. Ambivalence de l’eau dans la culture nippone: synonyme de refuge, d’espoir de vie, elle devient aussi une cause de mort pour ceux qui sont noyés par les tsunamis.Hiroshima clock Les restes de cette montre-bracelet, exposée au Musée de la Paix, ont appartenu à Kozue Okamoto, alors âgée de 20 ans. Elle a été si gravement brûlée qu’elle était méconnaissable même pour sa famille, qui l’a identifiée par sa voix. Dénudée par le feu nucléaire, son corps entier était rouge et écaillé, à l’exception de la bande de peau couverte par cette montre-bracelet. Kozue est décédée le lendemain.                                     

Le musée de la Paix à Hiroshima expose et conserve 120 montres et horloges, en précisant à chaque fois la provenance, la distance avec l’hypocentre de l’explosion et quelques notes biographiques sur leurs propriétaires, en général nécrologiques, hélas.

L’Horloge de la Paix, installée par Seiko à l’entrée du  Musée à Hiroshima, compte les jours écoulés depuis le bombardement atomique de la ville en 1945 et ceux passés depuis le dernier test d’une bombe nucléaire. Chaque fois que la Corée du Nord annonce le test d’une bombe à hydrogène, le deuxième compteur est remis à zéro. Au delà d’une sincère volonté de paix du peuple japonais, inscrite dans sa constitution de 1947, il ne nous faut pas être trop dupes de ces nombreuses horloges commémoratives: le nucléaire étant aussi une source d’une victimisation, qui peut servir à gommer la responsabilité japonaise dans la Seconde Guerre Mondiale, dont est représentatif l’exonération de l’Empereur Hirohito de toutes poursuites criminelles. 

«Heiwa no Tokei-to» ou Tour de l’Horloge de la Paix située à la pointe du Peace Memorial Park à Hiroshima, qui mène par le pont Aioi au dôme de la bombe de Genbaku, a été édifiée en 1967 par le Lion’s Club  local et Seiko, encore!                                                  Etant dynamique, elle représente encore une variante d’horloge de mémoire. Effectivement, outre le fait qu’elle est fonctionnelle et donne l’heure, tous les jours à 8 h15 est diffusée par les hauts parleurs, la mélodie carillonnée «No More Hiroshima» .

hiroshima-clock-towerAtelier de l’horlogerie Shimomura à Hiroshima: à 620 m de l’hypocentre, la pression était encore de onze tonnes au mètre carré. L’horloge du clocher n’aurait pu servir pour une célébration elle a été totalement atomisée comme l’horloger et son personnel.


 

Bombe atomique Nagasaki 9 Août 1945. Tragiquement, on retrouve également ce type d’horloges au Mémorial de Nagasaki qui indique 11 heure et 2 minutes, l’heure de Fat Man, nom de la seconde bombe et de ses 80.000 morts.


 

Catastrophe nucléaire de Tchernobyl le 26 avril 1989, à 1h23 du matin, explose le réacteur de la centrale nucléaire VI Lénine. L’horloge de gauche est restée et restera sur place dans la zone d’exclusion parce qu’elle est lourdement irradiée.tcherno-ukraineMusée de Tchernobyl : une horloge, figée à 1h23 du matin, est exposée dans la salle des liquidateurs.


CONCLUSION

La place de l’horlogerie dans l’anthropologie de la mémoire présente un intérêt évident pour établir les processus de construction et de transmission de la mémoire puisqu’elle participe des dévotions patrimoniales, commémorations, célébrations et anniversaires. Il existe un dialogue constant entre les faits historiques et leur postérité. L’universalité des horloges n’esquive pas une instrumentalisation politique, nous l’avons vu. En revanche leurs quasi neutralités artistiques évitent les polémiques autour du choix d’un artiste.

Du triptyque défini par les historiens, «mémoire empêchée, mémoire manipulée, mémoire obligée», les horloges semblent participer essentiellement du dernier: la mémoire obligée.

Nos recherches pour cet article, nous ont amené à découvrir un pratique anglo-saxonne que nous ne pouvions imaginer, car elle n’a pas d’équivalant ailleurs dans le monde: les tours horloges commémoratives. L’importance du phénomène en Grande -Bretagne et en Australie est telle que nous lui avons consacré un article, illustré de nombreux exemples.

Le cas des horloges du Titanic est également si riche et étonnant que nous leur avons rédigé un grand article, illustré de nombreuses images.Voir nos autres articles sur ce thème : Les horloges commémoratives et Horloges légendaires

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s