La défaillance des pudeurs Roman par Christophe GIRARD 2006

Christophe Girard

 

 

Christophe GIRARD est généralement défini comme un homme politique puisqu’il a été Conseiller Régional d’Ile de France , Maire du IV° arrondissement de Paris et reste encore actuellement adjoint à la Maire de Paris . Militant de l’homoparentalité , il est lui même marié au réalisateur Olivier Meyrou . Comme Jack Lang sera toujours associé à la Fête de la Musique , il restera dans les mémoires pour avoir été l’initiateur de l’événement culturel des Nuits Blanches . On a pas oublié qu’il a grimpé pendant plus de vingt ans tous les échelons chez Yves Saint Laurent puis LVMH , ayant été découvert par Pierre Bergé à Tokyo . Parfaitement nipponisant , il est diplômé de littérature japonaise et démontre dans ce roman autobigraphique , qui est le premier de ses quatres livres , son talent d’écriture où il livre avec une grande pudeur et presque timidité son enfance au bord de la Loire, du côté d’Angers .                                                                                                                                                                                                                                                                      C’est une famille de quatre enfants , douce , sans excès , dans une forme de bonheur incertain . Et puis les choses basculent avec la mort d’une des deux soeurs . On ne sait pas très bien dans quelles circonstances. Ce mystère unit et sépare , pèse désormais sur les jours comme une chape de plomb puis engloutit la mère dans un désespoir lancinant . Un jour, elle disparaît à son tour dans la Loire , en un discret suicide .                                                                                                                                                                                Sans emphase ni pathos, le narrateur cherche à comprendre un mystère et peut-être les signes d’un destin mélancolique que seul un formidable appétit de vivre lui permettra de tenir à distance .  La défaillance des pudeurs est un joli livre d’images pour parler du deuil , du temps qui passe, de l’homosexualité, de la bisexualité, de la filiation, du suicide avec ce ton égal qu’offrent l’intelligence, l’équilibre et la distance.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Pour l’histoire de la présence de Jaz dans les foyers français , cet extrait de son livre est extrêmement représentatif de  plusieurs générations d’après guerre qui reçurent pour leurs communions comme cadeaux de leurs parrains ou marraines , le duo montre LIP et réveil JAZ . Rien n’obligeait l’auteur à citer ces deux marques mais il a finement senti que cette précision parlerait à beaucoup . L’entrée de Jaz dans l’univers des montres en 1970 bouleversera ce binôme traditionnel donc beaucoup de cinquantenaires et au-délà peuvent encore témoigner .                                                                                                                                                                                                                                           L’histoire des montres Jaz se trouve sur le site jazmontrevintage 

horlogerie-bijouterie-piard-montchaninCette répartition du marché chez les horlogers bijoutiers se faisait évidemment aussi avec les montres Oméga puisque la direction des deux maisons était la même . La consultation de nos articles illustrés sur les horlogers affiliés vous démontrera , par les images des vitrines d’époque , la distribution habituelles des rôles : les bijoux à Murat , les carillons à Vedette , les chronomètres à Lip , les montres à Oméga ou Zénith et enfin les réveils pour Jaz le plus souvent .

 

Ces quelques exemples de publicités Jaz pour la presse , qui ciblent les Premières Communions , sont autant de confirmation de cette tradition rapportée par Christophe GIRARD dans son roman La Défaillance des pudeurs 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s