La chair à vif par Gilles Rosset roman de 1971

La chair à vifOn notera d’abord que le mot Jaz est employé comme une antonomase : c’est à dire en lieu et place du mot réveil , sans lui être même associé . Consultez notre article Jaz et les antonomases . Il était évident pour l’auteur qu’il serait compris : Jaz était à l’époque synonyme de réveil . La sonnerie puissante est qualifiée de « carillon affreux » et il rappelle qu’il ne fallait pas omettre de remonter son réveil mécanique : il s’agissait d’un rituel qui se faisait en général juste avant le coucher assis au bord du lit . Indirectement , c’est le Jaz qui donne son titre à l’ouvrage puisque ce réveil violent provoqué , trop tôt , par la sonnerie déchirante est ressentie comme lorsqu’un sparadrap arrache la peau et expose la chair à vif .

Gilles Rosset , né à  Paris en 1927 , mais Normand d’origine , et mort à Valognes, dans la Manche en  2014 est un écrivain français réputé qui publie son premier roman, « Les rois fainéants », aux Éditions Plon en 1956. Le dernier, « Dans l’intérêt des familles » est paru aux Éditions de Fallois en 1992.

Il a passé son enfance à Madrid, en Espagne et a souffert du bilinguisme franco espagnol. Il a quitté l’Espagne au début de la guerre civile.

La chair à vif dosPetit clin d’oeil supplémentaire en quatrième de couverture : l’auteur  » jazze la langue »,  effectivement son style est alerte et allant. Enfin son héros Alex porte une Oméga au poignet . De nos jours, ce roman post soixante-huitard , mettant en scène les ébats d’un quarantenaire et une adolescente de seize ans, ne passerait sûrement pas les fourches Caudines de la bien-pensance puritaine actuelle : à tort ou à raison , à vous de juger sans oublier que c’est un roman .

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s