POLYREY stratifiés

Les nuanciers Polyrey , Formica et Isoplast sont consultable en cliquant sur NUANCIERS

Par abus de langage on désigne par Formica tous les stratifiés de couleurs alors qu’il s’agit d’une marque américaine entrée sur le marché européen en 1946 dont le nom , comme pour les Frigidaires , est devenue générique pour cette matière fabriquée pourtant également par d’autres marques .Polyrey cuisine + Jaz.jpg Jaz travaillait à la fois avec Formica et Polyrey entreprise française fondée par la famille Rey qui produisait depuis 1956 ce type de matière à Couze en Dordogne puis à Ussel en Corrèze et qui compte aujourd’hui 650 collaborateurs dans le monde mais sous la coupe de Wilsonart International , leader américain du stratifié . Polyrey habillait  les Caravelle en bleu Air France , le paquebot Magellan , etc.

A l’époque de la cuisine en FORMICA dans les années 1950 et 1960 l’emploi du stratifié était presque universel : corps et façades des meubles , plateaux de tables , assises et dossiers de chaises étaient tous habillés avec ce matériau , fin mais résistant , aisément lavable mais surtout déclinable dans toutes les couleurs . Jaz fait donc naturellement appel à Formica et Polyrey pour habiller de ce même matériau , aux couleurs acidulées ou faux bois , ses horloges de cuisines

Un matériau trompe-l’œil

Le stratifié courant doit être normalement accompagné de l’acronyme anglais HPL qui signifie high pressure laminate ou en français : stratifié haute pression. Il s’agit d’un panneau fin dont l’épaisseur varie entre 0,5 mm et 2 cm. Il est obtenu par le pressage à chaud d’un sandwich composé de feuilles kraft et papier, imprégné d’une résine phénolique liante et protégé en surface par une résine mélamine très résistante. Sa partie visible est une feuille de papier décorative ou dans certains cas un fin placage de bois ou de métal. Lorsque le décor est imprimé, ce qui est le plus souvent le cas, il est recouvert par un film transparent de mélamine, l’overlay, qui améliore la solidité. Le papier décoratif est si finement imprimé qu’il imite à s’y méprendre des matières naturelles comme le bois, le granit, la pierre, le marbre, le métal. Il se décline aussi en couleurs unies ou encore dessins abstraits. Pour parfaire l’illusion, lors de la fabrication, on utilise des plaques de pressage gravées pour évoquer le veinage d’un bois ou le granité d’un minéral. Les aspects mats, satinés ou presque aussi brillants qu’une laque sur des stratifiés sans relief sont également obtenues grâce à ce mode de fabrication.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s