L’oiseau plongeant

Jaz hybrideAssemblage spectaculaire employant une maladroite réinterprétation , en régule ou en cuivre rouge, de l’oiseau plongeant du célèbre sculpteur animalier français Irénée ROCHARD  (1906-1984)Jaz hybride 3au dos , les points d’attaches du chevalet n’ont même pas été camouflés après sciage

Proposé à prix d’or par un vendeur allemand …il s’agit de l’habile montage d’un porte photo avec un NERVIC de 1942 avec l’un de ces porte-photos que l’on trouve à foison sur les sites de ventes et vide-greniers , tellement ils ont été diffusés dans les années 50 .

L’écartement , de l’encoche des porte-photos , est important pour contenir l’épaisseur de deux plaques de verre qui maintenaient la photo devant et derrière .

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s