DELICATESSEN de Marc Caro et Jean-Pierre Jeunet 1991

delicatessendelicatessen2

Voilà un film étrange qui a du mordant pour ne pas dire du tranchant ! Jean-Pierre Jeunet nous plonge dans un bric à brac allumé et monstrueux où Jean-Claude Dreyfus est un  boucher anthropophage. Si vous ne fermez pas les yeux pendant cette courte scène, une poignée de seconde avant le générique de début, vous apercevrez au mur une pendule HUITIC verte de 1958.delicatessen

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s