L’effrontée de Claude Miller 1984

Une adolescente , incarnée par Charlotte Gainsbourg , mal dans sa peau rencontre une jeune pianiste virtuose qui l’introduit dans son univers de rêve . On a le plaisir de retrouver dans ce film Bernadette Lafont et Jean-Claude Brialy , entre autres .

l'effrontée (1)Dans la cuisine familiale sous le meuble du haut , on devine  une TORTIC

l'effrontée (2)Et si l’on s’aventure dans la chambre du père, on aperçoit au chevet du lit, non pas un JAZ , mais un Japy n°134 .

 

 

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s