A.Constant horloger bijoutier à Abidjan Côte d’ivoire

 

Institution incontournable en Côte d’Ivoire , la maison A.Constant représente l’art de la joaillerie la plus noble et du savoir faire horloger le plus exigeant depuis 1954 à AbidjanA.Constant Abidjan (2)Boîtes Jaz en haut et les trois lettres grand format sur le comptoir abidjanen 1 PERLIC 2 BARIC  3 DUPLIC 4 BARIC 5 PERLIC autant de réveils qui confirment la date de cette photo : 1954 année de fondation de la Maison A.Constant , soit six ans avant l’indépendance ivoirienne .

De nos jours la maison A.Constant dispose de trois boutiques de prestige à Abidjan Cap-Sud , Plateau et au Sofitel Ivoire


Didier Constant , troisième génération de cette dynastie d’horloger joaillier , voulant rendre hommage à son Afrique natale, a créé AC by AC , première marque de joaillerie africaine contemporaine . Elle  puise ses racines dans la nature africaine, son histoire, son art ou encore ses symboles.

Profitons de cette escale en Côte d’Ivoire pour mettre en vedette le C. H. A .                              Le Centre Horloger d’Abidjan, initialement dénommé Centre Horloger Suisse est un établissement de l’actuel Ministère d’Etat, Ministère de l’Emploi, des Affaires Sociales et de la Formation Professionnelle. Il est le fruit d’une convention signée le 08 avril 1968 entre la République de côte d’Ivoire, représentée par le ministre de l’éducation nationnale d’alors, Monsieur Lambert AMON TANOH et la Fédération Horlogère Suisse, représentée par son président, Monsieur Gérard BAUER .

Rappelons que l’objectif de la fédération Horlogère Suisse était de promouvoir l’artisanat horloger en côte d’ivoire et dans la sous-région. Au fil du temps, la montre évoluant de la micromécanique à la montre électronique, l’Etat ivoirien a cru bon, non seulement d’introduire l’électronique dans la filière horlogerie, mais aussi d’affecter des apprenants – c’est ainsi que l’on nomme les élèves en Afrique de l’Ouest – en électronique dans le centre.

Ainsi, en plus du CAP Horlogerie, l’établissement forme aujourd’hui au CAP et BT électronique. Néanmoins ne nous berçons pas d’illusion,  les apprenants sont peu nombreux et la situation des horlogers traditionnels ivoiriens est encore plus tragique qu’en Europe .

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s