32.000 mètres record d’altitude par Jaz en 1956

record altitude Jazette 38 Juin 1957 page 4.jpgExtrait de la Jazette n°38 de Juin 1957. Aujourd’hui le laboratoire de l’Institut Polytechnique de Paris (IPP) à Palaiseau, évoqué dans l’article porte son nom.

 

Le Professeur Louis LEPRINCE-RINGUET, 1901+2000, qui réalise cette expérience avec un mécanisme Jaz, était plus qu’un célèbre physicien, il était une personnalité française majeure des années d’après-guerre et à vrai dire un homme absolument complet: physicien nucléaire, découvreur du méson K, membre de l’Académie Française, professeur au Collège de France, historien des sciences, essayiste à succès, peintre reconnu, tennisman de haut niveau, animateur d’une émission de télévision de vulgarisation scientifique de 1967 à 1969, directeur des Jeunesses Musicales de France. On cherche le domaine où il n’a pas excellé. Fumeur de pipe, il attribuait sa longévité exceptionnelle de 99 ans, à la consommation régulière de pommes. En traversant le siècle, il a embrassé toute l’épopée de la physique nucléaire et travaillé avec les grands précurseurs: Marie Curie, Paul Langevin, Louis et Maurice de Broglie.

 

Quelques ouvrages extraits de sa longue bibliographie comprenant autant d’ouvrages savants que de livres ou de collections de vulgarisation scientifique.ballon sondeDans ce graphique la courbe importante pour nous est celle des températures qui n’est pas linéaire contrairement à ce que l’on imagine d’ordinaire. Pour atteindre la hauteur record de 32 kms, aux deux tiers de la stratosphère, où elle remonte vers le zéro, elle passe par la tropopause et des zones à moins 50° Celsius, températures incompatibles avec le bon fonctionnement des mécanismes horlogers et photographiques, auxquelles le mécanisme Jaz a résisté.

 

Records concernent la profondeur ou l’altitude. Les années 50 voient le retour à la normale pour les recherches scientifiques, libérés des commandes militaires et les records s’accumulent. Le 16 février 1954, le Bathyscaphe conçu le professeur suisse Auguste Piccard (1884+1962) à droite sur la photo avec son casque en osier, modèle de Tryphon Tournesol, bat dans l’Atlantique le record de profondeur avec 4 050 m. Le 6 juin 1955 l’hélicoptère Alouette II bat le record du monde d’altitude en dépassant 8.209 mètres, il faut attendre 1972 pour que le même pilote atteigne 12.442 mètres avec un SA 315 Lama.aiguille-midi-4 Toujours lors de cette année 1955: un peu plus de deux mois plus tard, le 24 juin 1955 est inauguré le deuxième tronçon du téléphérique de l’Aiguille du Midi, le plus haut du monde à 3.777 mètres.BB_9004_PlaketteLa SNCF n’est pas en reste avec ses locomotives électriques qui battent CC 7121 avait atteint le record de 243 km/h sur le tronçon Dijon et Beaune. L’année suivante c’est presque 90 km de plus, avec 331 km/h au prix de la déformation des rails sur plusieurs centaines de mètres et la fonte des pantographes. Il faudra attendre 1981 et le TGV pour un nouveau record à 380 km/h.

 

Un tout petit moins glorieux, le , Lionel Durel bat, entre autres, le record de l’heure sur un Scoutex, cyclomoteur français fabriqué à Rouen, parcourant plus de 91 km. On ne se moquera pas outre mesure de l’aérodynamisme impressionnant de l’ensemble pilote et monture, mais au même moment le Néo-Zélandais Wright dépassait les 300 km/h sur une moto.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s