San Antonio  » le Gala des Emplumés » de Frédéric Dard

San Antonio Le Gala des Emplumés page 174 175San Antonio  » le Gala des Emplumés » roman de 1963 par Frédéric Dard  .

On comptabilise pas moins de six versions différentes de la couverture de ce roman Le Gala des Emplumés , donnant une idée de l’ampleur de sa diffusion.                                                                                                                                                               Nous avions déjà cité un roman de Frédéric Dard  » J’suis comme ça « grâce à notre ami Stéphane , créateur du site  https://sites.google.com/site/jazmontrevintage/ ; cette fois nous le devons à un couple d’amis , artistes peintres et fidèles abonnés de notre  Facebook Jaz Le Bon Temps , Carole et Vincent DROUIN que nous remercions chaleureusement .                                                                                                                                                                                                                                                                                            Nous ne recopierons pas notre analyse qui reste valable pour toute l’œuvre de Frédéric Dard , il suffit de vous y reporter mais force est de constater que Jaz était assurément synonyme de réveils à l’époque . Les sixties ont pourtant été le temps d’une forte concurrence mais Dard n’emploie ni Vedette , ni Bayard  pour des raisons évidentes de confusion puisque ces deux noms correspondaient aussi à des marques , bien connues à cette période , d’électro-ménager ou de stylos , voire de vêtements ; ni Smi , ni Dep , ni Blangy non plus parce que bien trop confidentiels . Pour Dard comme d’autres auteurs , l’équation était : Jaz = réveil ; il ne prenait pas de risque , il savait qu’en employant juste Jaz , il serait compris de son lectorat .                                                                                                                                                                                                                                                                     Le nom si bien choisi par Georges Scemama ( lire l’origine du nom Jaz ) et la réussite commerciale de la marque ont fait de Jaz le synonyme de réveil-matin comme le prouve ce nouveau roman . Scemama l’avait théorisé et prévu dans un article de la revue Vendre en 1934 : Notons ceci : Jaz ! jamais réveil Jaz ; c’est inutile  c’est même nuisible . On ne parle plus de réveil ; il n’existe plus ce mot , il est remplacé par un synonyme : un Jaz .Livre-audio-cassettes-le-gala-des-emplumésNous vous en recommandons la version en audio-lecture par Julien Guiomar et Guy Marchand , enregistrée sur deux cassettes audio en Mai 1988 Pins-Le-gala-des-empluméspin’s le gala des emplumés

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s